lun. Mai 27th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Au pays de Moussa Maazou – Journée 5.

5 min read

Et nous revoilà ! Pour une nouvelle semaine de Liga Sagrès bien entendu. Et quelle belle semaine ! Tant pour le spectacle que pour les préférences de l’auteur que je suis. En guise d’apéritif, voici deux statistiques plutôt sympathiques : cette 5ème journée de Liga Sagrès a donc vu 22 buts en 9 matchs… Et surtout 8 cartons rouges ! Ainsi, voici comment on peut résumer cette 5ème journée : de l’engagement, des buts, des cartons et le retour d’un véritable derby. Que demander de plus? Ah oui, un but de Moussa.

 portugal

Démarrons donc par la tête. Avec le nouveau leader.
Seul en tête, le SL Benfica a assurément réalisé la bonne opération de la semaine ! Et ce malgré une défaite logique en Ligue des Champions, 2-0, face aux russo-portugais (6 joueurs portugais ou ayant évolué dans le championnat portugais, ainsi qu’André Villas Boas) du Zenith Saint-Pétersbourg. Pourtant les choses avaient mal démarré : en dépit de la titularisation, tant attendue, de Julio Cesar dans les cages lisboètes, le Benfica s’est vite retrouvé mené par le promu Moreirense ! Auteurs d’une prestation jusqu’alors insipide, il aura fallu la rentrée d’Ola John et un coup de canon signé Eliseu pour remettre les Aigles dans le bon sens de la marche. Finalement, le SL Benfica s’est imposé 3-1 grâce à des buts d’Eliseu donc, mais aussi de l’autre latéral Maxi Pereira. Le dernier but fut inscrit sur un pénalty imaginaire par Lima, qui mettait ainsi fin à 12 matchs sans marquer le moindre pion.

Mais souvenez vous, avant cette journée le beau championnat portugais comptait 4 leaders ! Mais désormais, les 3 gaziers ont laissé filer le champion sortant en tête. Si le FC Porto a concédé un match nul malheureux (voir plus bas), le Vitoria Guimarães s’en est plutôt bien sorti en obtenant un point face à une équipe de Paços surmotivée. Mené d’entrée (but de Moreira après 3 minutes de jeu), les locaux ont finalement pu trouver la faille via l’entrant Alvez. Une faille dévoilée par le carton rouge d’Helder Lopes. Un rouge qui s’additionne aux 9 cartons jaunes distribués entre les 2 autres équipes. Costaud? Moins que lors du match qui a vu l’ancien leader, Rio Ave, perdre 2-1 face aux bourrins d’Arouca. 10 cartons jaunes entre les 2 équipes, et 1 rouge pour Arouca. Rouge qui n’a pas empêché les visiteurs de l’emporter 2-1, grâce à un très beau but de David Simao (une minute avant son exclusion). Et grâce à une réussite monstre, il faut l’avouer.

Dis Hulk, il y a combien de points d'écarts entre Benfica et Porto déjà? (Source photo : @saintmtex)
Dis Hulk, il y a combien de points d’écarts entre Benfica et Porto déjà? (Source photo : @saintmtex)

Désormais à égalité avec cette belle équipe de Rio Ave, on retrouve Belenenses. Visiblement lassé de jouer le maintien, Belenenses confirme son beau début de saison en l’emportant 1-0 face au Maritimo de Maazou. Et ce au terme du match le moins « animé » de la journée : seulement 7 jaunes, dont un pour l’immense Moussa ! Un beau but de Miguel Rosa à la 85ème minute est venu conclure un match bien monotone donc. Mais qui permet à Belenenses d’obtenir la 4ème place… Et au Sporting Portugal la 5ème. Les outsiders du championnat ont enfin assumé ce statut : une victoire 4-0 au terme d’un match où Gil Vicente, lanterne rouge, n’a pas hésité à charcler dès que possible (6 jaunes pour eux !). Ce match est également la première victoire des Lions à l’extérieur… De bonne augure avant de recevoir le FC Porto ?

Autre outsider annoncé de ce championnat, le SC Braga  n’a pu ramener 3 points de son déplacement sur la pelouse du Nacional Madeira. 1-1, 6 cartons jaunes et un rouge pour l’équipe de Braga. 1 point obtenu pour chacune des équipes donc. 1, c’est également le nombre de points que compte le Nacional sur l’Academica et Penafiel après cette 5ème journée ! Penafiel, qui se traînait jusqu’ici avec un 0 pointé, a su profiter de l’agressivité mal placée du Vitoria Setubal pour l’emporter 2-0. Leur adversaire se contentera de 2 cartons rouges, dont un pour coup de coude volontaire. C’est pour le même motif que Iago, latéral de l’Academica, s’est vu montrer la sortie lors de la réception d’Estoril. Un carton rouge qui a précipité l’égalisation des visiteurs, et donné de lourds regrets à ses coéquipiers : auteurs d’un départ canon, Os Estudantes menaient 2-0 après 30 minutes de jeu ! Mais ces regrets sont toutefois attenués par la seconde mi-temps catastrophique, qui aurait pu (dû?) être synonyme de défaite pour eux. Mais tant pis : 2-2, un point et à égalité avec le premier relégable. Pas d’affolement pour autant…

LE RETOUR DU DERBY DE PORTO.

Cela faisait 6 ans ! 6 ans que le FC Porto régnait en seul maître de la ville. Si les Dragons risquent de rester longtemps les « tauliers » de la ville, le retour du Boavista FC dans l’élite signifie le retour d’une certaine concurrence et, on peut l’avouer, d’une envie absolue d’emmerder le voisin. C’est totalement ce qui s’est produit dimanche soir. Contexte : grosses averses sur Porto, la pelouse des bleus & blancs est totalement gorgée d’eau. Un report semble inévitable, au grand soulagement du FCP… Mais non. Sous l’impulsion des dirigeants de Boavista, les reports de 10 minutes s’enchaînent, et le match se joue finalement avec 45 minutes de retard, et un terrain dans un état douteux. Et notamment une surface. Bien en pris à Boavista : c’est l’état de cette surface qui les a sauvé sur une des plus grosses occasions de l’Ogre.

http://videos.sapo.pt/PKqQRZNcmzwo55IWBiV2

Mais il serait insultant pour le promu de résumer ce match à cette action. En effet, bien que nettement moins bon techniquement et individuellement, les joueurs du Boavista ont livré une performance de derby. Une vraie, comme on les aime avec des tacles à la limite voire un peu plus. Un match où les hommes ont posés leur couilles, quitte à prendre 7(!) cartons jaunes dont au moins 3 qui sont jaunes très orangés. Face à cet engagement, les hommes de Julian Lopetegui ont longtemps paru démunis et incapables de trouver la faille. Sauf un : Yacine Brahimi. Encore étincelant, il a failli délivrer 2 passes décisives de grande classe mais ne peut que maudire la performance exceptionnelle de Mika, ex-Benfica, dans les buts du rival. Non content de concéder 2 points à son plus grand rival, le SL Benfica, les locaux ont également perdu Maicon, exclu suite à un tacle non maîtrisé. Et c’est bien gênant puisque la semaine prochaine, Porto se déplace dans l’antre du Sporting Portugal…

ZE BONUS

IT'S RACIST.
IT’S RACIST.

1 thought on “Au pays de Moussa Maazou – Journée 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.