dim. Nov 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

L’Excelsior Cuvry repart de l’avant

8 min read

Salut à vous les trimards qui attendez la démission/ le renvoi de Philippe Hinschberger. Dans le même temps, salut à vous également ceux qui réclament l’arrivée de Gabriel Heinze. Sans déconner. Vous voulez pas aussi confier le Football Club de Metz à Romain ? Putain ce qu’il faut pas lire sur Twitter quand même… Du coup ? Bah du coup, j’ai même pas envie de faire d’article sur l’Excelsior Cuvry. Ah je te jure, tu m’as mis une flemme monumentale avec tes conneries. Sans doute la même flemme que celle qui a frappé Nolan Roux lors du pénalty à retirer. (keur keur l’arbitre).

Bref, retour sur deux semaines de compétitions pour l’Excelsior. Et on va parler que de la A, parce que la B, on s’en bat allègrement les couilles.

TUTUTUUUUTUT LES RAGEUX

Titre tout en sobriété pour ce paragraphe où l’on va parler de l’épopée cuvréienne en Coupe de Lorraine. Eh oui, l’Excelsior étant déjà depuis longtemps hors-course pour la Coupe de France, on se rabat sur ce qu’on peut. Cuvry se déplaçait donc sur le terrain d’une autre Division 1, mais D1 de la Meurthe-et-Moselle. Bouuuuuuh, tuez-les, chômeurs, consang… Bref. En vrai c’est seulement à 20km que nos noirs se rendaient pour bousiller du 54.

Rendez-vous donc à Nomény, dans le charmant club de l’Entente Nomeny-Jandelaincourt-Val de Seille-Evian-Thonon-Pont du Gard pour cette rencontre.

Excelsior Cuvry > ENJ Val de Seille

Si on se base uniquement sur le résultat du match, c’est le cas tout du moins. Match que je peux difficilement vous conter car je n’y étais pas. Tout ce que je sais, c’est que le bon Weiss a fait une boulette à la 50ème qui a permis à l’ENJ de mener 1-0. Cuvry a ensuite répondu par l’intermédiaire de l’intenable Thomas Shaw. Le clou du spectacle ? Le but de Ben à la 90ème minute pour donner l’avantage, définitif, à Cuvry.

Un but qui a fait parler car Antoine et Julian semblaient être en position d’hors-jeu sur l’action. En effet, Ben a repris un coup-franc excentré, tiré par Shaw, de la tête. La balle est alors allée en direction des deux joueurs de l’Excelsior, hors-jeu, ce qui fait que tout le monde s’est arrêté en pensant que l’arbitre allait le signaler. Cependant, Antoine et Julian se sont aussi arrêtés, occasionnant le fait qu’ils ne fassent pas action de jeu. La balle quant à elle, a fini sa course au fond du filet.

L’arbitre a mis un terme immédiat après ce but, saoulé par les nombreuses remarques reçues.

Le retour du championnat

Souvenez-vous, lors de son dernier match de championnat, Cuvry s’était piteusement incliné 3-2. C’était à Pierrevillers, avec un but à la dernière minute. Après avoir réclamé à de nombreuses reprises la démission de Romain avec #RIPRomain, ceci n’est pas arrivé. En effet, le président a réitéré sa confiance envers le coach mosellan. Un pas de plus vers la Bernard Serinisation hein, mais bon.

Dimanche, Cuvry recevait donc la Renaissance Sportive La Maxe, club de l’illustre journaliste local Angelo Salemi. C’est aussi le club que les pandas avaient battus sur le score de 4-1 en match de préparation.

Pour ce coup-ci, le match se passe chez nous, et c’est un match officiel, bien différent donc.

Les 11 guerriers prêts à tout défoncer

L’Excelsior Cuvry commence bien

C’est une habitude de l’équipe, soigner l’entame de match. Comme face à Hochwald, Pierrevillers ou encore GG95, Cuvry parvient à ouvrir la marque dans le premier quart d’heure. Comme souvent, grâce à Thomas Shaw. Cette fois-ci, il obtient et transforme un penalty à la 10ème minute de jeu. Ça fait 1-0 pour les noirs.

Mais comme souvent ces derniers temps, après un bon début de partie, l’Excelsior marque le pas. Le jeu s’emballe, les ballons ne sont plus posés au sol et le football disparaît. C’est ainsi que sur corner, La Maxe parvient à égaliser, face à une équipe cuvréienne qui n’était plus que l’ombre d’elle-même. Deux magnifiques frappes de Gaëtan, dont une s’écrasant avec puissance sur la barre transversale puis la mi-temps est sifflée.

Aimé Jacquet likes this

Discours musclé à la mi-temps de la part de Romain. Kevin, Julian et Gaétan remotivent les troupes et l’Excelsior est reparti pour niquer des mamans. Et c’est d’ailleurs tout à fait le cas, car Cuvry va beaucoup mieux gérer cette seconde mi-temps. A l’image de ce qu’elle avait fait contre Hochwald, l’équipe est bien en place, les séquences de jeu sont belles. Thomas va ainsi inscrire un second but sur un centre parfait de Gueguette.

L’Excelsior continue ensuite son action pour tuer le match. Et c’est Alan qui trompera le portier de La Maxe sur un centre-frappe qui se logera sous la barre, ça fait 3-1 pour Cuvry. Score final.

La galerie du match:

La situation du Groupe C de D1 UniAssurance

Cuvry est bien placé, 3ème avec donc deux victoires et une défaite. A noter que Verny est juste derrière, ça promet !

