ven. Nov 15th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

100% Ligain – Acte 33

8 min read

RAPPEL :

Nous sommes la mi-avril et le championnat arrive gentiment à sa fin. L’heure des vérités, celle des bilans, celle des joies, celle des regrets.
Paris n’a jamais été aussi près du Titre et l’Hexagonal devient désormais capital pour le PSG suite à son élimination en Ligue des Champions.
Le week-end dernier, Paris a battu Troyes dans la douleur, simple formalité d’un futur champion. Et le club peut remercier Matuidi, buteur pour l’occasion sur les terres où il a été formé. Comme un symbole pour un des joueurs les plus réguliers du club.
Lyon s’est refait une santé face à Toulouse tandis que l’OM est allé chercher le point du match nul à Lille, grâce notamment à un grand Mandanda.


Si on descend au classement, on notera le match nul également des Verts de St Etienne contre Valenciennes qui perd donc sa place sur le podium au profit du club lyonnais.
Nice s’est débarrassé de Sochaux assez facilement et recolle aux places européennes, confirmant ainsi sa plutôt bonne saison. Les losers de la semaine s’appellent se nomment Montpellier. Défaits 4/2 à Bordeaux, qui pour l’occasion montrent enfin qu’ils sont capables de marquer plusieurs buts dans un match, le MHSC perd du terrain et se fait lâcher par le groupe de poursuivants et est désormais à 5 points du LOSC.
Lorient, pour sa part, s’est débarrassé des bastiais sur un 4/1 sévère mais qui reflète bien le contenu du match.
Dans le bas du classement, la lutte est infernale et Brest perd encore des plumes après avoir perdu sur sa pelouse face à Reims, un concurrent direct. La fin est dure pour Brest. On voit très bien comment cela va se terminer.
Troyes, malgré une très bonne première période, n’a pas su tenir face au PSG et a craqué en fin de match. Défaite qui fait mal et qui condamne toujours un peu plus le club de l’Aube.
Dans sa lutte au maintien, Nancy a pris un point décisif à Ajaccio avec ce match nul 1/1.
Notons également la victoire salvatrice d’Evain face à Rennes. Des bretons qui prouvent une nouvelle fois leur faiblesse et leur manque d’ambition. Evain se donne un peu d’air.

LA 33ème Journée :

LE MATCH DE VENDREDI :

Dans un match qui pourrait être très décisif pour les places du podium, Lyon se déplace à la Mosson pour y affronter Montpellier. Le club de l’Hérault veut donc réagir après sa cinglante défaite en terre girondine et face à Lyon, il faudra se sortir les doigts du cul. Pardonnez-moi l’expression mais face à Bordeaux, les montpelliérains ont été presque inexistants, étant plutôt dans la réaction que dans l’action. La fin du championnat approchant, le MHSC n’espère plus grand-chose des places européennes mais sur un malentendu, ils pourraient bien s’en rapprocher. Mais attention car en face, Lyon est en plein dedans. Replacés 3èmes du championnat, les Gones jouent très gros ce vendredi soir. Seulement 2 points les séparent de la seconde place que possède l’OM et l’occasion est bonne pour mettre un peu la pression sur les marseillais.

LES MATCHS DE SAMEDI :

Marseille, justement, reçoit des brestois en perdition. L’occasion est parfaite pour se faire surprendre. Habitués aux mauvaises performances lorsqu’on les voit un peu trop favoris, les olympiens ont tout de même l’occasion d’asseoir leur place de dauphin. Et pourquoi ne pas faire fructifier son goal average si souvent critiqué, de manière logique, certes. Face aux marseillais, des brestois en galère. Tout proches de la Ligue 2, les bretons se déplacent au Vélodrome avec certainement l’envie de prouver une dernière fois à ses supporteurs qu’ils ont une équipe avec des valeurs. Mais la mission risque d’être très compliquée pour le SB29. Une défaite à Marseille pourrait même définitivement les condamner.

Stade de Furiani, Bastia accueille Lille. L’occasion pour les bastiais de sauver définitivement sa saison et de se maintenir en Ligain. L’occasion également de faire oublier sa déconvenue de la semaine dernière à Lorient. Une défaite sévère mais méritée tant la défense corse fut tendre. Un retour aux habitudes car Bastia nous avait habitué à ça il y a quelques semaines. Le retour à la normale est difficile et risque de l’être encore puisque la venue de Lille ne s’annonce pas aisée. Les lillois reste sur ce match nul face à l’OM et semblait mériter mieux qu’un point. Bastia risque d’en payer la note. De plus, les nordistes ont retrouvé leur jeu et semblent bien vouloir aller déranger les équipes du haut.

Je crois que nous aurons notre purge ici. Les matchs au Stadium sont guères flamboyants et le match Toulouse-Lorient risque de l’être une fois de plus.  Je m’explique, les deux équipes trainent dans le milieu du championnat. Et le manque d’ambition pourrait certainement jouer en défaveur de notre passion, celle du beau jeu. Toulouse a perdu à Lyon la semaine dernière, dans un match où ils ont été aussi faibles que l’affluence de leur stade. En face il y aura Lorient. Une des pires équipes en 2013. Pourtant, samedi dernier les bretons ont réussi a marqué 4 buts dans la même rencontre. Chose très rare ces dernières semaines. Donc voilà, il y a peu de chances que la même situation se reproduise et de plus, on sait que les matchs à Toulouse ne sont jamais fabuleux. Purge, donc.

