mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Sibérie-ra bien qui rira le dernier : le sprint final

8 min read
En Russie à 4 journées de la fin, aucune place n’est assurée que ce soit pour le titre, pour l’Europe ou pour la relégation. TLMSF vous présente les forces en présence pour les différents enjeux, en bonus on vous livre même nos pronostiques sur qui accrochera quoi (sans aucune rémunération financière, c’est promis).

En Russie à 4 journées de la fin, aucune place n’est assurée que ce soit pour le titre, pour l’Europe ou pour la relégation. TLMSF vous présente les forces en présence pour les différents enjeux, en bonus on vous livre même nos pronostiques sur qui accrochera quoi (sans aucune rémunération financière, c’est promis).

Le titre et la ligue des champions : 

russie titre

3 équipes semblent tenir la corde pour devenir champion de Russie d’ici le 15 mai, il s’agit du Zenit, du Lokomotiv et du CSKA Moscou. Depuis que Villas-Boas est arrivé à la tête de Saint-Petersbourg, l’équipe vient d’enchainer 5 victoires d’affilée (16 buts inscrits contre 6 encaissés) avec notamment une raclée 6-2 infligée au Rubin Kazan avec un triplé de …. Rondon arrivé au mercato d’hiver du Rubin. Après des mois de janvier/février très difficiles et l’élimination en Ligue des champions face à Dortmund, le technicien portugais a apporté une certaine sérénité au club en relançant quelques joueurs qui doutaient depuis des mois comme Arshavin, Neto ou Danny (colonie portugaise en force). Les coéquipiers d’Hulk ont une fin de saison compliquée, à part Volga qui semble largement à leur portée, ils affrontent le Lokomotiv, le Dynamo et le Kuban Krasnodar. Chaque match sera une finale pour ce groupe redevenu enfin compétitif.

Pour le Lokomotiv Moscou les observateurs sont sceptiques quant à la capacité de cette équipe à garder sa seconde place voire concurrencer le Zenit pour le titre. La formation de Leonid Kuchuk qui ne disputait pas de coupe d’Europe cette saison a su se hisser au sommet de la Premier League russe. Elle n’a plus perdu en championnat depuis la 16e journée début novembre (défaite 2-1 à Tom Tomsk) depuis elle a enchainé 6 victoires et 4 nuls. Le Lokomotiv repose sur des tauliers du championnat russe : N’doye (13 buts), Boussoufa, Maicon, Durica et Samedov. Le choc face au Zenit lors de la 28e journée sera sans doute décisif pour le titre et surtout sur la vraie valeur de cette équipe.

Au CSKA l’équipe entrainée par Slutsky a su rebondir après la douloureuse défaite face au Dynamo (4-2) lors de la 20e journée, depuis elle reste sur 7 victoires consécutives. Cette série a débuté lors d’un précieux succès face au Zenit (1-0), ce qui est surtout marquant c’est la défense qui s’est nettement améliorée depuis les joutes européennes. Sur les 7 derniers matchs le CSKA n’a encaissé qu’un seul but pour 16 inscrits. Shchennikov-Ignashevich-Berezutski-Fernandes sont les quatre hommes de cette arrière-garde. Malgré tout le CSKA reste à 4 points du Zenit (56 contre 52) et une différence de buts bien moins ample : +29 pour le leader contre +17 pour le CSKA. Pour finir la saison le troisième affronte des formations à sa portée : Rubin, Amkar et Tomsk mais termine sur un choc fratricide contre le Lokomotiv.

Prono TLMSF => Titre : Zenit 70%; CSKA 20% et Lokomotiv 10%. Ligue des champions : CSKA 60% et Lokomotiv 40%.

