lun. Oct 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Présentation du FC Vaduz, un club à mi-chemin Liechtenstein – Suisse

5 min read

logo_fcvaduz

 

Football Club Vaduz

Le principal club de la principauté liechtensteinoise voit le jour le 14 février 1932.

Dès 1933 Vaduz rejoint la structure suisse de football de l’époque (S.A.V.F). Pas grand chose d’intéressant à raconter pour le 20 ème siècle qui les verra galérer dans les différents échelons du football amateur en Suisse. Fin 2001 c’est enfin le grand changement, Vaduz accède à la Ligue B (devenue Brack.ch Challenge League depuis), permettant au club de passer professionnel.

Loin d’être rassasié par cette promotion tant désirée les dirigeants se donnent les moyens de jouer dès les premières saisons la promotion en première division. Jusqu’en 2002 gagner le championnat de D2 ne garantit pas la promotion directe, Vaduz l’apprend à ses dépends en s’inclinant lors des matchs de promotion/relégation. Refonte du règlement pour la saison 2002/2003, à présent le premier de D2 est promu et le deuxième jouera un barrage contre le 9ème de D1.

Barragiste malheureux 3 fois d’affilées (2003,2004,2005), le FC Vaduz gagne enfin le droit d’accéder à la Première Division suisse en finissant premier à la fin du championnat de Challenge League 2008/09.

Qui dit promotion dit application des nouveaux accords  ASF/ALF. Négociés en 2008 ces accords sont :
* interdiction de s’imposer et de figurer au palmarès de la Super League (si Vaduz finissait premier, le deuxième serait champion et qualifié en Coupe d’Europe par exemple)
* interdiction toujours de se qualifier en Coupe d’Europe via le championnat, mais là rien de nouveau cette règle existait déjà.
* et taxe d’entrée de CHF 250’000 annuelle, bien loin des 50 millions de Monaco par exemple.

Une grande partie des clubs suisses se contentent de ces accords, une minorité parle de leur réticence à accueillir un club étranger dans l’élite suisse. Un autre point de l’accord est plus sensible, il spécifie qu’un seul club liechtensteinois peut faire partie des 2 principaux championnats suisses, bien négocié à mon avis. Ce dernier point a soulevé un vent de contestation au Liechtenstein, un vent anti-Vaduz plutôt qu’anti Suisse.

A noter que, contrairement à Monaco par exemple, le club liechtensteinois ne bénéficie d’aucun traitement fiscal avantageux. Si les différents clubs de la principauté bénéficiaient d’accords avantageux ils auraient quittés le giron du foot suisse depuis longtemps, égalité pour tous.

Le séjour en Première Division suisse tourne malheureusement vite à la débandade. Très (trop) vite largué au classement le promu ne parviendra jamais à hisser son niveau de jeu à la nouvelle catégorie de jeu.

Championnat de Suisse de football 2008 2009 — Wikipédia

Difficile retour en Challenge League, faut-il viser la promotion alors que le club ne possède pas le potentiel pour évoluer plus haut ?

8ème l’année post relégation puis 4ème en 2009-10, à nouveau 8ème en 2010-11 et à la limite de la relégation la saison dernière (9ème!) le club traverse des années difficiles. Plusieurs changements d’entraîneurs interviennent durant ses années compliquées. Arrivé mi-novembre 2012 Giorgo Contini est l’homme qui doit redresser le FCV, lui qui est pour le première fois entraîneur principal après avoir longtemps été n°2 à St.Gall puis à Lucerne.

La saison en cours est la saison du renouveau. Champion d’automne le FCV ne baisse pas de rythme et se permet de distancer le grand favori servettien de la lutte à la promotion. Un retour en Super league la saison prochaine est fortement envisageable.

Retour vers le futur ?
Retour vers le futur ?

Grassement soutenu par différents sponsors de la principauté liechtensteinoise (Banque du Liechtenstein, MBPI, FL1, LiechtensteinLife), le FCV tourne avec un budget de 7-8 millions de CHF, plutôt énorme pour un club de D2 suisse. Sans cet environnement économique très favorable nul doute que le club naviguerait toujours dans le monde amateur du football suisse.

Alors une éventuelle nouvelle promotion en Super League soulèvera-t-elle une polémique ou passera-t-elle (relativement) inaperçue comme la première fois ?

Personnellement avoir le même nombre de club romand en D1 que de club liechtensteinois me révolte quelque peu. Bon après la politique sportive des clubs romands est une telle catastrophe que se plaindre serait indécent.

Une autre polémique plus intellectuelle pourrait voir le jour, le FC Vaduz n’a pas vocation à rester parmi l’élite. Avec une moyenne de 1200 spectateurs le club est géographiquement et démographiquement limité, difficile d’attirer des spectateurs extérieurs au Liechtenstein tout comme sur place où le football est loin d’être l’occupation favorite. A noter que lorsque l’équipe accueille des « grands clubs » les tribunes se remplissent (Vaduz et Monaco même combat, les footix sont partout). Alors faut-il ouvrir l’élite du foot suisse à un club dopé par des actionnaires qui s’amusent avec une danseuse ? Ou laisser la place à un club « suisse » ? Dure question au vu par exemple des excellentes infrastructures (qui sont conjointement les structures de l’équipe nationale), infrastructures qui permettraient d’accueillir plus de 6000 personnes dans un Rheinpark moderne doté d’une pelouse souvent en bon état, chose que bon nombre de clubs candidats à la montée dans l’élite ne peuvent pas inscrire dans leur dossier. Alors club artificiel bien structureéou club suisse « champêtre » ? Le débat va sans doute suivre …

640_Luftansicht Arena_0909

Coupe

Aucun club de la principauté ne participe à la Coupe de Suisse, ils jouent la coupe du Liechtenstein qui permet au vainqueur de se qualifier pour un tour préliminaire en Europa League.

Vainqueur 41 fois le FC Vaduz est l’ogre de la Coupe, n’ayant été défait qu’une fois depuis 1998 (aux tirs aux buts en plus !) ils planent sur le Liechtenstein. Moins heureux en Europa League, passant au mieux un tour dans les bonnes années, le parcours européen s’arrête toujours avant d’avoir le temps de s’enflammer. Ça ne risque pas de changer dans un futur proche.

Étonnamment cette Coupe du Liechtenstein ne déchaîne pas les passions, à peine un millier de spectateurs sont présents à la finale.

Palmarès

41x vainqueur de la Coupe du Liechtenstein

Vainqueur de la National Liga B en 2001-02 (équivalent de la challenge league)

Vainqueur de la Challenge League en 2007-08

De loin le plus grand palmarès du Liechtenstein, les autres clubs se partagent les miettes. FC Balzers (11 succès), FC Triesen (8 succès), USV Eschen/Mauren (5 succès), FC Schaan (3 succès).

Quelques « grands noms » récents qui ont ou évolue dans le club

Peter Jehle 

Peter Jehle

Moreno Merenda

Il a du nez ...
Il a du nez …

Franz Burgmeier

La fierté de tout un pays !
La fierté de tout un pays !

Sandro Wieser

L'enfant prodigue
L’enfant prodigue

Martin Stocklasa

Stocklasa_Vorderseite

6 thoughts on “Présentation du FC Vaduz, un club à mi-chemin Liechtenstein – Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.