mar. Juin 18th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

FC Bâle, « Mieux vaut faire envie que pitié »

7 min read

SuisseCarre

Bonjour à tous !
Cette semaine le FC Bâle a encore frappé. 5 ème journée de ligue des champions, le Chelsea de Mourinho se déplace au Joggeli, enceinte imprenable de nos héros bleu et rouge. Mourinho est arrogant à souhait, il préfère parler de sa nouvelle coupe de cheveux plutôt que de s’intéresser à son adversaire durant sa conférence de presse, bref comme à l’aller. . Les joueurs londoniens ne sont pas grandement motivés à l’idée d’affronter les petits suisses qui pourtant leur avait déjà donné une leçon à l’aller, 1 – 2 à l’aller dans un Stamford Bridge rendu muet par le trident Stocker-Streller-Salah. « Un homme averti en vaut deux » dit-ont normalement, « un londonien averti devient arrogant » dicton mourinhien.

Bref Bâle maitrise le match et trouve finalement l’ouverture grâce à une magnifique passe dans le dos d’Ivanovic et son énorme derrière qui l’empêche d’accélérer, Salah prend Cahill de vitesse et crucifie Cech, 87 ème minute, le stade explose, Mourinho aussi. Beau joueur le portugais admettra plus tard que la meilleure équipe s’était imposée.

Mais le miracle bâlois ne repose pas seulement sur le match de cette semaine, revenons sur les récents exploits :

5dd10d6b3ac2478ab89d0043f315c0cd_96037aa71c

Saison 2011-2012

Phase de groupe de LDC :

Manchester United – FC Bâle 3-3

Scénario de folie en ce 27 septembre 2011, Man. U ouvre le score et double de suite le score par Welbeck (14 eme et 16 ème), le match semble plié. Le match s’endort jusqu’à la 58ème, Fabian Frei d’une magnifique reprise de volée trouve le chemin des filets. L’avertissement ne suffit pas aux anglais, le grand Alex Frei marque une première fois à la 61 ème, puis une seconde fois sur penalty 15 minutes plus tard. Les Red Devils se réveillent et arrivent à revenir au score par l’intermédiaire de Young à la 91ème. Bâle finit le match avec des regrets. contre les champions d’Angleterre en titre, le monde à l’envers.

La vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=yiIc0wee-HQ

FC Bâle – Manchester United 2-1

La vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=gLoBF_kvj0M

FC Bâle – Bayern Münich 1-0

Match aller des 1/8 de finales, match important donc, le FC Bâle surement sous estimé par l’ogre allemand leur donne une leçon de football, tout est maitrisé, Shaqiri est virevoltant, Frei et Streller sublimes. Médusés les Allemands se reprendront au retour avec un 7-0 sans appel, ce qui après tout est logique.

La vidéo :  http://www.youtube.com/watch?v=WKDrqgtUyAc

Pour ceux qui sont intéressés, une vidéo résume tout le parcours des bâlois durant cette LDC : http://www.youtube.com/watch?v=O_VaKv-9bSg

Saison 2012-2013

En début de saison quelques joueurs importants quittent le navire, Shaqiri direction le Bayern Münich (10,5 millions), Granit Xhaka le Borussia Mönchengladbach (7,5 millions), Scott Chipperfield (retraite), David Abraham à Getafe (libre), Huggel (retraite). L’équipe est chamboulée, elle se reconstruit autour du trio Frei, Streller, Stocker avec l’apport des nouveaux : Serey Die (FC Sion, 1 million), Mohamed Salah (Arab Contractors, 2,2 millions), Fabian Schär (Wil, fin de contrat). Eliminé dès les barrages en Ligue des Champions, le FC Bâle devra se « contenter » de l’Europa League …

Europa League

Huitième de finale

FC Bâle – Zénith St. Petersburg 2-0

Battu 1-0 en Russie la victoire est impérative face au Zénit et son équipe de « faux » bons joueurs trop payés. Bim 2-0, retour au froid pour nos amis Russes.

La vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=z0QgIZnKS_M

Quart de finale

Tottenham Hotspur – FC Bâle 2-2

Entame de match de folie du côté Suisse, les Spurs sont surpris, groggys, 0-2 ! Finalement grâce à Adebayor et Sigurdsdon les Londoniens reviennent au score. Ce soir là, je redécouvre Holtby, Lewis Holtby, ce joueur dégueulasse, une vraie pute, mettant des petits coups par derrière mais moins résistant que Valbuena au moindre choc adverse.

La vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=3QM-IoQY_M4

FC Bâle – Tottenham Hotspur 2-2, 4-1 pénalty

Tottenham est pris à la gorge comme à l’aller, et comme à l’aller ils reviennent au score. Le match se termine aux tirs au but, Sommer sort un penalty, Adebayor se lance, le ballon finit hors du stade. Bâle est qualifié !

La vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=iYaECfKvY3g

Le FC Bâle échoue contre le Chelsea de Benitez au prochain tour. Les Anglais gagneront la compétition contre Benfica, une déception mais tellement de fierté, une demi finale en Europa League pour un club suisse ce n’est même pas un exploit, c’est un tremblement de terre. A la fin du parcours européen, en désaccord avec le coach, Alex Frei prend sa retraite en marquant un dernier coup franc sublime contre le FC Zürich, mon coeur d’enfant saigne, mon premier maillot un numéro 9 de la Suisse, A. Frei au dos, restera à jamais un trophée.

Alex Frei
Alex Frei

Saison 2013-2014

Encore des départs en ce début de saison, ça reste le gros problème d’un club au revenu moyen, les meilleurs finissent toujours par partir.

Départs : Aleksandar Dragovic (Dynamo Kiev, 8 millions), Gilles Yapi-Yapo (Dubai, libre) Joo-Ho Park (Mainz, 1 million), Markus Steinhöfer (Bétis, libre)

Arrivées : Matthias Delgado (Al-Jazira, libre), Giovanni Sio (Wolsburg 1,7 million), Ivan Ivanov (Partizan Belgrade, 1,8 million), Berhabg Safari (Anderlecht, 800’000)

On notera le retour au club de Delgado et Safari. Delgado était un des grands artisans de l’épopée en LDC de 2002, également vainqueurs de Manchester United à cette époque. Safari lui revient d’un séjour belge, il remplacera un Joo-Ho pas vraiment rassurant au poste de latéral gauche.

FC Chelsea – FC Bâle 1-2

Oscar ouvre le score à la 44ème minute, scénario parfait pour Chelsea. Au retour des vestiaires, le FC Bâle augmente le rythme, suite à une triangulation phénoménale entre Diaz, Streller et Salah, ce dernier trompe magnifiquement Cech. Chelsea ne se révolte pas, au contraire. Streller double la mise sur corner. 1-2 victoire suisse qui lance à merveille le parcours européens des « rot-blauen ».

La vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=wtmmlwbDwFg

FC Bâle – FC Chelsea 1-0

Entre le victoire initiale et le match de mardi soir, le sourire a changé de visage, les Anglais sont premiers, tandis de son côté le FC Bâle s’est pris les pieds dans le tapis en perdant à domicile contre Schalke 04. Encore moins glorieux les deux 1-1 contre le Steua Bucarest obligent les Suisses à faire minimum match nul ce soir pour garder un espoir de qualification en huitièmes de finale ! Grosse pression ! Bâle maitrise le match, fait taire Mourinho et son équipe d’arrogant. Rendez vous à Shalke 04 pour la finale du groupe.

La vidéo du but : http://www.youtube.com/watch?v=VsgSF6XJHxs

Le FC Bâle : être un « petit » n’est pas une fatalité !

Le FC Bâle est le club le plus riche de Suisse (45 millions de budget environ, même fortune que Lorient par exemple …) qui s’appuie sur le plus grand stade (36’000 places) et le meilleur centre de formation de Suisse. Nombreuses sont les petites pépites à avoir éclos chez les Bâlois (Alex Frei, Streller, Huggel, Stocker, Shaqiri, Xhaka, Rakitic, Kuzmanovic, Petric, les frères Degen, Fabian Frei, Sommer, la liste est encore longue …). Dans un premier temps les jeunes gagnent du temps de jeu, gagnent quelques titres, puis partent à l’étranger après 1-2 saisons complètes au niveau professionnel, le tremplin parfait. Financièrement les Bâlois s’y retrouvent (ex. Shaqiri 10,5 millions direction le Bayern Münich). Deux autres politiques sportives s’appliquent dans l’organigramme bâlois, le retour au bercail de joueurs formés au club qui sont sur la pente descendante, Alex Frei, Streller, Huggel, les Degen ont tous rejoint le club une fois leur carrière à l’étranger touchant arrivant à terme. Pendant longtemps le recrutement « étranger » était essentiellement fait en Amérique du Sud (Delgado, Gimenez, Rossi, Diaz) puis suite à des ratés (Gaston Sauro, Cristiano) les regards se sont tourné vers l’Afrique, plus précisément vers l’Egypte, Mohamed Salah et Elneny ont rejoint le club (2,2 millions pour le premier 600’000 pour le second), recrutement brillant car aujourd’hui le prix de Salah est évalué aux alentours de 15 millions d’euros !

Alors à ceux qui chaque semaine répliquent que le football n’est que argent, tricherie, bénéfice : Je vous emmerde ! Le FC Bâle prouve saison après saison que les bonnes idées sont plus importantes que les grands moyens, un bon projet sportif, une cellule de recrutement à l’affut, une équipe ambitieuse et saine, un public fervent, un beau pays de football c’est ça les recettes du succès, mais avant tout, le succès du FC Bâle et du football suisse en général est basé sur une remise en question de tous les instants, le pragmatisme Suisse …

le public bâlois, toujours présent.
le public bâlois, toujours présent.

A bientôt !

2 thoughts on “FC Bâle, « Mieux vaut faire envie que pitié »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.