mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

« Les Suisses de demain » – Saison 3 – E2 – Manuel Akanji – Le nouveau Fabian Schär ?

4 min read

suisse

Dans l’espoir de mieux vous faire connaitre le football suisse et sa relève nous partons chaque semaine à la découverte d’un jeune espoir helvétique, les deux premières saisons de cette suite d’épisodes sont à retrouver ici

Saison 3 – E2 : zoom sur un espoir de nationalité Suisse (-21 ans)

AkanjiManuel_633633

Manuel Akanji – 19 ans – défenseur central – FC Winterthur – International -21 ans

Parcours professionnel :

Manuel Akanji est un homme fidèle, régulier et stable. Formation, passage en équipe première, éclosion, toutes ses phases ont eu lieu dans un seul et même club, le FC Winterthur, dans le canton de Zurich. Ce dernier milite pourtant en Challenge League, ce qui aurait pu faire « fuir » un talent du standing de notre pépite du jour. Précisons toutefois pour les romantiques qu’il a découvert le football dans le petit club de Wiesendangen, qui n’est pas le nom d’un instrument de torture mais bien d’un patelin dans la campagne zurichoise.

Membre à part entière de la première équipe du club zurichois depuis le début de cette saison 2014-2015 après avoir fait ses débuts avec l’équipe fanion en fin du précédent exercice, Manuel fait son bonhomme de chemin. La 31ème journée l’avait vu débuter par un malheureux 1-0 à la maison face au FC Lugano, près d’une année plus tard il est titulaire indiscutable au sein de la charnière du FCW aux cotés d’un autre (ex?) grand espoir du football Suisse – le champion du monde M17 de 2009 – Sead Harjovic. Cette charnière qui, malgré la fougue et l’insouciance liée à l’âge de ses protagonistes, permet au club de se targuer de posséder la 5ème défense de l’antichambre du football Suisse. Ils pointent aujourd’hui à une 5ème place au classement général, bien placé dans le ventre mou du championnat, loin de la lutte à la promotion et encore plus de la lutte pour le maintien (contre la relégation pour les pessimistes).

fcwin
source : site internet du FC Winterthur

Sélection nationale :

Membre de l’équipe M21 Suisse où il se bat pour un poste de titulaire avec une foule d’autres postulants (Wutrich, Angha, Gulen, Thaler), le jeune est, pour l’instant très loin de faire office de taulier aux yeux de son coach Heinz Moser. Sa notoriété naissante pourra peut-être faire évoluer sa situation dans la hiérarchie. Il est intéressant de noter qu’il possède la double nationalité helvético-nigériane et qu’on est, de facto, pas à l’abri d’un nouvel épisode à la Steven Ukoh, qui a récemment honoré ses premières capes avec les « Super Eagles ».

Avenir:

« Scouté » depuis le début de la saison par le grand FC Bâle, le talentueux métis a récemment eu l’honneur d’être supervisé directement par Paulo Sousa, le coach actuel et ancien grand joueur bien connu des puristes, venu admirer le FC Winterthur se faire laminer à l’extérieur face à un pourtant faible FC Bienne, 4 buts à 1. Malgré cette déroute, le FC Bâle a décidé de lui faire confiance. Son transfert dans la cité rhénane est désormais officiel, avec un contrat jusqu’en juin 2018, avec option pour une année supplémentaire.

Son contrat avec l’agence International Football Management GmbH (IMF) basée … à Winterthur – qui s’occupe, entre autres des intérêts des internationaux que sont Yann Sommer, Marvin Hitz, Tranquillo Barnetta ou encore Pirmin Schwegler – n’est pas sans lien avec cette promotion. Qui disait que pour faire carrière il faut avant tout posséder un bon agent ? Gageons qu’au vu de son « panier » l’agence choisie par le défenseur central soit capable de l’emmener faire une belle carrière, que son talent permet d’entrevoir tout du moins, et qui semble se confirmer avec ce premier transfert étonnant.

Les parallèles sont nombreux avec l’actuel patron de la défense rhénane, Fabian Schär, qui, comme lui, a d’abord fait ses preuves à l’échelon inférieur du football professionnel (au FC Wil) avant de monter d’un étage, de s’y imposer de manière spectaculaire et de se voir inviter à rejoindre la « Nati » par Hitzfeld. Quand on sait que ce même Fabian Schär risque fortement de faire ses valises cet été en direction d’un club étranger on se demanderait presque si le FC Bâle avait, une nouvelle fois, été plus rapide et malin que la concurrence ?

1 thought on “« Les Suisses de demain » – Saison 3 – E2 – Manuel Akanji – Le nouveau Fabian Schär ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.