mar. Sep 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Les noms étranges des clubs de Dublin : Shamrock Rovers | Bohemian FC | St Patrick’s Athletic

8 min read

La dénomination d’un club appartient à son histoire, sa culture, sa géographie, ou provient d’anecdotes plus étranges et parfois farfelues.

Avant de vous plonger dans l’histoire du football dublinois, effectuons un bref tour du monde du ballon rond afin de comprendre la diversité et l’importance de l’attribution d’un nom de club.

Commençons par le voisin anglais à  Sheffield Wednesday, un club de cricket qui jouait le mercredi a intégré une section football en 1867. Les joueurs travaillant dans l’industrie (metal…) fermaient leur magasin le mercredi après-midi, et ouvraient le samedi matin, jour plus prolifique pour les affaires. Au fil des années, le mercredi (“Wednesday” en anglais) fut associé aux occupations sociales et sportives dans la ville.

En Espagne, Le Real Madrid s’est vu adjugé le prestigieux préfixe “royal” en 1920 par le roi Alphone XIII, grand fan de football, 18 ans après la création du club.

Le  Celtic Glasgow (Celtic FC) fut fondé par les immigrés irlandais en Écosse. En 1845, l’Irlande subit la Grande Famine dévastatrice pour le pays. Une partie de la population trouve refuge chez le cousin écossais, dans un élan de solidarité un club de football se crée pour leur venir en aide. Le peuple irlandais celte appose naturellement son identité “Celtic” au club.

Le poétique club congolais de St George, basé à Lubumbashi, deuxième ville du pays, deviendra “Tout Puissant” en 1966 au terme d’une saison invaincue. Les dirigeants accoleront le nom “Mazembe”, le corbeau, en hommage à la couleur noire du maillot. Le Tout Puissant Mazembe atteindra la  finale de la Coupe du monde des clubs en 2010.

Terminons cette revue d’effectif en Amérique du Sud avec le club mythique argentin de Independente. Au début du XXe siècle, les usines sud-américaines attirent des travailleurs européens qui, pour s’occuper, forment des équipes de football. Le succès est tel dans une usine de chaussures que l’équipe ne peut pas accueillir les nouveaux adhérents. Un employé, Rosendo Degiorgi, décide de prendre son “indépendance” en accueillants les joueurs recalés. Club Atlético Independente était crée !

Shamrock Rovers

Stade : Tallaght Stadium
Capacité : 6000 places
Surnom : The Hoops
Couleurs : blanc et vert
Classement 2018 :  Troisième
Meilleur joueur de l’histoire : Pat Byrne
Joueur à suivre cette saison : Jake Byrne

Le Tallaght Stadium, au sud de Dublin

Depuis sa fondation entre 1899 et 1901 le club a déménagé plusieurs fois dans différents quartiers de Dublin. S’il évolue au Tallaght Stadium dans le sud de la ville, il a élu domicile dans le passé successivement à Glenmalure Park de 1926 à 1987 et plus anciennement à Ringsend Park de 1901 à 1926.

Ringsend justement, quartier proche du centre ville, à quelques encablures de la plage, est précisément le lieu de création du club. L’adresse des premiers locaux du club : SHAMROCK AVENUE dans un local exigue, mais convenable pour les réunions et assemblées du club (Certains documents des Archives Nationales Irlandaises évoquent même la ruelle voisine : Shamrock Terrace). Après tout, le début du 20e siècle voit l’Irlande se remettre doucement de la Grande Famine, le confort n’était pas la priorité à cette époque sur l’Île. Tous les dirigeants et créateurs du club vivaient dans le quartier. Débuter l’aventure sur l’avenue du trèfle☘, symbole du pays reconnaissable dans le monde entier, difficile de mieux entamer l’histoire !

Inutile de chercher sur GoogleMap, Shamrock Avenue a disparu des radars remplacé par The Square, Irishtown Road. En 2012, l’association de supporters  Pride of Ringsend a érigé une belle plaque commémorative sur le lieu de la création du club.

Plaque commemorative installee sur le lieu de naissance du club

L’appellation “Rovers” est courante dans la galaxie du football anglophone, une vingtaine de clubs professionnels dans le monde se le sont approprié, le plus célèbre étant Blackburn Rovers. Le terme connait deux significations. La première, plus probable, nous offre une connotation de voyages, d’aventures un peu rebelle, de partir chercher le succès au delà de ses terres. Shamrock Rovers serait donc une équipe de pirates romantiques allant chercher la victoire loin de ses bases. Une seconde explication moins glamour signifie que le club était sans stade fixe. On peut douter de cette version car les Shamrock Rovers avaient élu domicile à Ringsend Park à la création du club.

Unis autour du Shamrock

Notons que les Shamrock Rovers sont devenu les Boston Rovers l’espace de l’été 1967 aux États-Unis. Ils furent invités dans la plus irlandaise des villes américaines, Boston, pour participer à la création de la United Soccer Association, championnat national nord-américain. Pas très exotique néanmoins car les autres clubs de cette ligue américaine étaient écossais (Aberdeen), nord-irlandais (Glentoran) ou encore anglais (Stoke City), évoluant quelques mois pour des franchises d’outre-atlantique.

Bohemian FC

Stade : Dalymount Park
Capacité : 4227 places
Surnom : The Gypsies
Couleurs : rouge et noir
Classement 2018 :  sixième
Meilleur joueur de l’histoire : Mick Leech
Joueur à suivre cette saison : Robbie McCourt

Les supporters fiers de leur appartenance au nord de Dublin

Le Bohemian FC est inexorablement associé avec le nord de Dublin. Le 6 septembre 1890, l’équipe universitaire de Bells Academy, une école de la fonction publique, se joint à leur homologue de Hibernian Military School souhaitant devenir un acteur majeur du  football irlandais. L’idée avait émergée un an plus tôt lors d’une réunion aux abords de Phoenix Park, le plus grand parc urbain d’Europe situé dans la partie nord ouest de la ville, lorsque la Bells Academy souhaite intégrer des joueurs extérieurs à leur école pour se renforcer.

