mer. Nov 13th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

100% Ligain – Acte 35

7 min read

Quatre matchs. Il ne reste plus que quatre matchs à jouer avant le dénouement d’une saison de Ligain où joie et tristesse vont se mélanger. Quatre matchs pour jouer l’Europe la saison prochaine, quatre matchs pour sauver sa pomme, ou quatre matchs pour finalement pleurer. Pour le dernier cas de figure, beaucoup de clubs sont concernés. On le sait, pour Troyes et Brest, c’est quasiment fait. La Ligue 2 les attend. De quoi se reconstruire après une saison ratée où on retiendra le beau jeu de l’ESTAC et tristesse dans celui du SB29.
Pour le haut du classement, Paris garde la tête du classement malgré le fait d’avoir légèrement pété les plombs en Savoie. 3 rouges pour fêter une victoire. Les nerfs ont lâché.
Lyon et St Etienne se sont neutralisé dans le derby et l’OM a pris les trois points dans son déplacement à Lorient et reste donc à la deuxième place du championnat. Bonne opération donc.
La blague de la semaine est venue de la panenka ratée par Belhanda à Ajaccio, qui prouve, une fois de plus, l’intelligence du type notamment avec ce sourire et ce geste de la tête. (pour indiquer là où il tirera le penalty). Je faisais pareil quand j’avais 10 ans.


Les purges de la 34e journée sont à mettre à l’actif de Bordeaux-Reims, Bastia-Toulouse et Valenciennes-Nancy. Il y a des 0/0 qui peuvent être passionnants. Mais là ? Non ! Rien à signaler.
Rennes a enfoncé Brest et Nice s’est occupé de Troyes.
Une journée a oublié et qui comptabilise seulement 19 buts grâce au 3/3 surprenant entre Lille et Sochaux. Coucou Elana !

LE MATCH DE VENDREDI

Dans un chaudron qui sentira encore la fête, St Etienne reçoit les Girondins de Bordeaux. Une belle affiche que la Ligain aime nous offrir chaque année. Les Verts restent sur un bon match nul chez l’ennemi lyonnais tandis que Bordeaux n’a pu faire mieux que 0/0 face à Reims. On attend beaucoup plus des Girondins même si l’Europe est bien trop loin désormais. Ils n’ont plus qu’à jouer libérer et essayer de surprendre des stéphanois attirés par la Ligue des Champions. L’ASSE a montré à Gerland qu’ils en avaient les moyens. Il faut confirmer à domicile maintenant ?

LES MATCHS DE SAMEDI

« Pas de matchs le 5 mai !! » Ok, on y va pour le 4 alors ! Et puis de toute façon il y en aura d’autres qui joueront le 5 ! L’Olympique de Marseille accueille le Sporting Club de Bastia et les locaux comptent bien enchainer après leur victoire à Lorient. Faudra faire sans plusieurs joueurs, suspendus ou blessés, mais faudra le faire s’i le club olympien veut rester à sa deuxième place. Quoi qu’il arrive, ils y resteront puisqu’ils ont 4 points d’avance sur l’OL. Mais attention aux bastiais, pas encore sauvés même s’il faudrait une catastrophe ne fin de championnat pour que les corses descendent. Des bastiais bien tristes la semaine dernière avec ce 0/0 soporifique face à Toulouse.

Dans un autre style, nous aurons droit à un Toulouse-Lille qui sera tout de même important. Je ne suis pas certain que le jeu sera fabuleux. Le Téfécé a été à son image la semaine dernière, et aura réalisé un match à Bastia à l’image de sa saison. Tout doucement les joueurs de la Garonne descendent au classement. Ils peuvent se satisfaire de s’être sauvés auparavant dans la saison. Quant au LOSC, ils nous ont fourni une fin de match hallucinante la semaine dernière. Ils peuvent, d’ailleurs, remercier Elana qui n’a vraiment pas été inspiré sur les buts encaissés. Après avoir mené 3/0 les lillois se sont fait surprendre pas des sochaliens vaillants. Si les nordistes veulent jouer la Ligue des Champions l’an prochain, il faudra, dans ce sprint final, être bien plus performant et ne pas laisser échapper trop de points bêtement.

Montpellier face à au Stade Brestois. La semaine dernière, Montpellier, par l’intermédiaire de Belhanda, un génie parmi tant d’autres, a perdu face à Ajaccio. Quel moment d’humour ! Du coup, le MHSC stoppe sa remontée au classement et une place européenne est désormais impossible à atteindre. Pour les supporteurs, il faudra prendre les 3 points et la tâche semble tout de même à leur portée puisque c’est le Stade Brestois qui se déplace à la Mosson. Des bretons qui enchaînent les défaites et qui préparent tout doucement leur descente en Ligue 2.

