jeu. Déc 12th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

L’Allsvenskan fait sa trêve Euro, bilan après 12 journées

12 min read

Allsvenskan

Avec l’Euro 2016, la compétition qui est dans la tête de tous les supporters de football en ce moment, l’Allsvenskan est actuellement dans une phase de trêve, et reprendra le 9 Juillet. Il est donc temps de faire un bref résumé des 12 premières journées, pour voir les équipes en forme, mais aussi celles qui sont au fond du seau car il y en a bien quelques-unes. Pour rappel, le champion sortant est Norrköping, et les deux équipes promues sont Jönköping et Östersund. Vous connaîtrez également le vainqueur de la Coupe de Suède à travers ces lignes, qui disputera ainsi les tours préliminaires de l’Europa League.

Le pari Allan Kuhn en phase de réussir du côté de Malmö.

malmo
Tout roule pour Kjartansson, Berget et la bande bleue, ou presque. (crédits photo : TT)

Avec une saison 2015 décevante sur le plan local (la campagne européenne avait plutôt été une réussite pour Malmö), les choses changèrent dans ce club : exit Age Hareide (nouveau sélectionneur du Danemark), welcome Allan Kuhn ! Cet entraîneur n’est pourtant pas le plus connu des coachs scandinaves (il était régulièrement adjoint dans des clubs tels qu’Aalborg et Randers), il avait tout de même été nommé au poste d’entraîneur de Midtjylland entre 2009 et 2011. Bref, un véritable pari pour l’équipe de Malmö, qui se doit de retrouver l’Europe en 2017. Et pour le moment, même si nous ne sommes même pas à la moitié du championnat, l’équipe se trouve dans le bon peloton, et se place leader du championnat, en ayant empoché 27 points sur les 36 possibles (9 victoires pour 3 défaites). Cette équipe possède la meilleure attaque du championnat (avec 27 buts inscrits) mais aussi la meilleure défense (11 buts encaissés). Deux hommes se démarquent dans cette équipe : l’islandais Kjartansson (arrivé en provenance du championnat chinois), et le norvégien Magnus Eikrem. Ce dernier est déjà connu dans le championnat, puisqu’il avait réalisé une saison 2015 de haute volée, avec 7 buts et 9 passes décisives. Utilisé régulièrement en sortie de banc, il repart sensiblement sur les mêmes bases, avec déjà 2 buts et 7 passes décisives (soit le meilleur passeur du championnat), en 772 minutes seulement ! Concernant l’islandais, le début de saison fut assez poussif, puisqu’il avait eu du mal à ouvrir son compteur but. Mais désormais, il empile les buts comme des perles, et en est déjà à 8 ! Des prestations prometteuses, mais sans doute pas assez pour Lars Lagerback, le sélectionneur de l’Islande, qui ne l’a pas pris dans les 23 pour jouer l’Euro.

Tout semble donc être au vert pour ce club en 2016, mais pourtant, elle a subi un échec cuisant : en effet, le jeudi 5 mai, Malmö avait une occasion en or pour jouer l’Europe en 2016, si elle remportait la Coupe face à Häcken. Cependant, le match se terminera par une cruelle séance de tirs au but, qui verra le BK Häcken l’emporter, et ainsi obtenir le droit de participer à l’Europa League.

 

L’IFK Norrköping à l’affût.

Le champion surprise de la saison passée prouve que le titre n’était pas acquis par chance. Préservant son noyau dur, Norrköping continue sur sa lancée. Intraitable à domicile (5 victoires et 1 nul dans son antre), elle possède un potentiel offensif tout simplement exceptionnel. Comme l’année dernière, le duo NymanKujovic accumule les buts, avec 12 buts à eux deux. En plus d’eux, Norrköping a recruté le buteur de Djurgarden, qui en est actuellement à 3. De quoi faire frémir toutes les défenses adverses. A cela s’ajoute un tandem Johansson – Fjoluson remarquable en défense centrale. Fjoluson, arrivé en provenance de Sundsvall lors du mercato hivernal, s’est très bien intégré dans l’effectif de Janne Andersson, et réalise de très bonnes prestations.

norrkoping
(crédits photo : http://ifknorrkoping.se)

