mer. Juin 26th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

« Les Suisses de demain » – E07 – Alessandro Martinelli, l’apprenti voyageur

3 min read

Capture d’écran 2014-01-22 à 03.21.43

Bonjour !

Dans l’espoir de mieux vous faire connaitre le football suisse et sa relève nous partons chaque semaine à la découverte d’un jeune espoir helvétique.

Semaine n°7 : zoom sur un milieu axial de nationalité suisse (-21 ans)

Alessandro Martinelli – 20 ans – 1 sélection en -21 ans

Prêté à FBC Uniona Venezia par la Sampdoria Genoa

Parcours junior

Né en fin mai 1993 dans le seul canton italophone de Suisse, à Mendrisio. Inscrit dès ses 8 ans dans le club de sa ville (la première équipe de Mendrisio joue actuellement en D4). Son talent éclabousse rapidement les yeux du « gros » club du canton, le FC Lugano qu’il rejoint en janvier 2004 avant de revenir à peine 1 année et demi plus tard dans son club formateur, du mal à couper le cordon apparemment.

Retour vers le futur en juillet 2007, Lugano lui redonne sa chance. Une nouvelle fois l’aventure tourne court. Il ne passe qu’une année dans le club de la « capitale » avant de rejoindre cette fois le très ambitieux club des Grasshoppers Zürich et son très réputé centre de formation. Tout ça à 16 ans, pas très stable le jeune homme.

Sa tendance à la bougeotte se confirme, une année après son arrivée en terre zurichoise l’heure du départ a sonné. Retour dans son Tessin natal ? Non Alessandro s’installe légèrement plus bas, le 4.09.2009 il signe son contrat à la Sampdoria de Gênes.

MartinelliAlessandro_2011

Déja 4 clubs alors qu’il n’est même pas majeur, aucun match professionnel par contre.

Parcours professionnel

L’horizon semble trop bouché pour l’enfant de Mendrisio qui décide finalement de mettre les voiles pour la saison 2012-13 direction le Calcia Portogruaro Summaga en D3 italienne. Un prêt d’une année qui lui permet de débuter en professionnel (26 matchs).

Retour à la Samp à l’été 2013, malheureusement il ne fait toujours pas partie des plans de son coach. Un nouveau prêt toujours en D3 italienne, mais destination plus alléchante cette fois-ci. FBC Uniona Venezia le club de la grande Venise l’accueille le temps d’une saison 2013-14 qui doit être celle de l’éclosion définitive. Pas facile de se concentrer sur le football dans un environnement pareil.

Direction Venise pour le petit maestro
Direction Venise pour le petit maestro

Equipe nationale

Présent très jeune dans les différentes catégories juniors helvétique.

4 sélections en -15 ans

12 sélections en -17 ans

6 sélections en -18 ans

11 sélections en -19 ans

1 sélection en -21 ans (le 14.10.13 face à la Croatie)

Heureusement qu'il joue bien ..
Heureusement qu’il joue bien ..

L’avenir

La Sampdoria lui a démontré sa confiance avec le contrat longue durée qu’il a signé jusqu’en 2018, à lui de donner raison à ses dirigeants.

Comme une multitude de jeunes Suisses (souvent tessinois) qui avaient tentés leur chance dans la botte avant lui (Kasami, Rosini, Berardi, Chumiento, Vogel, etc) il doit d’abord s’imposer à l’échelon inférieur avant de percer en Serie A. Actuellement son prêt se passe de manière optimale mais il évolue dans un championnat très faible, vu son âge c’est gentiment l’heure du grand saut minimum en Serie B.

On en saura plus cette été à l’issue de son prêt, espérons que le gamin reste concentré sur le foot dans la ville des amoureux …

2 thoughts on “« Les Suisses de demain » – E07 – Alessandro Martinelli, l’apprenti voyageur

  1. Tu vois la je m’attendais plus à Saidy Janko 😉

    Il est titulaire au m21 de manchester united en tant qu’ailier droit alors qu’il a à peine 18ans.
    Vraiment le type à suivre à mon avis, en plus en tant qu’arrière droit y a juste Rafael à Mu, donc ça reste faisable de le détrôner.
    Tandis que s’il s’impose comme ailier … Nani ou Valencia ça devient un peu plus chaud quand même.

    (Si tu veux te faire plaisir, y a quelques videos de lui sur youtube et il joue vraiment bien)

    En tout cas Manchester pioche régulièrement en Suisse maintenant, ça fait 3 espoirs de Super ligue en 3 saisons. Espérons qu’il y en ait un qui s’impose.

    Mais mis à part ça Martinelli n’est pas mauvais non plus, mais je le sens moins devenir un joueur exceptionnel que les autres que tu as cité (oui j’ai une confiance absolue en Veseli, il va bien finir par rebondir)

    1. J’ai découvert Janko quelques jour après mon article sur Silvan Widmer qui lui aussi est latéral droit, je savais pas que Saidy avait glissé plus haut tu me l’apprend ! 🙂

      Les jeunes suisses sont réputés pour leur savoir vivre, gout au travail et leur sérieux manchester en est effectivement friand.

      J’ai confiance en Veseli tout comme toi, impossible de l’oublier après son mondial phénoménale en 2009 … 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.