lun. Sep 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Super League Suisse au Brésil : E2 – Marcelo Diaz, enfin le grand envol ?

2 min read

Capture d’écran 2014-04-10 à 18.41.23

Le mondial brésilien approche à grand pas, dans le but de vous faire découvrir certains joueurs que vous aurez l’occasion de voir évoluer sur les différents terrains durant le mondial nous lançons cette petite série de portraits.

L’occasion également de prouver que le championnat suisse devient gentiment un nid d’internationaux reconnus.

Marcelo Diaz – 27 ans – milieu axial – FC Bâle 14 sélections

2012-13_Diaz-Rojas

 A 27 ans Marcelo Diaz devrait, sauf énorme surprise, défendre les couleurs chiliennes cet été dans un groupe difficile qui comprend notamment le vainqueur sortant, l’Espagne.

Débarqué à l’été 2012 dans le plus « gros » club de Suisse, le FC Bâle, en provenance de l’Universidad de Chile pour environ 4,2 millions de CHF (énorme somme pour un club Suisse) Marcelo peine à convaincre les spécialistes du football suisse depuis. Malgré quelques coup d’éclats (une série de buts splendides pour les connaisseurs) Marcelo reste une énigme, pas assez rapide pour évoluer dans un rôle plus offensif mais trop peu « athlétique » pour évoluer un cran plus bas il reste coincé dans un rôle de 8 qui ne lui convient pas totalement.

Pas toujours en phase avec Murat Yakin qui l’a pourtant recruté, le lutin chilien (1m66) commence à se poser des questions, lui qui voulait se servir du FC Bâle comme tremplin vers un gros d’Europe.

Son expulsion stupidissime en 1/4 de finale retour face au FC Valence (fini sur une déroute de 5-0 et une élimination que le coach mettra sur le dos des expulsés…) la semaine dernière ne réchauffera aucunement les relations déjà sensiblement houleuses entre l’entraîneur et l’entraîné.

N’éclaboussant malheureusement pas suffisamment les terrains suisses et européens de son talent pourtant évidement, le petit lutin doté d’une technique et d’une science de tir phénoménale compte bien démontrer au monde entier son vrai niveau sur la terre du football. Il rendrait service à tout le monde, au FC Bâle qui pourrait s’en débarrasser avec une plus value, Murat Yakin qui se débarrasserait… d’un problème de riche et surtout à lui même car sa frustration actuelle l’empêche d’utiliser tout son potentiel.

A la recherche du bonheur ...
A la recherche du bonheur …

Bonne chance l’artiste !

Chance de voir le Brésil 9/10

2 thoughts on “Super League Suisse au Brésil : E2 – Marcelo Diaz, enfin le grand envol ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.