Cependant, le mercato d’été a ouvert ces portes, ce qui risque de provoquer des ravages au sein de l’effectif. Déjà, après l’Euro, un nouvel entraîneur arrive pour remplacer Janne Andersson. Ce dernier reprendra les rênes de la Suède, et remplacera ainsi Erik Hamrén. A la place d’Andersson, on retrouvera l’ancien entraîneur adjoint de l’AIK Stockholm, Jens Gustafsson, qui aura la lourde tâche de poursuivre le travail d’Andersson, et tenter de décrocher un second titre consécutif.  Niveau joueur, on sait également que le virevoltant Traustason quittera le club après l’Euro. L’islandais, actuellement en France avec l’Islande, va découvrir un nouveau championnat, puisqu’il s’est engagé avec le Rapid Vienne, en Autriche. Alhaji Kamara a aussi opté pour un nouveau championnat, la MLS, en rejoignant DC United. Concernant les rumeurs, Nyman est proche d’un départ, pour peut-être rejoindre notre bonne Ligue 1, du côté de Nantes. Kujovic, le serial buteur du club, pourrait également voir ailleurs. En tout cas, il faudra suivre attentivement le mercato de cette équipe, qui conditionnera sa campagne européenne et la fin du championnat.

 

Örebro, l’AIK et Göteborg suivent la cadence.

 Trois équipes suivent de près l’équipe de Norrköping : Örebro (1 point), l’AIK (2 points) et Göteborg (3 points) restent à proximité de Norrköping (et donc de Malmö).

Orebro
(crédits photo: Bildbyrån)

A la troisième place, on retrouve une équipe que l’on n’attendait tout simplement pas à cette place. Ainsi, Örebro est une équipe qui surprend un bon nombre d’équipe, comme l’en témoigne ces deux derniers matchs, avec deux nul face à Norrköping (2-2) et l’AIK (0-0). Le point fort de cette équipe : le milieu de terrain. Avec un Gustavsson excellent en ce début de saison, avec 5 buts et 3 passes décisives, le milieu arrive à enclencher les offensives du club de manière formidable. Mais il n’y a pas que le milieu qui est intéressant, puisque les attaquants sont les premiers défenseurs, et vice versa. Un autre joueur illumine le jeu d’Örebro. Il est plutôt connu en Belgique, puisqu’il a évolué deux saisons au Standard de Liège : Astrit Ajdarevic. Arrivé l’été dernier, il réalise un excellent travail dans son nouveau club, avec  5 buts et 14 passes décisives en 22 matchs. Il sera en fin de contrat à la fin de l’année, et nul doute que les dirigeants tenteront de le prolonger le plus rapidement possible.

Un mot résume bien le début de saison de l’AIK : la jeunesse. Après avoir promu le jeune Alexander Isak (16ans) en équipe première lors de la Coupe de Suède, l’AIK continue de le titulariser en championnat, tout comme Carlos Strandberg (20ans), arrivé en hiver, prêté par le CSKA Moscou. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fonctionne très bien pour eux en ce début de championnat, avec 10 buts, dont 3 pour Isak, et 7 pour Strandberg. Largement moins jeune, Stefan Ishizaki (34ans) illumine son club par des coups de génie : excellent tireur de coup franc, il possède une vision de jeu exceptionnelle, ainsi qu’une qualité de passe magique. Un autre joueur est excellent cette année : Daniel Sundgren. Un nom qui ne vous dit sans doute rien, ce qui est plutôt normal. Arrivé de Degerfors en hiver, et formé à l’AIK, il est arrivé en tant que joueur remplaçant, avec pour ambition de trouver sa place dans le XI de départ. Chose faite puisqu’il est titulaire depuis 7 journées, où il enchaîne de très belle prestation, que ce soit sur le côté droit ou gauche. Son match référence reste face à Falkenberg (victoire de l’AIK 3-2), avec tout simplement 3 passes décisives. Après un début de saison poussif, qui a provoqué le remplacement d’entraîneur (Andreas Alm par Rikard Norling), l’AIK sera un concurrent plus que sérieux pour l’Europe et pour le titre.

Enfin, en ce qui concerne l’IFK Göteborg, le club se retrouve tout de même à 6 points de la première place, mais possède, comme chaque année, une équipe bien rodée. D’abord, il faut signaler le retour gagnant de Tobias Hysén : après deux saisons à Shanghai, il montre qu’il n’a pas perdu son talent de buteur, puisqu’il est à 5 buts en 10 matchs. Un autre joueur s’avère intéressant en ce début de saison : Patrik Karlsson. Ce jeune attaquant de 19ans était encore en U19 la saison passée, et vient de signer un contrat professionnel. A l’image d’Engvall, Karlsson est un joueur du cru de Göteborg, et il commence déjà à s’illustrer, avec 2 buts. Une bonne alternative à la paire Hysen – Engvall.  Cependant, un problème récurrent est à montrer dans cette équipe : la défense. En effet, pas moins de 9 défenseurs (Salomonsson, Bjarsmyr, Jonsson, Aleesami, Hermannsson, Rogne, Pettersson, Johansson et Nordström) ont été utilisés, pour diverses raisons (performance, blessure), ce qui est assez difficile pour travailler les automatismes entre autre.