Sochaux-Bordeaux. Au premier abord, le match n’est pas attrayant. Pourtant, je suis quasiment sûr qu’on ne se fera pas chier à Bonal. Bordeaux pourrait rester sur sa lancée tandis que Sochaux, balayé à Nice, pourrait réagir devant ses supporteurs et ainsi faire le maximum pour rester en Ligain. Sochaux est au bord du gouffre et au moindre faux-pas pourrait être fatale. D’autant qu’ils ont très peu d’avance sur Nancy et qu’au-dessus, l’écart commence à se faire sentir, notamment avec Ajaccio et Valenciennes. Alors, je pense que les lionceaux vont se bouger comme jamais cette saison pour bloquer au maximum les Girondins. Un peu comme ils ont su le faire face à Paris. Les Girondins qui, eux, jouent leurs dernières cartes pour essayer d’accrocher une place européenne qui semblent pourtant loin, très loin. Mais Gillot y croit, alors …

Reims face à Valenciennes, lutte dans le bas du classement. Reims, placé juste devant Valenciennes, à la différence de buts, veut se mettre à l’abri le plus rapidement possible. Le plus dur est fait, il suffit d’assurer désormais. Mais le fait ne sera pas simple pour les champenois. Leur victoire à Brest le week-end dernier fut une très bonne opération pour l’équipe d’Hubert Fournier. Face à VA, ce sera autre chose. Parce que les nordistes ne comptent se laisser faire ainsi et veulent également assurer ses arrières, le plus tôt possible. Car oui, Valenciennes est en danger puisqu’ils sont à 6 points du premier relégable et Dieu sait que tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre. Le match face au Verts vendredi dernier est à oublier. Une belle purge d’ailleurs. Il faudra être à la fois costaud et réaliste, le problème de VA en cette fin de saison.

Nancy qui reçoit Evian à Picot. En voilà un match où il faudra sortir les crampons. Un match où il faudra s’imposer rapidement puisqu’on le sait, les deux équipes sont en danger. Nancy reste sur une belle ascension et compte bien enchaîner. Attention à ne pas trop s’enflammer car les lorrains sont toujours relégables. Mais ils n’ont jamais été aussi près de se sauver. Ce qui serait un véritable exploit, avouons-le. Le nul à Ajaccio prouve bien cela et la différence d’état d’esprit que dégage l’ASNL dans son jeu. De son côté, Evian a su faire le match qu’il fallait face à Rennes et mérite largement cette victoire. Une victoire synonyme de bouffée d’air provisoire tant la lutte ne bas du classement est serrée. La rencontre pourrait être fermée ce qui peut laisser place à des surprises et des rebondissements.

LES MATCHS DU DIMANCHE :

Le match de 14h est souvent la rencontre que l’on regarde le ventre encore rempli  du Rôti de Mamie avec un limoncello bien frais en guise de dessert. Seulement voilà, pour cause de Coupe de La Ligue, il n’y aura qu’une seule rencontre ce dimanche et c’est Paris et Nice qui s’affronteront à 21h00. Un match du haut de tableau qui permettrait à Paris, en cas de victoire, de commencer à faire du charme au Titre de Champion. La victoire à Troyes, dans la douleur, est l’exemple type de succès que seuls les futurs-champions arrivent à engranger. Montpelier l’a fait la saison dernière, Marseille l’avait également fait. Paris va certainement sortir le grand jeu et Nice aura du mal à tenir. Sauf exploit. Et dans le Foot tout est possible, j’aime à le rappeler. Dimanche dernier, Nice avait battu Sochaux assez facilement, de quoi se raccrocher au wagon de tête et se donner un peu de confiance, qui semblait peu à peu se perdre. C’est donc un peu un choc qui nous attend ce dimanche. Beaucoup d’enseignements seront tirées à la suite de ce match.

LES MATCHS DU MERCREDI 24 AVRIL :

St Etienne donne rendez-vous à Ajaccio dans son chaudron. A l’instar des lyonnais la semaine dernière, les Verts essaieront, avec donc quelques jours de retard, de reprendre la 3ème place du championnat. Insipides la semaine passée face à Valenciennes, les stéphanois pourront compter sur leur attaquant porte-bonheur, Mr Brandao. Face à eux, l’équipe d’Ajaccio, qui n’a pas su battre Nancy le week-end dernier, ce qui lui aurait permis de prendre un bon bol d’air dans le sprint final pour se maintenir. Le match sera compliqué pour les hommes de Galtier, mais ceux d’Emon doivent s’attendre à être reçu comme il se doit. Et peu importe le résultat en Finale de la Coupe de La Ligue samedi, puisque les Verts auront le vent en poupe en cas de victoire, ou alors ils auront à cœur de se rattraper pour ses supporteurs si jamais le scénario est inversé.

Le dernier match opposera Rennes à Troyes. Décalé également par rapport à la fameuse Finale citée au-dessus, la rencontre verra donc des rennais qui joueront la lanterne rouge du championnat. Est-ce déjà fini pour les troyens ? J’en ai bien peur, oui. Mais l’ESTAC s’est par ailleurs qualifié pour la demi-finale de Coupe de France et pourrait jouer libérer. Ce qui aura le mérite de bousculer les rennais. Des bretons qui, dans le même cas de figure que les Verts, joueront dans tous les cas avec beaucoup d’envie. Mais on connait leur faiblesse ces dernières semaines, preuve ne est, la défaite à Evian 4 à 2 ! Rennes est 10ème du classement et n’a plus beaucoup à jouer puisque l’équipe est déjà distancé de 4 points de Bordeaux, classé à la place supérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.