mar. Juin 18th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ekstraklasa 22: Opportuniste Legia

5 min read

Une classe d’écart

 pologne

La seconde mi-temps match aller avait pu faire croire que le Legia pouvait espérer une qualification face à l’Ajax. Malheureusement les hommes de la capitale n’ont pas tenu aussi longtemps face aux Hollandais. Ces derniers ont fait preuve d’un réalisme et d’une maitrise collective bien supérieure aux Légionnaires. Dépassé au milieu de terrain, le Legia n’a tout simplement pas existé dans ce match et s’est logiquement incliné 3-0 dans un stade vide pour cause de sanctions de l’UEFA envers les ultras Polonais pour des débordements lors du tour précédent. Il n’y a plus de club polonais sur la scène européenne. Triste, mais c’est aussi la réalité du niveau du foot polonais.

Une meute de chiots

Le Legia était dans une phase très compliquée depuis la reprise du championnat, mais malgré cela ils ont réussi à rester à la tête du championnat. La raison ? L’incapacité de ses poursuivants à enchainer les bons résultats (comme en Ligue 1 tiens). Avant la trêve le Slask Wroclaw semblait être le mieux armé pour revenir sur le club de la capitale. Mais depuis la reprise, ils n’ont pris qu’un point (un nul et une défaite) et ce week-end encore Wroclaw n’a pas réussi à s’imposer face au Gomik Zabrze. Les deux équipes se sont séparées sous un score de 3-3 après un match d’une très grande intensité. Des quatre équipes de tête, Wroclaw est certainement l’équipe qui est capable de produit le plus beau jeu. Mais cette équipe souffre d’un trop grand déséquilibre dont ce match est la parfaite illustration.

Poznan nous a certes offert un match nul tout comme Wroclaw, mais d’une tout autre saveur. Sur la pelouse catastrophique de Cracovia, le Lech n’a tout simplement pas produit le moindre jeu. Des quatre équipes de tête Poznan n’est pas la plus reluisante, mais comme le Legia elle profite de la faiblesse des autres équipes pour rester coller au wagon de tête. Les prochaines journées devraient nous donner plus d’informations sur le réel niveau du Lech puisqu’ils vont affronter ce mois-ci Jaggelonia puis le Legia.

On a retrouvé Olivier Kapo
On a retrouvé Olivier Kapo

Mais la plus grosse déception nous vient de Jaggelonia qui perdu ce week-end à domicile face à Korona. Bialystok avait réalisé un sans-faute jusque-là en gagnant contre deux équipes de tête et vient finalement tomber contre une équipe de seconde partie de tableau… dur. Mais pas réellement une surprise non plus, tant Korona avait déjà réalisé une belle performance la semaine dernière face au Legia. Pourtant tout avait bien commencé, dès la première minute Jaggelonia oblige le gardien de Korona à une double parade. Jaggelonia contrôle dans l’ensemble le match, mais peine à se créer des occasions franches et à la 52ème minute Olivier Kapo (oui vous avez bien lu Olivier Kapo l’ancien Auxerrois 😉 ) ouvre le score d’une tête sur un centre. Première occasion pour les visiteurs et but, Jaggelionia pousse, mais n’arrive toujours pas à concrétiser. C’est même Korona qui double la mise la grâce encore à un centre venu de la gauche que reprend le défenseur Radek Dejmek à la 61ème. Dans la foulée de l’ouverture du score, les joueurs de Kielce ne se sentent plus et sur un cafouillage de la défense de Jaggelonia le but du chaos n’était pas loin. Mais Jaggelonia finit par obtenir un penalty à la 85ème sur une très belle simulation. Tuszynski transforme = 2-1. Mais les locaux n’arriveront pas à revenir au score, ils s’inclinent donc assez logiquement et cette défaite aurait pu être bien plus lourde.

Car après 6 matchs consécutifs sans victoires les champions polonais ont enfin renoué avec la victoire ce week-end. Le Legia profite d’ailleurs de la défaillance de ses poursuivants pour prendre 4pts d’avance. Sans être particulièrement flamboyants, les hommes de Berg ont enfin réussi à s’imposer ! Le score important ne doit pas cacher les profondes lacunes du champion polonais. Mais cette victoire était obligatoire pour ne pas enfoncer encore plus le club dans une crise. La politique de turn-over du Norvégien Berg essuyant de nombreuses critiques de la part de média polonais. Surtout que se venu devait permettre d’améliorer les résultats européens du club de la capitale…

Le Legia recevait donc Podbeskidzie à la maison. Il faut attendre la 21ème minute pour voir les hommes de Berg être dangereux. Déboulé du latéral Jodlowiec dans la surface qui remet en retrait à Adam Ryczkowski résultat 1-0 au tableau d’affichage propre. À peine une minute plus tard on a cru que le Legia allait doubler la mise, mais Michal Zyro sur sa tête avait quelque peu poussé le défenseur de Podbeskidzie… on en reste là. Mais les visiteurs ne sont pas en reste et se créent deux belles occasions à la 29ème minute et à la 38ème qui oblige Kuciak à deux belles parades. On tremble quelque peu dans les tribunes du Jozefa Pilsudski Stadium. On en reste là jusqu’à la pause. À la 51ème une belle simulation permet de Duda permet au Legia de prendre de l’avance au tableau d’affichage même si dans le jeu cette deuxième mi-temps reste terne. Petit miracle à la 91ème minute Orlando Sa arrive même sur une contre-attaque à marquer un but pour vous dire. 3-0 résultat final, mais que ce fut encore laborieux.

Cette journée a pourtant permis d’y voir un peu plus clair en haut, mais aussi en bas du classement puisque maintenant les quatre équipes de tête se sont clairement séparées du reste de la première partie de tableau. En ce qui concerne la course au maintien, Ruch accuse maintenant 4 points de retard sur le premier non relégable. Le championnat à la fin de ce mois-ci risque-t-il d’être déjà plié ? Cela dépendra grandement des confrontations directes entre le Legia, le Lech et Jaggellonia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.