L’Excelsior sur le podium !
Pour retrouver toutes les infos sur le club et tous les résultats, c’est ici !

Un croate à l’Excelsior

Aujourd’hui, on part à la découverte d’un membre éminent de la #TeamExcelsior, Mario Miocic !

Image saisissante prise lors du mercato
Né d’un père croate et d’une mère yougoslave, selon sa carte d’identité. Il est né le jour d’Halloween, c’est à dire le 31 octobre, comme Charles Ingalls. Quelle belle référence. Pas besoin de faire un dessin, la vie s’annonçait d’entrée compliquée pour lui… Il est le 1er de la lignée à ne pas naître en Croatie, naissant et grandissant à Metz. Contrairement à son frangin il a donc la nationalité française et le droit de vote… Vous étonnez pas non plus qu’on se retrouve avec des guignols après… Dans la vie il est facteur comme beaucoup à l’Excelsior mais il poursuit ses études en même temps pour devenir professeur des écoles:

Ce qui est source de nombreuses moqueries dans mon entourage…

Il apprécie beaucoup le club de West Ham et même la Juventus mais son club de cœur sera à jamais l’Hajduk Split, club populaire de la Croatie !

Ses débuts au foot:

Alors que je n’avait que 5 ans mes parents en avaient marre de me voir shooter toutes les plantes de la maison, ils ont donc fini par m’inscrire au foot…

Le 1er maillot porté par Mario fut celui de Montigny. Évoluant au poste de défenseur. Il n’y est resté qu’un an car son père, Ivo, ancien footballeur, avait le mal du pays dans ce club. Par la suite il rejoint la RS Magny, où il passe de bons moments.

C’était la belle époque ! C’est simple y’avait que le foot dans la vie et on était sûr qu’on allait tous finir en sélection nationale avec les copains ahah

Et après ça ?

N’étant plus désiré, il change de club à 15 ans et rejoint avec son frère, Marko, le FC Devant-les-ponts. Plus question de compétition, de carrière pro ou quoi que ce soit là bas, Mario découvre alors ce qu’il appelle le « football beuverie« :

Ça été les premières sorties en boîtes avec les potes du foot et les premiers vomis sur les pelouses. Le coin de corner de Creutzwald sent encore mauvais je pense 😂. J’ai eu la chance d’y croiser de grands talents. Mais aussi des amis comme Pierre Fixe ou même Thomas Shaw. Il était de loin le plus impressionnant avant qu’il ne sombre dans une dépression à base de KFC. Comme quoi une carrière pro ça se joue à pas grand chose…

Un beau jour d’été, Mario arrive avec sa bande de croate à l’Excelsior Cuvry:

Les villageois ont cru à une invasion de manouches au début. Je me souviens qu’on est arrivé à 5 dans la Mini plus un 6 ème dans le coffre. On se changeait dans le coffre en s’échangeant les affaires de foot comme au marché.

Romain avouera même plus tard que le club se méfiait vraiment d’eux à leur arrivé. Depuis Mario s’est acheté une bicyclette et fait la route seul quasiment tous les jours, histoire d’économiser.

Magnifique

C’est quoi ton rôle actuel au sein du club ?

 

Aujourd’hui toujours présent au club. Je suis senior de la A quand je suis pas blessé et j’entraîne les jeunes en catégorie U7 et U13.

Comment t’as commencé à coacher d’ailleurs ? Il me semble que c’est plutôt intéressant enfoiré.

J’ai commencé un peu par hasard à coacher à Verny avec ValouMetz mais on a très vite compris qu’on allait se prendre branlée sur branlée. Comme un de nous deux devait absolument rester pour gérer l’équipe, j’ai décidé pour nous deux de quitter le navire prématurément 😂

Décris toi en trois mots

Je suis farceur et aventurier avec une touche de BalkanSpirit.

Ce qui te plaît le plus à l’Excelsior ?

Ce qui me plait à Cuvry c’est tout simplement le climat qui y règne. Cuvry c’est ma deuxième maison et ma deuxième famille. J’y passe de très bon moments avec des gens que j’adore. Un jour je me lève le matin pour aller disputer un simple match amical avec mes jeunes et au final je me retrouve à l’improviste dans une fête du village. Et je fini fin rond à dormir avec le chien d’un ami. Le lendemain je me réveille dans le mal, dans un lit inconnu à quelques minutes du match… Vie de croate 😂.

Ce qui t’enerve le plus à Cuvry ?

Ce qui m’énerve le plus c’est qu’il n’y a toujours pas de DoMac de prévu ici

Ton meilleur souvenir en tant que joueur ?

Mon meilleur souvenir en tant que joueur c’est la victoire de la Croatie au tournoi de fin d’année à Cuvry. J’étais le seul joueur de foot de mon équipe composé essentiellement de fils de buraliste, d’un fils de pêcheur croate, d’un fils de pompier et j’en passe. On a montré ce jour là que le foot c’est une histoire de collectif avant tout.

Ton pire souvenir ?

Mon pire souvenir c’est le couscous de Philippe et le steak que j’ai manqué y a quelques semaines car je suis parti pour blessure à l’hôpital. (voir article)

Ton joueur préféré ?

Mon joueur préféré c’est Ronaldinho car il ne joue pas pour les journalistes ou pour la renommée. Le mec veut juste se faire kiffer sur un terrain, peu importe l’enjeu.

Prochain match pour l’Excelsior ? Cette après-midi à 15h, Cuvry reçoit Morhange, une R3, pour la Coupe de Lorraine. Allez les noirs et blancs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.