mar. Nov 24th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Portrait de Jordan Lotomba, nouvelle recrue de l’OGC Nice

7 min read
Latéral polyvalent, le Suisse de 21 ans vient d’être recruté par le club niçois en provenance de Young Boys, champion suisse en titre, pour une somme estimée à 6 millions d’euros. Présentation de ce joueur à fort potentiel, avec les analyses de Jérémy Manière et Jordan Lefort, deux anciens coéquipiers.

Jordan Lotomba est né le 29 septembre 1998 à Yverdon-les-Bains, dans le canton de Vaud, en Suisse. Jouant en junior dans les clubs de la région, son talent est vite repéré, notamment par le Team Vaud, centre de formation du Lausanne-Sport, dont il intègre la structure en 2013, alors âgé de 14 ans. Rapidement surclassé avec les équipes d’élite nationale U18, puis avec l’équipe M21 (faisant office d’équipe réserve du LS, évoluant en 4e division suisse), il ne tardera pas à faire ses débuts en pro, en mai 2015, lors d’un match de Challenge League.

A 16 ans, il intègre donc l’effectif professionnel du Lausanne-Sport. Lors de la saison 2015-2016, il joue un rôle dans la promotion en Super League du club vaudois en disputant 15 rencontres de championnat. La saison d’après est – déjà – celle de la confirmation, avec une adaptation réussie dans l’élite grâce à ses 25 rencontres disputées, contribuant grandement au maintien de son club. Ses performances tapent dans l’œil des recruteurs et lui permettent de rejoindre Young Boys à l’âge de 18 ans.

Jordan Lotomba en 2017 avec le LS, lors de sa première saison en Super League [crédit photo: Lausanne-Sport]

La confirmation avec Young Boys

Avec le club de la capitale, il continuera ses bonnes performances en faisant des premiers pas réussis en Coupe d’Europe et en prenant part à 22 rencontres d’un championnat de Super League que son club remportera pour la première fois depuis 32 ans. En pleine progression, il subira malheureusement une lourde blessure (au genou droit) qui le mettra sur la touche pour la quasi totalité de la saison 2018-2019.

Il en faudra cependant plus pour arrêter le jeune Lotomba. Après un retour au printemps 2019, il débute la saison 2019-2020 avec succès. Recouvrant toutes ses capacités, il retrouve une place de choix au sein de l’effectif bernois. Régulièrement titularisé, à droite comme à gauche, auteur de 3 passes décisives en Super League, il contribue grandement à la saison réussie du club de la capitale, qui est parvenu à remporter son 3e titre de champion consécutif. 

Jordan Lotomba s’affirmera avec YB en gagnant plusieurs titres et en jouant la Coupe d’Europe [crédit photo: Young Boys]

De bonnes performances qui font également de lui un cadre de l’équipe nationale M21. Le Vaudois a en effet fêté sa première cap avec les espoirs de la Nati en juin 2017. S’en sont suivis 8 autres rencontres (pour 1 but), la dernière en date face aux espoirs français en novembre 2019, partie durant laquelle le jeune Lotomba aura crevé l’écran, au duel sur son côté avec son futur coéquipier Andy Pelmard.

https://twitter.com/CanalFootClub/status/1196871390651133954?s=20

«A 18 ans, être en Super League est déjà un bel exploit. Mais lui, il était parfois même parmi les meilleurs à ce poste.»

Jérémy Manière, coéquipier de Jordan Lotomba au Lausanne-Sport

Un latéral polyvalent avec de grandes qualités footballistiques et humaines

Si son parcours suit une ligne bien droite, c’est avant tout grâce à ses qualités. Jérémy Manière, avec qui il a évolué au Lausanne-Sport entre janvier 2016 et juin 2017, nous parle plus en détails de sa progression. «Quand je suis arrivé au LS en janvier 2016, Jordan était déjà intégré dans la première équipe mais il n’était pas encore vraiment un joueur pro. Il a peu à peu pris ses marques et on s’est vite rendu compte qu’il pouvait devenir un très bon joueur. Il démontrait déjà d’énormes qualités physiques, en endurance et en vitesse. Techniquement, il était déjà très propre dans son jeu. Dans son état d’esprit également, c’était un petit respectueux, qui avait envie d’apprendre».

