sam. Déc 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

CFA C, mois de février : Rien n’est jamais fini

4 min read

Re à tous, ce mois-ci en CFA, on a décidé de ne plus rien respecter à la logique du classement, on ne veut plus gagner de matches, en bref on a vu un énorme brassage des clubs. Signe finalement que le niveau reste très serré, hormis Bayonne qui passe pour des jambons on ne saurait dire quel club peut finir où, comme la Ligue 1 en fait. Rien ne va plus, les jeux sont très loin d’être faits, plongée dans la 4ème division.

 

Sans titre2

 

On commence par un résumé de ce qui s’est passé depuis notre dernier point. Ce qui marque de prime abord c’est de voir que les deux leaders, qui semblaient très très loin il y a peu encore ont l’air à portée de victoire. Concernant Pau, on peut forcément mettre en cause son match en retard. Mais c’est surtout sa défaite face à Marignane, la 3ème déjà à l’extérieur qui fait mal. Si les palois sont toujours invaincus à domicile, les difficultés loin de la maison pourraient être préjudiciables. Concernant Nice B, c’est encore pire puisque la dernière victoire remonte au 9 janvier. Au mois de février, deux matches nuls ont ralenti la machine, alors que les deux fois les niçois ont mené au score. Mais personne ne s’inquiète, le but restant de produire du beau jeu, de former pour l’équipe pro, tout ça … Mais du coup derrière ça en profite pour revenir. Notamment les toujours surprenants hyèrois, qui ce 5 mars ont concédé leur première défaite depuis le mois d’octobre ! C’était face à Mont-de-Marsan, qui depuis leur élimination de la Coupe de France se débrouillent bien mieux. Le problème est de voir les montois trop fonctionner par cycle.

Plus bas, Bayonne est toujours en difficulté, le bilan de mars est de 3 défaites en autant de matches. Un bon voyage dans l’ascenseur est donc programmé. Pour l’instant, Bayonne est accompagné par son voisin Tarbes, qui aligne des performances illogiques (défaite contre Marseille, victoire contre Monaco …). La aussi les tarbais fonctionnent par cycle et ont du mal à instaurer une certaine régularité dans leurs prestations. Rodez est aussi en bas après un très mauvais mois de février qui les a vu engranger seulement 4 points. Après être restés invaincus 3 mois. Après n’avoir pas gagné un seul match en 2 mois. Bref vous voyez le genre. Et coté Marseille force est de constater que des progrès ont été faits. Cela vient probablement du coup de gueule de la dernière rubrique, mais les olympiens ont battu Tarbes 2-0 avant d’aller s’imposer au Pontet 2-3, dans les arrêts de jeu après avoir été menés 2-0 ! Mention assez bien, mais il faut poursuivre les efforts. D’ailleurs puisqu’on parle du Pontet, c’est l’heure de notre focus du mois.

 

Désolé la photo le met pas vraiment en valeur mais j'en ai pas trouvé d'autre
Désolé la photo le met pas vraiment en valeur mais j’en ai pas trouvé d’autre

 

Ce mois-ci nous avons décidé de nous intéresser à Karim Tlili. Si son club joue plutôt le maintien/ventre mou, lui vise plus haut. Initialement membre de la CFA2 d’Arles-Avignon -ah, la vieille époque …- il a rejoint le Pontet la saison dernière. Après une première année qui le voit jouer 24 matches, pour 5 buts et 9 cartons jaunes, il est conservé et repart sur de meilleures bases encore. Avec 7 buts en 13 matches, il est sur la 5ème place du classement des buteurs, et l’un des rares, à avoir un ratio d’un but tous les deux matches, pas mal pour un milieu de terrain. Et 4 cartons jaunes, aussi, on ne perd pas les habitudes. Quoiqu’il en soit on en est donc arrivé à la situation où lors du dernier mercato d’hiver, on en est arrivés à une situation où Tours, pensionnaire de Ligue 2, pensait à lui pour se renforcer en attaque. Si il reste jusqu’à la fin de la saison pour sauver le club avant l’ultime journée comme ça avait été le cas l’an dernier, on reparlera sans doute de lui au cours du mercato d’été dans un niveau plus huppé.

On finit avec deux mots, en vrac sur la réforme amateur du football de Noël Le Graet qui a lieu en ce moment et qui nous concerne forcément. Alors en fait, le CFA n’est quasiment pas touché, seul le nom sera modifié pour devenir « National 2 ». Parce que le National sera à partir de 2017 le « National 1 ». Toujours une seule montée par groupe, et parmi les champions des 4 groupes de 16 clubs, on désignera un champion de CFA général, probablement par un mini-tournoi à 4 équipes. Concernant le reste, il y a des choses à dire mais je les réserve à mes collègues de National et de CFA 2. Je préfère vous signaler que le mois dernier nous évoquions la possible fusion entre les deux clubs de foot de la ville de Toulon. Et bien bizarrement, alors que ça ne lui amène aucun avantage, Toulon le Las a décidé d’accepter une fusion avec l’autre club toulonnais. Tout sera probablement fait au cours de cet été, on suivra tout ça …

C’est déjà fini *snif*, mais ne vous inquiétez pas on revient très prochainement pour suivre l’évolution de ce magnifique championnat. Peace.

 

Henri Death

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.