L’Europa League : 

russie europa league

Trois équipes vont se disputer les 4e et 5e places accessibles pour la prochaine C3 : le Dynamo, le Spartak et le FC Krasnodar qui ne sont séparés que de trois points. Le 3e place sera sans doute occupée par le Lokomotiv ou le CSKA du coup une lutte intéressante a lieu pour l’Europa League entre deux formations moscovites et la surprise de la saison venue de Krasnodar. Après avoir longtemps été en haut du championnat le Dynamo a récemment déchanté, il n’a pas pu suivre le rythme effréné du Zenit et de ses poursuivants. Depuis la fin de la trêve hivernal le bilan est mitigé : 3 victoires, 2 nuls et 2 défaites. La formation entrainée par Dan Petrescu a montré un véritable visage schizophrène avec une victoire face au rival historique le CSKA (4-2) mais également une lourde défaite face au dernier l’Anzhi (4-0) et surtout une défaite lors de la 27e à domicile face à un concurrent direct : le FC Krasnodar. Malgré une défense centrale très robuste : Samba-Douglas et quelques expérimentés comme Kuranyi, Denisov, Granat ou Noboa le Dynamo n’a pas su passer un cap cette saison. Elle va devoir vraisemblablement se contenter de la C3 alors qu’en début de saison les dirigeants avaient clamé leur envie de retrouver la coupe aux grandes oreilles.

Du coté du Spartak la fin de saison est en roue libre, seulement deux victoires depuis la fin de la trêve et un collectif qui s’est littéralement écroulé. Malgré plusieurs joueurs qui sont au-dessus techniquement de la moyenne de la RPL : Costa, Jurado ou encore Barrios l’équipe n’y est plus. La fracture a véritablement eu lieu après la raclée reçue à Krasnodar lors de la 22e journée contre le FC (4-0). Kaprin a été limogé et fut remplacé par Dmitri Gunko son assistant qui assurera l’intérim jusqu’à la fin de la saison. Pour les amoureux du foot c’est un véritable regret car Karpin était arrivé avec un projet ambitieux mais la probable non-participation à la C1 et les éliminations en Europa League (avant même la phase de poules) et en Coupe de Russie ont eu raison de lui. Reste maintenant à assurer cette cinquième place, le Spartak va disputer trois matchs à sa portée contre le Kuban, Tomsk et l’Amkar mais surtout une finale lors de la dernière journée contre le Dynamo.

Du coté du FC Krasnodar la forme est plutôt bonne, malgré une sixième place non-qualificative la formation dirigée par Oleg Kononov peut espérer se qualifier pour la première fois de son histoire en coupe d’Europe. Elle dispose pour cela de deux voies : le championnat en prenant la 5e place ou la coupe de Russie. En effet les coéquipiers de Roman Shirokov disputeront la finale contre Rostov le 8 mai prochain, une équipe classée 8e et qui n’a jamais remportée de trophée comme le FC Krasnodar. Cette équipe est assez irrégulière en championnat car elle négocie mal les rendez-vous contre des formations à priori faciles mais réussit à gagner face à des gros : victoire sur le terrain du Dynamo, victoire dans le derby face au Kuban et une claque infligée au Spartak. le FC affronte à domicile lors de la prochaine journée le Lokomotiv avant de disputer trois match contre des adversaires moins bien classés que lui.

Prono TLMSF => Europa League : Dynamo 50%, FC Krasnodar 25% et Spartak Moscou 25%.

La relégation : 

russie relégation

Avec seulement 16 points au compteur et 8 de retard sur le premier non relégable, l’Anzhi semble définitivement condamné après une saison bien galère. Le miracle ne devrait pas avoir lieu pour l’Anzhi malgré un dernier baroud d’honneur avec des performances intéressante : victoire 4-0 face au Dinamo 0-0 face au Lokomotiv et une courte défaite 2-1 face au Zenit. Reste à savoir qui accompagnera Makhatchkala en seconde division ou disputera les barrages face au 3e et 4e de FNL (en effet les 13e et 14e de RPL devront jouer des matchs aller-retour pour sauver leur place en première division).