Jérémy Manière (au premier plan à droite) a été témoin de la belle trajectoire de Lotomba [crédit photo: Oreste Di Cristino]

Peu après son arrivée au LS et ses premiers matchs aux côtés de Lotomba, Jérémy Manière peut vivre la promotion du club vaudois en Super League. A l’été 2016, il se mue alors en témoin de l’adaptation rapide de son jeune coéquipier à cette catégorie de jeu. «A 18 ans, être en Super League est déjà un bel exploit. Mais lui, il était parfois même parmi les meilleurs à ce poste» explique Manière. Une précocité qui n’allait pas disparaître même après son arrivée à Young Boys. «Sans compter sa période où il a été blessé lors de sa seconde saison à YB, il n’a jamais connu de temps faible dans sa carrière» ajoute son ancien coéquipier.

Une carrière sans temps faible, qu’il doit également à une qualité qui fait de Lotomba un joueur extrêmement intéressant: la polyvalence. Lors de la saison 2019-2020 (toute compétition confondue), le jeune espoir a en effet disputé 27 matchs en tant que titulaire, 14 sur le côté droit et 13 sur le côté gauche, souvent en latéral mais parfois plus haut sur le terrain. Jordan Lefort, qui a parfois suppléé le jeune Suisse à gauche lorsque celui-ci évoluait à droite, ne saurait même pas lui attribuer de poste de prédilection : «Je l’ai trouvé tout aussi performant à droite qu’à gauche, c’est un véritable atout, pour l’équipe mais aussi pour lui». «Je pense que son futur se dessine au poste de latéral droit. Avec une équipe qui sort le ballon depuis derrière, en tant que droitier il sera plus utile à droite pour la construction du jeu. Mais en phase offensive, évoluer sur le côté gauche lui permet d’étaler ses qualités, et de rentrer dans la défense adverse, comme face à la France avec les M21» précise Jérémy Manière.

Solide cadre de l’équipe suisse M21, Jordan Lotomba avait forte impression face à la France [crédit photo: Keystone]

«C’est une très bonne signature, pour Jordan comme pour Nice»

L’avis de Jérémy Manière sur ce transfert

Quid du saut vers la Ligue 1 ?

Malgré ses qualités footballistiques évidentes, le saut vers la Ligue 1, dans une équipe comportant des joueurs de la trempe d’Atal et Kamara, reste important, comme le confirme Jérémy Manière. Mais un rôle de remplaçant ne saurait déstabiliser Lotomba. «Jordan n’est pas un mec qui triche. Il n’est pas du genre à faire une bonne saison et exiger des choses énormes en retour, développe son ancien coéquipier. C’est un gars avec la tête sur les épaules et une bonne éducation. Il acceptera un rôle de remplaçant, d’autant plus qu’il signera probablement sur une longue durée à Nice, ce qui lui laissera le temps de s’adapter». Même son de cloche chez Jordan Lefort, qui a évolué en Ligue 1 avec Amiens. «Il a le niveau pour s’imposer, à seulement 21 ans. Il a une marge de progression énorme. Il va devoir travailler physiquement, concède le défenseur de 26 ans, mais il a toute la technique et l’intelligence de jeu nécessaires.»

Tout comme pour Dan Ndoye, autre recrue niçoise formée au Team Vaud, un autre argument de poids entre dans la balance pour ce transfert. «La proximité de Nice avec la Suisse et les liens avec sa région natale de Lausanne et du canton de Vaud sont importants aussi pour le mental d’un jeune joueur» explique Manière, qui a vu bien des talents éclore à ses côtés.

Jordan Lotomba saura-t-il faire le grand saut vers la Ligue 1 ? [crédit photo: Urs Lindt/freshfocus]

Le mot de la fin: Lotomba et l’OGC Nice, une bonne idée ? «Il tombe dans l’équipe parfaite», estime Lefort. «Oui. Pour tout le monde, c’est un bon choix. Nice est un club qui fait confiance aux jeunes joueurs et qui est encore dans une dimension accessible pour un jeune de 22 ans comme Jordan Lotomba. Il y a des projets sur le long-terme et la Coupe d’Europe, c’est très intéressant pour lui. Du point de vue de Nice, c’est une belle signature, même s’il lui faudra du temps pour s’adapter. Il a déjà de très belles qualités, tout  en ayant encore un très fort potentiel à développer. Sans compter qu’il a déjà un peu d’expérience européenne et quelques titres à son actif. C’est une très bonne signature, pour Jordan comme pour Nice» conclut Jérémy Manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.