dim. Nov 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

La Ligue 2 c’est fabuleux – S13/14 E35 et 36

6 min read

La Ligue 2 accélère, et s’envoie 2 matchs dans la même semaine, le Vendredi pour commencer de façon normale et rebelote le Mardi, à noter que le match du Lundi sera un avancé de la journée du Mardi et non pas en décalé du Vendredi. Le Samedi, comme souvent cette saison c’est Lens, et pas Lent puisque je vous ai dit que la Ligue 2 accélère.

On notera qu’on joue les 35 et 36e journée et que la LFP n’a toujours pas été foutue de statuer sur un match de la 28e journée, et comme ça concerne deux équipes qui jouent des trucs c’est plutôt embêtant. Caen devrait avoir (ils finiront probablement par avoir le match gagné…) 59points et être deuxième.

Vu que là y’a deux journées et que ça vous ferait trop à lire, surtout que y’a des matchs pour le classement mais pour du beurre (salé) en fait, on va faire que les équipes qui jouent la montée ou la descente. C’est arbitraire, il peut y avoir des surprises.

Seront donc concernées : Caen, Lens, Nancy, Niort pour la montée et Istres, Nîmes, Auxerre, Laval et Châteauroux pour la descente.  Les autres sont en vacances.

 Ligue2Presentation

35e Journée: Vendredi 2 Mai et Samedi 3 Mai

On remarquera assez rapidement que manque de bol pour les équipes qui jouent le maintien, elles évitent celles qui sont en vacances.

–                 Caen (3) – CA Bastia (20)

Avant toute chose et la décision de la LFP, Caen a son destin entre ses mains, malgré le match en retard ils sont sur le podium et si ils assurent leur fin de saison pourraient ne même pas avoir besoin que la LFP leur donne ses 3 points. Si les joueurs normands sont aussi vexés que leur supporters de ne voir aucun des leurs nommés aux trophées UNFP ils devraient se consoler avec la victoire face au CA Bastia en vacances depuis fin Août. Duhamel tentera d’en profiter pour consolider sa place de meilleur buteur du championnat.

Le Prono : 3-0

–                 Châteauroux (15) – Laval (16)

Châteauroux se doit de prendre les 3points à domicile pour assurer quasiment son maintien, avec 3points d’avance et une meilleure différence de but sur les 17 et 18e (36points) les joueurs de la Berrichonne sont en bonne position. En face les Tangos dont l’inconstance est la marque de fabrique et toujours sous pression avec un seul point d’avance sur la relégation auront fort à faire pour s’imposer sur le synthétique de Gaston Petit, il faudra éviter les sautes de concentration.

Le Prono : 1-0

–                 Nancy (4) – Istres (18) et Niort (5) – Auxerre (17)

Un peu comme votre serviteur le Week End ces 4 équipes tentent l’exercice des Bars parallèles. Les deux d’en haut reçoivent et peuvent encore y croire en cas de double faux-Pas de Lens ou Caen, mais pour ça c’est victoire impérative, surtout face à deux équipes en perdition complète (andouille pour moi merci.) Pour ceux d’en bas tous les points sont nécessaires, mais il faudra surtout relancer la machine. Une défaite ne serait pas forcément catastrophique au vu des matchs des adversaires.

Les Pronos : 2-0 et 2-0

–                 Nîmes (19) – Brest (7)

Nîmes pas encore décroché s’est offert un peu d’espoir en battant Istres il y a deux journées, s’en est suivi une branlée ramassée contre Dijon dont la puissance offensive n’a pas été l’élément le plus impressionnant sur cette saison, et voilà que se présente face à eux l’équipe d’Europe la plus en forme actuellement, auteurs d’un match convaincant autant dans le jeu qu’au résultat, les finistériens ne veulent pas lâcher cette fin de saison et finir le plus haut possible, si la 3e place semble inaccessible, finir dans le top5 serait une belle récompense pour un groupe qui s’est réveillé après avoir presque réussi à faire croire au CA Bastia qu’ils ne finiraient pas derniers.