 

Un ventre mou composé de 8 équipes !

Quatre points seulement séparent l’équipe de Sundsvall, surprenant 6ème, et Östersund, 13ème de ce championnat. Entre ces deux équipes, on retrouve Elfsborg, Häcken (vainqueur de la Coupe de Suède), Kalmar, Djurgarden, Jönköping et Helsingborg.

Comme je le disais, Sundsvall est en bonne position en ce début de championnat. Second de Superettan en 2014, neuvième en 2015, cette équipe monte encore en puissance cette année. Et pourtant, difficile d’imaginer après un mercato hivernal plutôt mal négocié : exit Fjoluson et Joakim Nilsson, remplacé numériquement par Sonko-Sundberg (prêté par l’AIK) et Bjorkander, deux joueurs sans grande expérience. Cependant, l’arrivée du joueur de Stockholm apportera une certaine sérénité dans la défense adverse, et se montrera même un atout majeur de l’équipe, au point de vouloir le prêt de Sonko-Sundberg jusqu’au mois de Novembre (il est prévu de retourner à l’AIK en Juillet). D’autres joueurs sont sur un nuage, à l’image de Sigurjonsson, Silva et Dibba, qui accumule à eux trois 14 buts (sur les 20 de l’équipe). Eric Larsson est en grande pompe aussi en 2016, avec 4 passes décisives lors des 12 matchs. Malgré tout, on peut imaginer que Sundsvall aura du mal à garder ce rythme effréné, et devrait rentrer dans les rangs lors des prochaines journées.

Pour Elfsborg, qui avait terminé à la quatrième place en 2015, cette saison 2016 démarre plutôt calmement. Capable du meilleur comme du pire, elle pointe actuellement à la septième place, soit à 6 points sur podium. Un écart relativement faible, mais cela pourrait suffire à la fin du championnat. Dans ses rangs, elle compte son buteur maison : Viktor Prodell. Ce joueur capable de débloquer un match à tout moment, a fait trembler les filets à sept reprises déjà  en 2016. Comparé à la saison passée, l’équipe d’Elfsborg arrive à encaisser moins de buts, puisqu’elle n’en a pris que 15 pour le moment, et se trouve dans les meilleures défenses de l’Allsvenskan pour le moment.

Une autre équipe évoluant en jaune et noir se place dans le ventre mou : Häcken. Une saison déjà réussie pour ce club situé à Göteborg. En effet, comme cité quelques lignes au-dessus, elle a remporté la Coupe de Suède en battant Malmö, pourtant favori de ce match. Grâce à cette victoire, elle glane sa première coupe de Suède, et retrouve une compétition européenne qu’elle n’a plus côtoyé depuis la saison 2011-2012. Cependant, elle reste dépendante d’un joueur, à savoir le brésilien Paulinho. Lorsque ce dernier était absent, Häcken a eu énormément de mal à développer son jeu. Courtisé par Malmö et Norrköping dans ce mercato, les supporters devront serrer les dents et espérer que la vedette du club reste.

Un autre club est assez dépendant d’un joueur en ce moment : Kalmar. Avec 18 buts inscrits, dont 10 de son buteur Antonsson, Kalmar a plutôt du mal à se montrer décisif sans ce joueur. D’ailleurs, beaucoup de rumeurs tournent autour de lui, en l’envoyant en Angleterre (Leeds, Cardiff, Aston Villa), en Espagne (FC Seville), et même en France (Toulouse). Si cela se concrétise, Kalmar perdrait un élément très important. Contrairement à lui, plusieurs joueurs sont pour le moment absents en championnat : il s’agit de la famille Elm. Que ce soit David, Viktor ou encore Rasmus, aucun des trois n’arrivent à aligner des grosses performances, et se retrouvent régulièrement sur le banc ou hors de la feuille de match.

