mar. Sep 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Innocent ? Présomption de culpabilité !

5 min read

suisse

La carrière de la fusée venue du Nigeria en pleine adolescence rejoindre sa maman dans ce petit pays froid qui baragouine une langue étrange semble s’essouffler, lentement, mais surement.

Revenons sur ce qui amène aujourd’hui cet ex-grand espoir de la formation Suisse à être un simple chômeur en attente d’une solution, laissant dans nos âmes de passionnés une terrible impression de gâchis.

Arrivé sur le tard dans le pays du désormais franc-(très)-fort, il s’intègre au travers du football. Faisant dans un premier temps le bonheur du petit club de Töss (Winterthur) avant de se faire repérer par le club phare de la ville, le FC Winterthur. Son talent et sa fougue font déjà des éclats, au point d’éveiller l’intérêt du réputé centre de formation du FCZ qui était alors en pleine réussite sous la houlette d’un Lucien Favre jamais avare de confiance envers de jeunes joueurs talentueux.

Après une entame de carrière à l’image de sa pointe de vitesse le parcours connait ses premiers coup d’arrêts, longtemps pensionnaire de la seconde garniture zurichoise où il aligne les performances (26 matchs pour 9 buts lors de sa dernière saison, 08-09) sans obtenir sa chance avec la première équipe – en pleine bourre et donc difficilement modifiable – qui obtient cette année là son 12ème titre national il finit par perdre patience et retourne dans « son » Winterthur pour enfin pouvoir démontrer ses qualités dans le monde professionnel. Reculer d’un pas pour mieux sauter.

Pari réussi, il s’impose, score, survole et puis s’en va. Cette première (et dernière) saison avec son club « de cœur » est l’occasion pour le monde du football Suisse de découvrir un bonhomme à l’allure dynamique et sympathique qui devient par la même occasion l’un des fleurons de la formation helvétique qui voit son aura internationale augmenter avec le récent titre mondial de ses -17 ans au … Nigeria ! Joli clin d’œil.

L’ironie voudra qu’Innocent découvre la Super League non pas avec le FCZ mais avec son grand rival, GC, club le plus titré de Suisse en grandes difficultés certes mais toujours reconnu comme adresse prestigieuse.

A l’image de sa saison initiatique la deuxième confirme le talent du feu-follet aux racines nigérianes, 33 matchs, 9 buts (dont 3 face au grand FC Bâle!). Couplé à ses 9 passes décisives ce total permet de démontrer que le petit nouveau est impliqué sur 40% des buts de son club ! Pour l’anecdote Alex Frei la même saison c’est 49% d’implication, ajouté au fait que l’équipe du jeune Innocent est moins performante ces stats révèlent la très grosse première saison parmi l’élite de ce dernier.

Une fois de plus il ne s’éternisera pas dans son club, transféré lors de l’ultime journée du mercato estival international 2011 en Bretagne où le FC Lorient et son entraîneur Christian Gourcuff, amoureux du beau jeu, l’attendent. Nouvelle aventure, nouveau championnat et nouvelle intégration de folie.  Son acclimatation positive lui permet de confirmer la confiance qu’avait placé le coach national Hitzfeld qui l’avait appelé une première fois en juin 2011 pour un match au somment face à l’Angleterre et qui l’intégrera désormais régulièrement dans le cadre national.

C’est ici que sa carrière – après une première saison réussie à l’étranger – commence à s’enliser. Parti défendre les couleurs nationales lors des JO de Londres sans prendre en considération le préavis négatif émit par son dogmatique entraîneur breton il va connaitre une première moité de saison 2012-13 blanche (19 petites minutes face à Valenciennes alors que son équipe se prenait une claque mémorable). Loin de se remettre en question le coach aujourd’hui à la tête de l’Algérie autorise son protégé à rejoindre via un prêt l’Italie où l’AC Sienne compte sur lui pour se sauver d’une relégation difficilement évitable. 6 mois et 7 buts en 17 matchs plus tard le club est sauvé tout comme la réputation du joueur.

Non conservé par le FC Lorient où son contrat arrivait à terme il rejoint l’AS Livourne qui comme son précédent club est annoncé dans la lutte pour le maintien parmi l’élite. Saison difficile pour l’équipe toscane qui termine lanterne rouge. Dans ce marasme sportif il arrive tout de même à tirer son épingle du jeu (4 buts, 7 passes décisives, soit une implication sur 30% des buts de son équipe).

Innocent+Emeghara+AC+Siena+v+FC+Internazionale+y2gUr3RuhIml

Blessé en fin de saison au moment où se concluent la grande majorité des contrats pour ceux dont il arrive prochainement à échéance – comme Emeghara – il se retrouve libre et sans réelle proposition à la fin de l’été 2014. Finalement il répond favorablement à l’offre du sulfureux club azéri Qarabag Agdam qui grâce à son portefeuille bien garni et la situation difficile du joueur voit arriver un renfort de poids. 8 petits matchs et 5 buts et le voici de retour à son statut de joueur sans contrat, le climat et la distance avec sa mère auront eu le dessus sur ce choix financier discutable.

Soit le voici de retour sur un marché qui, ça tombe bien entame sa deuxième phase de marchandage, annoncé à l’essai du côté d’Hambourg en début de semaine où la diaspora Suisse (Djourou, Behrami, Knäbel) a sans doute fait office d’agence marketing il est, à l’heure où j’écris cet article toujours sans proposition de contrat.

Serait-ce enfin le grand retour dans la lumière pour celui qui, à 25 ans, a finalement encore toute sa carrière devant lui ? Il va sans dire que nous souhaitons tous que sa carrière sous le maillot à croix-rouge ne s’arrête pas sur un succès minime arraché face à la faible Chypre en début d’année 2014 qu’il a observé assis sur le banc du Stade de Genève, transi par ce froid que seul le football avait fait surmonté … !

Partie sous les chapeaux de roue après une entame difficile sa carrière est semée d’embûches (il en est majoritairement responsable!) qui tantôt l’accélère puis la font stagne, il serait temps de trouver bien plus que son rythme de croisière, un port d’attache ! Car comme le dit si bien le romancier Cees Nooteboom « Quand on ne sait pas où on va, la vitesse du déplacement ne compte plus » !

Gageons que son futur ressemble enfin ou encore une fois à son chrono sur 100 mètres, rapide et digne d’éloge !

emeghara

2 thoughts on “Innocent ? Présomption de culpabilité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.