mer. Déc 11th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Coupe de Suède : Svenska Cupen, les phases de poules.

5 min read

Après 3 semaines de compétition sur les pelouses suédoises, partout en Suède, allant de Malmö à Östersund, en passant par Stockholm, les phases de poules ont rendu leur verdict. Quelles équipes se sont qualifiées pour les Quarts de Finale ? Quelles équipes ont réalisé un parcours tout à fait honorables ? Au contraire, quelles ont été les mauvaises surprises ? Pour savoir tout cela, voici un résumé de la Coupe de Suède.

Rappel du format de la compétition :

Cette compétition regroupe 98 équipes (les équipes de la D1 jusqu’à la D7 Suédoise). Au départ, 64 équipes s’affrontent (les équipes de D3 à D7). Les 32 vainqueurs ont un nouveau match contre les 32 équipes des deux premières divisions. Enfin, une fois que l’on a les 32 équipes qualifiées, nous avons la phase de poules. Huit poules de quatre équipes, chaque équipe s’affronte une fois, et l’équipe qui terminera à la première place de son groupe, sera qualifiée pour les quarts de finale.

Les résultats :

Poule A :

L’IFK Noorköping était confronté à Jönkoping, Östersund (les deux promus d’Allsvenskan) et AFC United, un club de Stockholm qui joue en Superettan. Le champion de Suède termine logiquement à la première place de cette poule, avec deux victoires et un nul. Le buteur maison, Emir Kujovic, continue sur la lancée de la saison passée, puisqu’il a inscrit trois buts en autant de matchs. Noorköping aura à cœur de bien figurer en Quart de Finale, étape où elle a échoué la saison passée (contre Häcken).

Classement: Norrköping (7p), Jönköping (4p), Östersund (3p), AFC United (3p)

Emir Kujovic, toujours aussi finisseur en ce début de compétition.
Emir Kujovic, toujours aussi finisseur en ce début de compétition.

 

Poule B :

C’est la poule surprise. Alors qu’on pouvait penser que l’IFK Göteborg allait sortir de cette poule facilement, puisqu’il n’y avait « que » trois équipes de Superettan, à savoir Halmstad, Frej et Degerfors, c’est bien une de ces trois équipes qui termine leader de la poule, et plus précisément Halmstad. En effet, après deux journées, Göteborg, tenant du titre, n’avait pris que deux points, pendant que Halmstad s’adjugeait de deux victoires. Les coéquipiers de Gustav Engvall tombent donc de haut, et devront mieux se préparer pour le championnat qui arrive dans un mois seulement.

Classement: Halmstad (6p), Göteborg (5p), Frej, Degerfors (2p)

Poule C :

Trois matchs, trois victoires, contre Falkenberg, Värberg et Tenhult, voilà le bilan de l’AIK, qui s’est qualifié sans difficulté. Une statistique étonnante est également intéressante pour cette équipe : sur les 10 buts marqués dans cette phase de poules, il y a eu 9 buteurs différents ! (Yasin, Brustad, Affane, Isak, Nikolic, Avdic, Marrkanen, Vaisanen). Il n’y a eu qu’un seul joueur qui a mis deux buts, et c’est un défenseur (l’islandais Hauksson). De plus, un record est tombé : en marquant contre Tenhult, Alexander Isak devient le plus jeune buteur de l’histoire du club, à 16 ans, 5 mois et 7 jours. Cette qualification permet d’oublier son élimination précoce, lors de la dernière édition.

Classement: AIK Solna (9p), Falkenberg (4p), Värberg (4p), Tenhult (0p)

Alexander Isak, le jeune prodige de l’AIK, sous le maillot de la sélection.
Alexander Isak, le jeune prodige de l’AIK, sous le maillot de la sélection.

 

Poule D :

Tout baigne pour la famille Elm. On retrouvera David, Viktor et Rasmus au tour suivant. Le duel entre les deux écuries d’Allsvenskan entre Elfsborg et Kalmar, a donc tourné du côté de ces derniers cités. Après un premier faux pas contre Värnamo (3-3), Elfsborg s’est incliné sur le plus petit des scores contre Kalmar, en perdant un but à zéro. C’est le jeune Carl Johansson, 17ans, qui permet à son équipe d’accéder au Quart de Finale. Et pourtant, c’était loin d’être gagné, après le match catastrophique réalisé contre Värnamo, malgré la victoire au coup de sifflet final.

