mar. Oct 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

La Suisse et Petkovic sortent (provisoirement) la tête de l’eau

3 min read

Après une entame de qualification pour l’Euro 2016 compliquée – défaite face à l’Angleterre et la Slovénie – la Suisse et son nouveau sélectionneur déjà fragilisé se devait de retrouver la voie d’un succès qui hormis lors du match face aux faibles amateurs de St. Marin se fait rare.

suisse

Difficile de tenir la comparaison avec son prédécesseur allemand pour Vladimir Petkovic qui en plus de son palmarès incroyable le talonne dans l’exercice délicat qu’est la communication avec les médias. Peu à l’aise face caméra, froid, mauvais orateur et méfiant l’ex entraîneur de la Lazio n’aura pas droit à la relative patience et compréhension à laquelle avait eu droit « Gottmar » lors de ses débuts contrasté à la tête de la Nati (défaite face au Luxembourg notamment).

La victoire était dès lors impérative face à des méconnus Lituaniens, avec la manière si possible. Ayant tiré les leçons du « désastre » de Maribor et de son alignement tactique en 4-3-1-2 inadapté aux qualités de ses joueurs, Vladimir aligne un 4-3-3 bien plus vivant et conquérant lors du match décisif face à la Lituanie qui avant le match comptait 3 points de plus que la Suisse, le monde à l’envers. Après une heure poussive qui aura vu la Suisse dominer sans réel danger, la faute en partie à un Shaqiri qui malgré son doublé – très peu décisif par ailleurs – est comme l’a encore souligné la presse allemande cette semaine un joueur techniquement brillant mais qui malheureusement ne sent absolument pas le jeu qu’il ralentit, très, trop, souvent, bref malgré ce la Suisse ouvre le score à la 66ème avant de le doubler 2 minutes plus tard pour ensuite donner au score une allure de fessée en toute fin de match grâce au doublé de Shaqiri. Son but somptueux résume bien le joueur qu’est Shaqiri, une mine d’or technique, espérons qu’un jour sa vision de jeu et son sens collectif s’améliore.

De retour dans la charnière centrale Fabian Schär montre une fois de plus qu’il sera sans doute le patron de la défense pour les 10 prochaines années, à ses côtés Von Bergen, Djourou ou Senderos sont de faibles candidats malgré leur surplus d’expérience. Nouvel appelé l’ex servettien François Moubandje a confirmé que la distance avec l’habituel titulaire – Ricardo Rodriguez – est abyssale, sorti à la 75ème car menacé d’une expulsion évitée de justesse quelques minutes plus tôt (belle idée de se faire avertir dès la 24ème). A l’avenir il sera mieux un remplaçant sur le flanc gauche, lui qui en club joue défenseur centre. Autre nouveau Marco Schönbächler aura eu droit à 2 entrées en jeu tardives qui au mieux nous auront confirmés que le garçon à du ballon, de la à être un réel candidat à l’équipe de Suisse …

Le match amical face à la Pologne permet aux traditionnels remplaçants de glaner du temps de jeu et de nous rappeler pourquoi ils sont titulaires du banc de touche ! Un match engagé face à des polonais en net amélioration accouchera d’un joli 2-2. Première sélection pour le gardien Roman Burki et premier but pour Fabian Frei, une réussite globale.

Prochain rendez vous international en mars 2015 face à l’Estonie qui pour l’anecdote n’a même pas battu St.Marin, bref c’est pas là qu’on connaîtra le vrai niveau de la « nouvelle » Suisse, qui pour l’instant avec son entraîneur de second choix peine à convaincre.

2 thoughts on “La Suisse et Petkovic sortent (provisoirement) la tête de l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.