Un club était né mais ne possédait ni stade ni nom. À la recherche d’un rectangle vert pour s’installer durablement, les joueurs arpentent le nord de la ville de fond en comble, plusieurs semaines durant, à la recherche du graal. Frank Wittaker, le secrétaire du club, voit cette valse improvisée d’un œil amusé et attendrit. Devant cette bande de jeunes se baladant en short toute la journée qui ressemble selon lui à un groupe de gypsies arpentant les rues, il declara : “Ils étaient totalement dans un esprit bohémien. Le terme est lâché, il ne les quittera jamais.

Les Boh’s ont au cours des générations fabriqué leur image autour de cet esprit décalé. Leur surnom “The Gypsies” est automatiquement intégré au club et adoré par ses supporters qui brandissent fièrement les drapeaux et banderoles flanqué du sobriquet. Si dans un pub de Dublin, autour d’une bonne bière locale, un Irlandais vous raconte qu’il supporte les gypsies, ne soyez pas surpris !

Cet esprit anti-conformiste est alimenté par sa situation géographique, les supporters sont extrêmement fiers de leur provenance des quartiers populaires du nord de Dublin, et aiment se distinguer du sud de la ville historiquement apparentée plus riche.

Bienvenue chez les Gypsies

Leur stade, Dalymount Park occupe une place prépondérante dans l’esprit bohème du club. Il est l’âme gypsy. Baladez-vous aux abords du stade pour vous imprégner des peintures murales de têtes de mort siglé “love football, hate racism”, de l’énorme langue “paint it red and black”, d’un autre mur paré du logo du club et signé “we are bohs” et des incontournables illustrations de Thin Izzy et Bob Marley ! Mais quel rapport entre un club de football irlandais et la légende du reggae ? Un concert mémorable à Dalymount Park en 1980, qui a marqué toute une génération.

Il y a quelques mois, le club avait crée un buzz dans la planète football en présentant leur nouveau maillot extérieur 2019 à l’effigie de Bob Marley. Au grand désespoir de tous les collectionneurs de maillots rares, le jersey a vu sa production interdite pour une raison de copyright. C’était surement trop beau pour être vrai, mais la tentative était somptueuse. Un club bohème on vous dit !

Le maillot Bob Marley interdit

St Patrick’s Athletic

Stade : Richmond Park
Capacité : 5340 places
Surnom : Pat’s, the Saints
Couleurs : blanc et rouge
Classement 2018 : cinquième
Meilleur joueur de l’histoire : Johnny Fullam
Joueur à suivre cette saison : Chris Forrester

Comité d’accueil à Richmond Park

Pat’s fête officiellement son 90e anniversaire cette année. L’entité St Patrick’s Athletic sous sa forme actuelle est bien née en 1929. Néanmoins, il faut gratter un peu plus loin, dans les balbutiements du football irlandais à la fin du 19e siècle pour trouver sa genèse et comprendre la provenance de son nom. Les origines sont floues et peu renseignés, le locataire de Richmond Park étant le seul club de Dublin n’ayant pas de livre documenté sur son histoire. Un contre-temps qui devrait être fixé à la fin de l’année 2019 par Dermott Looney, un politicien local passionné par l’histoire du club.

On trouve tout de même dès 1898 des traces d’un club enraciné dans le quartier d’Inchicore non loin des fameuses usines Guinness et du musée retraçant l’histoire de la mythique bière noire. Avant 1929, le club précurseur enchainait les succès dans les ligues mineures de la province du Leinster. Afin de moderniser et de se développer sur la scène nationale en deuxième puis première division, une nouvelle structure pris le relais afin de solidifier l’entité.

Richmond Park au coeur du quartier Inchicore

Le nom St Patrick vous évoque sans aucun doute la fête nationale irlandaise, qui fait des émules à travers le globe chaque année le 17 mars. Le monde entier vêtu de vert, buvant de la Guinness au son des musiques traditionnelles. St Patrick fut le Saint patron de l’Irlande, de nombreuses rues, lieux-dits, et autres bâtiments comportent son nom. Pat’s ne déroge pas à la règle puisqu’il sa dénomination est tirée de l’adresse postale d’une de ses premières bases administrative : ST PATRICK TERRACE, référence donc au personnage religieux, et situé dans le fameux arrondissement d’Inchicore à quelques centaines de mètres du stade.

Un jeune habitant d’Inchicore en admiration devant la star Chris Forrester

Pas étonnant que le club a conservé ce nom lié à Inchicore, quartier populaire profondément marqué au fil des générations par des familles de classe ouvrière très soudés. Les fans on gardés cette apparenance, on trouve des clubs de supporters au delà des frontières, des générations d’irlandais expatriés qui s’identifient aux origines de leurs parents, grands-parents et ancêtres. Le nom de St Patrick’s Athletic voyage au gré des clubs de supporters en Italie, en Allemagne, en Angleterre, en Écosse, ou aux États-Unis.

1 thought on “Les noms étranges des clubs de Dublin : Shamrock Rovers | Bohemian FC | St Patrick’s Athletic

  1. Un super article !!
    Plein de découvertes qui donnent des infos et du sens aux fondations des clubs.
    Bien écrit et bien détaillé sans être lourd.
    En espérant lire de nouveaux article rapidement .Felicitations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.