Le Prono : 0-2

–                 Lens (2) – Angers (6)

Lens avance, puis s’arrête, puis avance puis s’arrête, potentiellement 3e mais avec toujours 4 points d’avance sur Nancy il ne s’agirait pas de traîner face à des Angevins qui vont longtemps garder cette saison en mémoire, sur le podium pendant toute la saison, un très beau parcours en coupe pour au final rien, quedalle, nada, walou. Dans le fond c’est pas totalement mort, avec deux matchs face à des adversaires directs et deux relégables, mais il faudrait plus qu’un miracle.

Le Prono : 2-1

36e journée : Lundi 5 Mai et Mardi 6 Mai

Alors forcément ma tactique pour bosser un peu moins de ne prendre que les clubs concernés par quelque chose marche moins bien quand ils ne s’affrontent pas entre eux. On va faire un poil plus court, les positions pouvant changer d’ici là.

Ça commencera par un Brest – Caen qui s’annonce savoureux, comme toujours les Caennais ont eut des gros coups de mou dans leur saison, mais se sont aussi montrés capables de belles séries dans le sillage notamment d’un Duhamel qui sort une fin de saison de feu.

Pour le maintien on aura le droit à l’affrontement de deux historiques, Auxerre qui ne cesse de surprendre son monde en menaçant d’aller rendre visite au National reçoit le Havre doyen des clubs Français très à l’aise à l’extérieur.

Nîmes de son côté n’aura encore une fois pas les choses faciles face à une des équipes de tête du championnat, à moins qu’après une défaite dans l’Artois Angers décide d’abandonner complètement le championnat et que tout le monde se sente en vacances. Après quand t’es à Angers autant t’occuper et jouer au foot…

Dijon et Châteauroux, ça s’annonce terriblement pas intéressant surtout si la Berrichonne a assuré son maintien face à Laval. Une équipe forte à domicile qui en reçoit une faible à l’extérieur. Dijon aura peut-être envie de faire plaisir à son public qui y a longtemps cru comme contre les Nîmois mais c’est à peu près le seul suspens

Niort en déplacement à Créteil voudra jusqu’au bout être la belle histoire de cette année, un effectif sur lequel personne n’aurait misé en début de saison, probablement même pas leur supporters ou le coach et qui va perdre son joueur clef, Emiliano Sala qui n’est que prêté par Bordeaux. Pourtant une montée pourrait être risquée, un Stade avec une piste d’Athlétisme, des moyens et des infrastructures limitées, les cas récents de double descente… Et pourtant quand l’occasion se présente impossible de la refuser.

Encore une fois on se retrouve avec des matchs en parallèle, deux prétendants aux sommets se doivent d’aller torcher des petits qui jouent à collé-serré aux portes du pénitencier depuis le début de l’année footballistique.

A Istres on aurait bien aimé que tout le monde se casse la gueule là haut sauf Lens qui se doit de maintenir le rythme pour assurer une montée qui aurait du être validée il y a bien longtemps sans une cascade de blessure. Là les nordistes n’auront probablement pas le choix que de venir s’imposer à l’autre bout de la France, un match nul laissant trop de chances aux poursuivants. Lens pourra compter sur les nombreux joueurs qui ne seront probablement pas dans les plans du club l’an prochain continuent de tout donner pour les spectateurs. (et se trouver des points de chute)

Et voilà Nancy, Pablo Correa rêve de revoir la Ligain et ça passe par une victoire à Le Basser. Laval va malheureusement pour les lorrains devoir contrecarrer ces plans pour continuer de déjouer le destin qui cherche à les envoyer plus bas d’année en année sans réussite. Le National, cette fois c’est la bonne ?

2 thoughts on “La Ligue 2 c’est fabuleux – S13/14 E35 et 36

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.