Poursuivons sur un autre match qui concerne un candidat à la descente. Sochaux reçoit à Bonal Lorient. Les lionceaux sont toujours relégables et comptent bien en sortir. Pour cela, il faudra fournir un match entier, et ne pas attendre la fin de match pour réagir, comme à Lille. Parce que Sochaux a la capacité de réaliser de bons matchs. Face à l’OM, face au PSG, face à Bordeaux et donc à Lille la semaine dernière. La spécialiste doubiste, les « gros » ! Mais ce samedi, c’est Lorient qui se déplace et ces derniers restent sur une défaite face à l’OM, qui leur laissera des regrets. La rencontre sera disputée et les sochaliens n’ont plus à réfléchir maintenant.

Match de la peur : Reims contre Ajaccio. Les deux équipes tentent de définitivement se sauver pour terminer la saison en roue libre. A égalité de points, les deux formations ont 4 points d’avance sur la zone rouge. Danger, donc ! Samedi dernier, les rémois sont allés chercher un point important en terre girondine tandis qu’Ajaccio l’a emporté dans les dernières minutes face à Montpellier. S’il y a un perdant, il aura mal au cul ! Ca sent drôlement le match nul d’ailleurs. Tapettes !

Dernier match du samedi, pour lequel des conclusions seront tirées. Troyes et Evian s’affrontent dans une rencontre qui condamnera certainement l’ESTAC. Même en cas de victoire, l’équipe de Jean-Marc Furlan sera toujours relégable. Dans le cas inverse, la Ligue 2 leur tendra les bras. Ces derniers ont perdu à Nice, ce qui ressemblait à leur dernière chance. Pour Evian, même conséquence. Défaite face au PSG dans un match électrique qui s’est fini avec une flopée de cartons rouges notamment pour leur adversaire. C’est certainement l’élimination en coupe de France qui est restée en travers des joueurs de la Capitale.

LES MATCHS DE DIMANCHE

Rennes-Nice. Je ne serai guère flambeur si je mettais de l’argent sur une victoire des aiglons, tant la deuxième partie de saison rennaise est dépitante, malgré l’accession en finale de Coupe de la Ligue. Seul point positif pour le club selon moi. Mais vraiment pour faire plaisir aux supporteurs rennais, s’il en existe vraiment. Je ne parle pas de ceux qui supportent Salma Hayek, c’est différent. Notons la victoire des rennais face à Brest. Oui, l’exemple est mal choisi. Bref, cette rencontre pourra avant tout permettre à Nice de continuer son ascension et rêver encore à l’Europe, surtout en cas de faux-pas de Lille. Et malgré tout, l’adversaire du soir sera un peu plus dérangeant que les troyens, que l’OGCN a facilement battu dimanche dernier.

Nancy contre Lyon. Et si les nancéens faisaient trembler les lyonnais. Et si la saison et les objectifs de ces derniers s’arrêtaient dès ce soir de mai. Et si les lorrains se sauvaient en Ligain. Beaucoup de conditions qui au final semblent possibles. La semaine dernière, Nancy a grappillé une nouvelle place au classement, en allant chercher un bon point dans le Nord valenciennois, s’éloignant tout doucement de ce lieu qu’est la zone rouge, qui a su l’accueillir durant pratiquement toute la saison. Mais il ne faudra pas encore baisser les bras. Jamais. Même face à Lyon qui cherche toujours à rattraper l’OM et ainsi chercher une place en Ligue des Champions. Des Gones bousculés par l’ennemi stéphanois à Gerland pour ce qui ressemble presque à un échec. Vous imaginez, il aura fallu un but de Gourcuff pour sauver l’OL. Match à double tranchant à suivre à Picot.

Pour le dernier match de la journée, le PSG rencontrera Valenciennes au Parc des Princes. Mathématiquement, même en cas de victoire, les parisiens ne seront pas encore déclaré champions. La faute aux marseillais qui s’accrochent. Mais bon, en restant sérieux, on imagine mal comment les olympiens pourront rattraper la différence impressionnante dans le goal average. Et ce cas de figure serait valable seulement si le PSG réalise au minimum trois contre-performances avant la fin de saison, pendant que l’OM ferait l’inverse. Mouais. Nous noterons que les parisiens sont tout de même fébriles et par moment sur les nerfs. (en témoigne cette fin de match à Evian, rempotée 1/0, sur le fil)
Pour VA, la fin de saison es tranquille, si l’on peut dire cela ainsi. Quasiment sauvés, les valenciennois n’ont plus qu’à prendre 1 ou 2 points sur les 12 possibles qu’offrent les  4 rencontres à venir. Cela semble largement possible. Il faudra tout de même faire plus que lors du match face à Nancy, la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.