Classement: Kalmar (9p), Elfsborg (4p), Assyriska (3p), Värnamo (1p)

Poule E :

Bilan parfait également pour Malmö, avec un Jo Inge Berget en jambes dans cette compétition (4 buts). Dans une poule relativement simple, l’équipe de Malmö a eu un démarrage diesel : elle a commencé par une petite victoire 2 buts à 1 contre Sirius, pour finir à 4-0 contre Sundsvall, équipe également présente en Allsvenskan. Les recrues Christensen et Kjartansson se sont plutôt bien acclimatés dans le collectif de Malmö, en marquant respectivement un et deux buts. De bon augure pour la suite de la compétition.

Classement: Malmö (9p), Sirius (4p), Sundsvall (3p), Angelholm (1p)

Poule F :

Cette poule se termine avec une égalité, puisque deux équipes se retrouvent avec sept points, Hammarby et Syrianska. Le goal-average est de +4 pour Hammarby, et de +2 pour Syrianska, c’est donc les coéquipiers de Kennedy Bakircioglu qui passent au prochain tour. Une recrue s’est aussi illustrée, le brésilien Alex, qui a mis deux buts dans ce groupe. Pour sortir de cette poule, Hammarby a emporté le chaud derby de Stockholm, face à Djurgarden, dans un match agréable à suivre (3-1 avec Alex, Persson et Haglund, contre Larsson, pour les buteurs).

Classement: Hammarby, Syrianska (7p), Djurgarden (3p), Ljungskile (0p)

Poule G :

Aucune surprise dans cette poule, le favori, Häcken s’en sort. Après un nul (0-0) tout de même inquiétant face à Brommapojkarna, la meilleure académie de Suède actuellement, mais qui se trouve en D3 Suédoise, l’équipe a trouvé la mire 10 fois lors des deux matchs suivants (6-2 contre Trollhättan et 4-0 contre Gefle). Cette équipe a fait le contraire de l’AIK Solna, seulement 3 joueurs ont inscrit ces 10 buts (Makondele 2, Jeremejeff 3 et Paulinho 5). Une attaque en roue libre durant les poules. Il faut aussi montrer la belle performance du petit poucet de la compétition, à savoir Trollhättan (D4), qui termine à une deuxième place, qui compte, malheureusement, pour du beurre.

Paulinho, meilleur buteur de cette phase de poules.
Paulinho, meilleur buteur de cette phase de poules.

 

Classement: Häcken (7p), Trollhättan (4p), Gefle, Brommapojkarna (1p)

Poule H :

Le dernier qualifié pour les Quarts de Finale est Helsingborg, l’équipe entrainée par la légende suédoise, Henrik Larsson. Dans une poule composée de GAIS Göteborg, BK Forward et Örebro, malheureux finaliste la saison passée, Helsingborg a pu compter sur sa recrue Hallenius, en provenance d’Hammarby, qui a marqué deux buts important, celui du nul contre Örebro (1-1) et celui de la victoire contre Forward (1-0). À noter la mauvaise campagne de GAIS, un club historique de Suède, qui a terminé avec 3 défaites, et la pire défense, 11 buts encaissés.

Classement: Helsingborg (7p), Örebro (5p), Forward (4p), GAIS (0p)

Programme des Quart de Finale :

– Malmö FF / IFK Norrköping

– AIK Stockholm / Hammarby IF

– Kalmar FF / Helsingborg IF

– BK Häcken / Halmstad BK

Le choc de ce quart de finale est tout de même ce Malmö – Norrköping, qui s’annonce passionnant. Un derby entre l’AIK et Hammarby devrait également être explosif entre les deux équipes de la capitale suédoise. Le petit poucet de ce quart, Halmstad, aura fort à faire devant l’armada offensive d’Häcken. Enfin, Kalmar accueillera Helsingborg. Elle aura donc un petit avantage, sans pour autant être le grand favori de ce match.

1 thought on “Coupe de Suède : Svenska Cupen, les phases de poules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.