mer. Fév 19th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Super League Suisse : Bilan final de la saison 2013-2014

5 min read

SuisseCarre

1. FC Bâle

Sacré pour la 5ème fois d’affilée, le FC Bâle a rempli son principal objectif en remportant le championnat. Toutefois la défaite en finale de coupe face au FC Zürich et l’élimination en demie finale d’Europa League (après une victoire 3-0 à l’aller!) viennent gâcher une saison finalement pas si réussie au vu des grandes ambitions de l’ogre rhénan. Chahuté par une partie de son vestiaire depuis début 2014, Murat Yakin est sur le départ. Jugé trop craintif et pas assez ambitieux pour un club du standing bâlois il est prié de trouver son bonheur ailleurs malgré un contrat valable jusqu’en juin 2015. Une très bonne nouvelle pour le football suisse, car le plus puissant club suisse se doit de posséder un entraîneur ambitieux dans le jeu.

Les futurs départs de Sommer, Stocker et Frei (les 3 meilleurs bâlois cette saison …) vont considérablement affaiblir un FC Bâle qui devra se reconstruire cet été.

Top : Valentin Stocker, Yann Sommer, Fabian Frei

Flop : Mathias Delgado, Marcelo Diaz, Giovanni Sio

520x_2

2. Grasshoppers

Encore une belle saison qui vient confirmer la 2ème place surprise de l’exercice précédent. Mieux armés dans la course au titre, les Zurichois auront manqué les matchs clés pour passer l’épaule et se débarrasser du FC Bâle, dommage cette année le tenant du titre était prenable, très prenable.

L’été de tous les dangers arrive pour GC qui devrait voir partir Roman Burki (Freiburg?), Michael Lang, Shkelzen Gashi, Amir Abrashi, Toko (fin de contrat, Brighton), soit la moitié de son équipe. Sacré chantier qui s’annonce pour le dauphin qui vient de virer son directeur sportif après s’être séparé de son président il y a de ça quelques mois. Bonne chance.

Top : Shkelzen Gashi, Caio, Michael Lang

Flop : Sead Harjovic, Frank Feltscher, Nzuzi Toko

3. Young Boys

Sorte de Stade Rennais ou Arsenal helvétique, les Young Boys de Berne ont une fois de plus traversé la saison avec une page blanche. Pourtant annoncés comme candidats au titre, les Bernois ont déjoué, pas aidés par les blessures (Gerndt, Simpson, Wölfli) ils finissent sur la dernière marche du podium. A condition de garder ses jeunes pépites (Martinez, Frey, Yayu Kubo, Steffen, M’Vogo) ils pourraient enfin être des candidats crédibles l’an prochain où, face à un FC Bâle en reconstruction, le championnat semble ouvert.

Top : Josef Martinez, Michael Frey, Yvon M’Vogo

Flop : Alexander Gerndt, Renato Steffen, Milan Vilotic

4. FC Lucerne

Saison mitigée pour le FC Lucerne emmené par le duo prometteur Bernegger-Frei. Pour imposer sa marque et ses hommes, le directeur sportif de fer qu’est Alex Frei va faire le ménage cet été : exit les coûteux Rangelov, Stahel, Puljic, Gygax, Bozanic, Rengli (qui prend sa retraite) et bienvenue aux jeunes Holenstein (Wil) Ridge Mobulu (Le Mont sur Lausanne), et plus vieux mais peu gourmands Luthi (Thoune), Schneuwly (Thoune).

Contacté par le Munich 1860 l’entraîneur des Lucernois a décidé de rester en Suisse, belle preuve du beau projet qui est mis en place au FCL.

Top : Alain Wiss, Remo Freuler, Dimitar Rangelov

Flop : Mahmoud Kahraba, Oliver Bozanic, Yacine Mikari

5. FC Zürich

Après un premier tour frustrant le FC Zürich avait débuté l’année tambour battant (6 victoires de suites), série qui avait ouvert l’appétit des supporters. Comblés par la victoire en coupe de Suisse, ils espèrent être des candidats crédibles la saison prochaine en tête du championnat.

Jorge Texeira, patron de la défense est en fin de contrat. Chikhaoui le magicien (tout est magique sauf son physique) a prolongé de 3 ans grâce à sa fin de saison encourageante… et sûrement à ses prétentions salariales revues à la baisse, un plaisir de le voir rester parmi nous.