Le premier relégable est Volga qui après une longue disette a enfin pris des points. En effet la victoire 2-1 face à Rostov met fin à … 12 matchs sans victoire (1 nul et 11 défaites). Ce succès crucial remet les joueurs sur les bons rails pour le maintien. Les deux prochaines échéances seront pourtant périlleuses : déplacement sur le terrain du Zenit et réception du FC Krasnodar. Reste les deux derniers matchs face au Terek et contre l’Ural, deux concurrents directs mais l’espoir est mince, Volga compte trois points de retard sur le 14e.

Avec 3 points d’avance sur le 15e, Tom Tomsk peut voir venir, le promu s’est toujours battu pour garder sa place malgré un effectif limité. A deux points du Terek, l’équipe sibérienne pourrait même s’éviter les fameux barrages. Lors de la prochaine journée les joueurs de Tomsk se déplacent sur le terrain de l’Ural Yekaterinburg, 12e du championnat. Une victoire pourrait sans doute assurer le maintien mais pour éviter les barrages il faudra etre très costaud mentalement pour les verts et noirs.

Pour le moment le premier barragiste est Samara mais cette formation ne compte qu’un point de retard sur la 12e place. On peut s’estimer pessimiste sur la capacité de cette équipe à rester en RPL, en effet le Krylya reste sur 7 matchs sans victoires avec seulement un match nul et 4 petits buts inscrits. la dernière défaite face à Tomsk a démontré les limites mentales de cette équipe face à un concurrent direct, pour la fin de championnat elle n’affronte que des équipes qui n’ont plus rien à jouer ce qui est un motif d’espoir.

Après une première partie de saison catastrophique le Terek Grozny a redressé la barre depuis 2014. L’équipe tchétchène a notamment battu le Spartak, le Kuban, Rostov et l’Amkar. Elle n’a perdu que 2-1 contre le deuxième du championnat, le Lokomotiv et dispose de joueurs de qualité à même de réussir «l’opération maintien» : Bokila, Ailton Almeida, Rybus ou encore Mauricio. Le calendrier est complexe avec des déplacements sur les terrains du Dynamo, du Rubin et de l’Anzhi mais la réception du 15e Volga sera sans doute décisive.

Le second promu : l’Ural, est en passe de rester en RPL. Sa seconde partie de saison est remarquable avec des succès sur les terrains du Spartak Moscou, du FC Krasnodar et de l’Amkar Perm. La très bonne dynamique pousse à l’optimisme quant au maintien de cette formation limitée mais qui joue crânement sa chance dans ce championnat si compliqué pour les petites équipes. Il ne manque plus que quelques points pour assurer cette 11e place, les matchs contre Tom Tomsk et Volga seront décisifs sur ce plan-là.

Prono TLMSF => relégation : Anzhi 70%, Volga 20% Samara 5% et Tom Tomsk 5%. Barrages : Samara 35 %, Tom Tomsk 25%, Terek Grozny 20%, Ural 15% et Volga 5%.

Qui terminera meilleur buteur ? 

russie buteurs

Pour conclure cette large revue de la Russie il est également intéressant de voir qui finira avec le plus grand nombre de buts inscrits sur les 30 journées de RPL. C’est Hulk actuellement qui est en tête avec 16 réalisations, l’arrivée de Villas-Boas son ancien entraineur au FC Porto a contribué à cette bonne forme. En effet sur les 5 derniers matchs  il a marqué 6 fois (3 doublés) et semble en mesure de continuer sur ce rythme. Derrière lui il y a deux joueurs à 15 buts : Doumbia du CSKA et la révélation de cette saison : Artem Dzyuba (prêté par le Spartak). On a ensuite plusieurs habitués de ce classement : Movsisyan à 14 buts, N’Doye à 13 buts et Danny à 12 buts. Sur la forme du moment : Seydou Doumbia réalise une bonne fin de saison avec 6 buts sur les 7 derniers matchs, le CSKA compte énormément sur lui pour accrocher une seconde place capitale pour les finances du club. Movsisyan s’est essoufflé à l’image de son équipe tandis que Dzyuba et N’Doye restent en embuscade.

Prono TLMSF => meilleur buteur : Hulk 55%, Doumbia 25%, Dzyuba 10%, N’Doye 5% et Movsisyan 5%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.