Enfin, dans ce gros ventre mou, quatre équipes sont à égalité avec 15 points : Djurgarden, Helsingborg, et les deux promus, Jönköping et Östersund. Malgré un début de saison tonitruant (3 victoires en 3 matchs), Djurgarden a récolté 6 points sur les 21 possibles lors des 7 derniers matchs. Un parcours semblable à Jönköping : le promu avait réalisé un début digne d’une équipe qui avait pour ambition de jouer les premiers rôles. Or, Jönköping n’a plus gagné depuis le 17 Avril, soit 8 matchs. Mais si les hommes de Jimmy Thelin ne gagnent plus, ils ne perdent pas forcément, puisque l’équipe de Jönköping a obtenu 6 matchs nuls (et 2 défaites). Le parcours d’Helsingborg ressemble aux 2 autres cités : les hommes d’Henrik Larsson restent sur 4 matchs sans victoire. Un point important est tout de même à souligner pour cette équipe : l’éclosion de deux jeunes joueurs : Darijan Bojanic (21ans) et Jordan Larsson (18ans). Le premier cité, déjà présent dans l’entrejeu depuis 3 saisons désormais, s’installe comme un titulaire indéboulonnable. C’est un joueur complet, capable de défendre comme d’attaquer, de créer des occasions, il prend de l’importance dans ce groupe. Et que dire de Larsson ? A peine 18 ans, il possède une expérience intéressante en Allsvenskan, avec tout de même 46 apparitions dans ce championnat, dont 12 cette année pour 4 buts. Ces performances l’ont emmené tout droit en équipe espoir de la Suède (les -21ans), ce qui reste une excellente nouvelle pour ce joueur. Enfin, la dernière équipe qui possède 15 points, c’est Östersund. Promu surprise, tout le monde attendant cette équipe à la dernière place, avec une défaite 3-0 à tous les matchs. Ce n’est bien évidemment pas le cas. C’est une équipe capable de créer la surprise (comme de battre assez facilement Göteborg), comme jouer des matchs plus difficile (et cette défaite 4-1 contre Malmö). Mais, la qualité de jeu de cette équipe est excellente, le coach Potter arrive tout simplement à transcender son équipe à chaque match. Réalisant un mercato avec des moyens limités, il était tout de même ambitieux : Ghoddos (Syrianska), Sema (Ljungskile), Mukiibi (Häcken) ou encore le prêt de Blackman (Chelsea). A voir si ce club arrivera à se maintenir dans l’élite suédoise.

Hammarby en danger.

hammarby

Incompréhension totale lorsqu’on voit cette équipe au fond du tableau. Effectivement, elle est capable de battre Helsingborg sur un score large de 5-1, mais aussi de perdre contre Elfsborg 4-1. Malgré qu’elle soit en bas du classement, elle pointe dans les meilleures attaques avec 21 buts. Si Hammarby en est en est là offensivement, un joueur sort considérablement du lot : Erik Israelsson. L’ancien de Kalmar est tout simplement flamboyant actuellement, où il réalise sa meilleure saison. Déjà auteur de 8 buts et 2 passes décisives, le meneur de jeu de cette équipe arrive à marquer, et distribuer admirablement le jeu. Un autre joueur s’illustre cette année, c’est la recrue brésilienne Alex. Méconnu lors de son arrivée, le joueur prêté par le club de Resende s’est bien acclimaté dans la capitale suédoise, et a déjà fait trembler les filets à 5 reprises. Bref, il y a de la qualité dans cette équipe, mais le problème reste la régularité.

Gefle et Falkenberg, direction la Superettan.

Si rien ne change pour ces deux équipes, leur route est toute tracée : ils iront directement  en Superettan. Avec déjà 8 et 9 points de retard sur le 14ème, non seulement le nombre de points est inquiétant, mais le jeu proposé l’est aussi. Si vous vous souvenez du  bilan proposé il y a quelques mois sur notre site, Gefle et Falkenberg étaient pressenti pour jouer le maintien, et au vu des prestations de ces deux équipes, on avait raison. Le rendement offensif n’est clairement pas satisfaisant, 8 buts marqués pour Gefle, et 11 pour Falkenberg, le nombre de buts encaissés est également catastrophique : 29 buts pris pour ces deux équipes, soit une triste moyenne de 2.4 buts / match. Des statistiques peu valorisantes donc, qui pourrait déjà condamner ces deux équipes à évoluer un échelon inférieur lors de la prochaine saison, si elles ne se remettent pas rapidement en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.