Top : Davide Chiumiento, Mario Gavranovic, Phillippe Koch

Flop : Stefan Glarner, Jorge Texeira, Amine Chermiti

349062-2089439cb0caca66ec4abc7308f38ca0

6. FC Thoune

Une nouvelle saison « miracle » pour le FC Thoune qui renverse des montagnes avec le même budget que la lanterne rouge lausannoise par exemple. Bien évidement cette belle saison a mis en exergue certains éléments qui s’envoleront sous d’autres cieux cet été (Marco Schneuuwly et Luthi à Lucerne, Zuffi à Bâle). Je fais confiance à la cellule de recrutement bernoise qui a eu le nez long ces dernières saisons.

Top : Marco Schneuwly, Luca Zuffi, Sékou Junior Sanogo

Flop : Guillaume Faivre, Nicolas Schindelholz, Nelson Ferreira

7. FC St.Gall

Le FC St.Gall finit la saison en roue libre après avoir pourtant bien débuté, dommage. Pas vraiment convainquant pour son retour en Suisse, Alhassane Keita est prié de s’en aller, Tréand arrive du Servette FC et Mickael Fachinetti arrive du Lausanne Sport (apparemment il manquait un plot à l’entrainement chez les brodeurs, bref)

Top : Stéphane Besle, Sébastien Wutrich, Rodriguez

Flop : Alhassane Keita, Daniel Lopar, Nushi

8. FC Aarau

Assez vite sauvé du spectre de la relégation devant la nullité de football romand, le FC Aarau se maintient avec son effectif de « paris » qui ont quasi tous fonctionné. Seul Lars Unnerstall devrait quitter le FCA cet été, il faut désormais lui trouver un vrai remplaçant car Mall et König n’ont pas le niveau Super League.

Top : Sandro Burki, Sven Luscher, Lars Unnerstall

Flop : Joel Mall, Juan Pablo Garat, Linus Hallenius

9. FC Sion

Nouvelle saison hollywoodienne pour le FC Sion qui à défaut d’enchaîner les victoires enchaîne les entraîneurs. En forme en cette fin de saison (5 victoires d’affilé avant leur défaite face à St. Gall lors de la 35ème journée) le FC Sion semble enfin trouver un certain équilibre, à Constantin de s’en apercevoir et d’éviter le traditionnel chamboulement d’effectif estival.

Top : Andris Vanins, Vilmos Vanczak, Léo Itaperuna

Flop : Dario Vidosic, Ishmael Yartey, Vincent Rüfli

10. Lausanne-Sports

La colonie française du LS fut comme annoncé une catastrophe ambulante, seul Ravet s’en sort. Tafer est un escroc, Plessis un coureur de fond, Ekeng Ekeng (sans commentaire), Yaya Banana (Sochaux a payé 1 million pour un plot, félicitation). Bref une catastrophe, bon dernier de bout en bout le LS se prépare à la fuite des cerveaux pour se focaliser sur la promotion de sa formation (qui a dernièrement sorti le « grand » Khelifi désormais en D2 allemande …), bonne chance aux supporters du LS.

Top : Yoric Ravet, Jérome Sonnerat, Kevin Fickentscher

Flop : Mickaël Fachinetti, Guillaume Katz, Yannis Tafer, Plessis, l’équipe dirigeante, Roussey, la pelouse, le stade, la ville, le foot romand.

Cette saison 2013-2014 fut belle, tout d’abord grâce au nouveau parcours européen du FC Bâle, puis le transfert de Mohamed Salah à Chelsea, le titre du FC Bâle, la coupe pour Zürich, les révélations (Mvogo, Zuffi, Gashi, Caio, Ravet), les confirmations (Sommer, Stocker, Schär, Frei, Salatic, Burki, Von Bergen, Gavranovic, M.Schneuwly)) et les déceptions (Delgado, Safari, Gerndt, Vilotic, Feindouno, Tafer). Vivement le mondial brésilien puis la reprise dès le mois d’août pour la Super League 2014-2015.

Merci à tout ceux qui ont suivis mes récits tout au long de la saison, à bientôt !

3 thoughts on “Super League Suisse : Bilan final de la saison 2013-2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.