dim. Déc 8th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ligue 2 : le bilan avant la fin de saison

4 min read

Non je ne vous ai pas abandonné ! Petit bilan et perspectives.

 L2

Vous l’avez remarqué, depuis un mois, vous n’avez pas pu lire de résumé du championnat de Ligue 2. Non pas que je n’ai plus eu l’envie, car j’ai regardé tous les matchs ou au moins suivi leurs évolutions. Mais comme vous l’avez lu tout au long de la saison, la lisibilité de ce championnat est très faible, et, plutôt que de vous envoyer chaque semaine et de manière froide les résultats en essayant de voir les dynamiques qui de toute façon seront contredites la semaine suivante, nous nous sommes remis en question.

Remis en question sur la forme sous laquelle nous devions vous présenter les résultats, remis en question sur le rythme de publication et remis en question sur le ton. La plupart de ces changements ne seront visibles qu’à partir de la saison prochaine que j’aurais normalement le privilège de vous résumer si tout va bien. Cependant, cette pause nous a permis d’observer ce championnat qui ENFIN, ne concerne plus tout le monde que ce soit pour la montée ou pour la descente. Aujourd’hui  ils ne sont plus que cinq, voir six à pouvoir espérer monter, sachant que Metz sauf effondrement montera, il ne reste que deux places à prendre.

 Ligue2Résumé

Qui sont les concurrents capables d’aller chercher notre chère Ligain ? D’abord, le RC Lens. L’arrivée de l’investisseur Azéri donne de grandes ambitions à ce club qui devra se trouver une autre maison la saison prochaine quoi qu’il arrive à cause de la rénovation du Stade Bollaert. Le Losc à déjà refusé de les accueillir alors vous imaginez bien l’ambiance dans le Nord-Pas-De-Calais en Ligain. Problématique pour Lens : son manque de points glanés à domicile qui coûtera peut-être cher  à la fin de la saison. Heureusement pour eux la réception de Niort et la victoire 2-0, équipe concernée par la montée à permis de relancer la machine et comme Metz, en étant prudent, la montée et le retour de ce club mythique et de son public en Ligue 1 leur tend les bras.

Alors finalement en disant cela, il ne reste plus qu’une place pour la troisième place. Et là, c’est la guerre, la guerre des nerfs, car la fin de saison se fait au mental. Caen, Angers, Nancy, Niort sont tous à 50 points et dans une moindre mesure puisque nous n’y croyons plus Tours et ses 46 points. Pour savoir qui va monter, il ne suffit plus de regarder la dynamique actuelle. Mais faisons le quand même : Caen et Niort, malgré la défaire à Lens de ce dernier sont dans une forme de promu. Nancy quant à lui reste sur un nul et deux victoires se positionne aussi pour monter mais pour la 34e journée, il se déplaceront à Lens dans une confrontation directe qu’il faudra remporter pour ne pas se faire distancer, alors que Angers, en toute petite forme depuis un mois recevra Caen, et quand on sait la forme de Caen, et les difficultés des Angevins récemment et encore plus à domicile, ce match donnera plus de réponses que l’ensemble de la saison des deux clubs.

Angers justement : Malgré une victoire à la maison contre Le Havre 1 à 0 au courage, ils restent sur une défaite 3-0 contre Arles-Avignon, un nul contre Metz, une défaire contre Niort concurrent direct 2-1, un nul contre Créteil et une défaite à Tours. Soit 5 points sur 15 possibles. Trop peu pour ne pas se mettre en danger mais heureusement, la concurrence à plus rattrapé son retard que creusé l’écart ! La course à la montée se fera vraisemblablement entre ces quatre équipes, la plus grosse surprise serait la montée de Niort, qu’on voyait mal parti et encore moins dans la course à la montée.

Pour la descente, il sont quatre également à vouloir se sauver. Châteauroux, le mieux placé avec ses 37 points à son destin en main. Derrière, Laval vis une fin de saison difficile et heureusement pour eux, le club d’Auxerre n’y arrive plus et n’est qu’à un point du premier relégable, et, pour ce club historique du football français qui se frottait à la Ligue des Champions il y a seulement quatre ans, le spectre du National est une angoisse terrible. Seulement huit victoires pour douze nuls et surtout douze défaites. Le couperet tombera sur celui qui ne saura pas aller chercher des victoires partout où c’est possible et encore plus là où ça ne l’est pas. Pour Auxerre la tâche s’annonce plus qu’ardue avec un déplacement à Caen puis la réception de Metz, alors que Istres ira à Nimes et recevra Châteauroux. Nîmes, malgré une envie, une équipe de copains, ne pourra malheureusement pas se sauver sauf miracle. Deux confrontation avec un concurrent direct dans les dernières journées et deux matchs contre Angers et Créteil, qui ne réussissent pas vraiment aux crocos. D’autant plus que le match contre Caen, auquel ils n’ont pas pu se rendre, la faute au pic de pollution, à été perdu sur tapis vert. Fin triste pour un club qui l’an dernier, n’a raté la montée qu’a quelques points perdu dans les cinq dernières journées. Nous reviendront plus en détail sur cette lutte pour le maintient la semaine prochaine, dans un article un petit plus classique qui laissera la part belle au scores puisque dans une fin de championnat aussi tendue, chaque but compte, chaque point compte.

1 thought on “Ligue 2 : le bilan avant la fin de saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.