mer. Oct 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le National Vrai : Colmar au top, les franciliens à l’honneur.

4 min read

          Retour sur la quatrième journée de National Vrai. Colmar en patron, les franciliens à l’affut, les promus dans le dur.

 00_national

          Colmar, leader à l’issue de la troisième journée, se déplaçait sur la pelouse du stade champêtre du Poiré-Sur-Vie, lequel ne pouvait avoir pire adversaire pour se rassurer après deux défaites. Et bien les Genots (oui on dit comme ça, j’ai vu sur Google) ont réussi un petit exploit en prenant le nul et en stoppant la série de trois victoires de Colmar. Strasbourg, sur le podium depuis le début de la saison, ramène un vieux zéro-zéro digne des heures les plus sombres de la Ligain face à Boulogne. Les pensionnaires de La Meinau tombent à la quatrième place, au profit tout d’abord du Red Star, lequel a étrillé le bon dernier de la classe Epinal qui se paie sa quatrième défaite en autant de rencontre. Un doublé de Lefaix et un pénalty de David Bellion permettent aux joueurs du stade Axel Bauer ( mais cette machine dans ma tête, Machine sourde et tempête…) de prendre la seconde place à un petit point de Colmar. Enfin, le Paris FC se déplaçait à Avranches pour un match de haut de tableau. Et bien les parisiens l’emportent, Avranches alors sur le podium chute à la dixième place et le PFC se place troisième juste devant Strasbourg à la différence de but.

          Tout en bas du classement, nous commençons à y voir plus clair sur les condamnés à la lutte pour le maintien. Tout d’abord Epinal qui s’est mangé sa quatrième défaite face au Red Star est dernier, suivi de Marseille-Consolat, qui dans un match tendu à Bastia en a pris quatre, par l’intermédiaire du jeune Renaud Ripart, prêté par le Nimes Olympiques et de l’expérimenté Julien Toudic, auteurs tout deux d’un doublé. Luçon, que seuls les doctorants en géographie savent placer sur la carte, a pris un bon point chez des Istréens très moyens et dont la volonté de remonter à l’échelon supérieur et compromise si le jeu ne s’améliore pas. Luçon est 16ème à égalité de point avec Bourg-Péronnas qui prend son deuxième point d’affilée en ramenant le nul de chez Chambly, l’équipe surprise des premières journées. Bourg-Péronnas est premier relégable car dans le même temps Colomiers a créé l’exploit du jour en s’imposant à Dunkerque, alors quatrième. Les Columérins sortent la tête de l’eau avec leurs trois premiers points de la saison alors que Dunkerque chute inexorablement à la septième place.

          Dans les autres matchs, Amiens alterne le bon et le moins bon. Victorieux face à Istres la semaine passée, les licornes s’inclinent sur le terrain de Fréjus Saint-Raphael, lesquels restent en embuscade à la cinquième place alors que les Amiénois glissent dans le ventre mou à la onzième place.

          Au classement, Colmar est leader avec 10 points devant le Red Star et ses 9 points, le Paris FC et Strasbourg. De la cinquième à la dixième place, les équipes sont à égalité de points, sept chacune, alors qu’en bas Bourg-Péronnas, Luçon, Marseille-Consolat et Epinal squattent le rang du fond.

          La prochaine journée verra le leader recevoir Strasbourg dans un vrai match de gala, alors que le Red Star recevra le Paris FC pour un autre match magnifique espérons le. Fréjus ira à Luçon pour pourquoi pas s’installer sur le podium alors qu’en bas les relégués reçoivent tous. Epinal tentera de gagner un premier match en accueillant Dunkerque, Consolat le Poiré-Sur-Vie, Luçon aura fort à faire face à Fréjus et Bourg-Péronnas tentera de se défaire des solides Bastiais. Mal parti en début de saison malgré son statut de favori, Istres tentera de se relancer sur la pelouse de Colomiers et Amiens recevra Chambly dans un match qui permettra au vainqueur de recoller au haut du classement.

          Vous l’aurez compris, la prochaine journée s’annonce magnifique avec deux grosses affiches en haut du classement et un grupetto affamé de six équipes qui tenteront de jouer les troubles fêtes alors que dans la zone rouge les victoires sont impérartives.

          A noter qu’au classement des buteurs c’est David Bellion qui mène la danse devant Abdoulaye Diawara et Julien Toudic, tous à trois buts.

@Fobaath

1 thought on “Le National Vrai : Colmar au top, les franciliens à l’honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.