mer. Sep 18th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

« Les Suisses de demain » – E05 – Ricardo Rodriguez la mobylette qui vaut de l’or

4 min read

Bonjour à tous !

Dans l’espoir de mieux vous faire connaitre le football suisse et sa relève nous partons chaque semaine à la découverte d’un jeune espoir helvétique.

(Évidemment cette liste est subjective et ne retransmet que mon ressenti devant les qualités de ces petits rougets.)

Semaine n°5 : zoom sur un défenseur latéral gauche de nationalité suisse (-21 ans)

Ricardo Rodriguez – 21 ans – 18 sélections – Vfl Wolsburg

"Confronté très jeune au haut niveau, Rodriguez répond aux attentes"
« Même Thomas Müller doit le retenir … »

Dans la catégorie joueur suisse de -21 ans c’est sans aucun doute le plus prometteur et le plus avancé dans sa progression, mais avant de nous enflammer revenons sur son parcours.

Né le 25 août 1992 à Zürich en Suisse d’un père espagnol et d’une mère chilienne, doux mélange. Rapidement pris par le virus du football il parfait ses gammes dès l’âge de 9 ans dans le petit club de son village, le FC Schwammendingen petite commune de la région zurichoise. Il rejoint en 2004 celui qui est à l’époque le meilleur centre de formation du pays, celui du FC Zürich. Il verra débuter plusieurs pépites qui mèneront le club au succès sous la férule de Lucien Favre (Göckan Inler, Blerim Dzemaili, etc), Ricardo devra lui attendre son tour il est encore bien trop jeune.

Pourtant malgré son jeune âge il va se faire connaitre à travers le monde en 2009, enfin à travers le monde c’est plutôt en travers de la Suisse. Il fait partie des tauliers de la sélection -17 ans qui gagne le mondial en 2009 au Nigéria (6 matchs, 3 buts) et déjà à l’époque il laisse entrevoir un très gros potentiel. Arpentant sans cesse son couloirs gauche, doué techniquement et appliqué défensivement le petit Rodriguez tape dans l’œil des supporters.

Suite à ce titre mondial tout s’enchaine pour le petit zurichois, l’entraineur de la première équipe l’incorpore dans le cadre pro. Bernard Challandes, ex entraineur des différentes catégories de jeunes suisse s’y connait en minot et il est persuadé de tenir une merveille, et comme tout bon formateur il va tacher de faire progresser la pépite sans la brûler. La première saison (2009-2010) Ricardo regarde et apprend beaucoup, notamment aux côtés du titulaire du poste l’international Ludovic Magnin. Un gros client ce Magnin mais plus rien n’effraie Rodriguez qui va tout bousculer sur son chemin, il met Magnin sur le banc et à la retraite dès la saison 2010-2011, chapeau.

Ses débuts internationaux se font à la suite du désistement du titulaire habituel du poste, Reto Ziegler voit rouge à la 62e d’un match capital contre les Pays de Galles en 2011. Ce rouge permet à Rodriguez de débuter le match suivant, depuis sauf pour suspension ou blessure Reto n’a plus jamais débuter, Hitzfeld est visiblement conquis par le jeunot. A noter qu’il défend les couleurs de l’équipe de suisse avec 4 autres champions du monde -17, Pajtim Kasami, Haris Seferovic, Granit Xhaka, Nassim Ben Khalifa, énorme … !

En hivers 2012 le FC Zürich miné par un état financier proche de la banqueroute vends une partie de ses joyaux, Mehmedi prend la direction de l’Ukraine (Dynamo Kiev), Ricardo lui part à la découverte de la Bundesliga ou l’attend Félix Magath le manager un peu fou du Vfl Wolsburg qui sous le charme de la pépite suisse à signé le chèque de 7.5 millions d’euros qui sauve provisoirement le FC Zürich et qui fait basculer Rodriguez dans une autre dimension. La première demi-saison est un rêve il est titulaire indiscutable et enchaîne les prestations de haut vol. La présence du gardien international Suisse Diego Benaglio dans les rangs des loups à surement aidé à conclure le transfert.

Taulier du futur grand rival du Bayern Münich
Taulier du futur grand rival du Bayern Münich

Tout se gatte après l’éviction de celui qui l’a recruté, Magath jugé trop dépensier est licencié le 25 octobre 2012. Placé à la tête de l’équipe dans l’attente du candidat parfait l’ex adjoint Köstner lui marchande sa confiance durant 3 long mois. Tout rentre dans l’ordre après la nomination de Dietmar Hecking à la tête des « loups », il fait de Ricardo un titulaire régulier pour la fin de saison 2012-2103. Cette saison 2013-14 est la saison de la confirmation, elle lui permettra de vivre son premier tournoi international en équipe A (sauf blessure évidement) et sera sans doute la dernière à Wolsburg qui malgré ses grands moyens financiers commence à être un trop « petit » club pour le suisse, on parle d’un départ en Angleterre (Chelsea pour remplacer Cole ou Manchester pour remplacer Evra), la preuve depuis le début de la saison actuelle il a marqué 4 gbuts, 5 passes décisives en 20 matchs, énorme pour un latéral !

 A suivre dès cette été dans la rubrique transfert après un mondial (réussi?) avec la Nati  …

3 thoughts on “« Les Suisses de demain » – E05 – Ricardo Rodriguez la mobylette qui vaut de l’or

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.