mar. Sep 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Déjà la crise à l’Excelsior Cuvry ???

12 min read

Salut les amateurs de choucroute, vous n’êtes pas sans savoir que l’Excelsior Cuvry organise une soirée de la choucroute justement le 04 Novembre, tu peux encore t’inscrire si tu souhaites venir. Comment ça j’essaye de noyer dès le début de l’article le fait que je n’ai pas écrit depuis 2 semaines ? Oh ça va, si ma collègue Sophie n’était pas partie en vacances en Corse et que je bossais pas tous les jours je l’aurais déjà fait depuis longtemps. Et merde, quand tu vas voir les matchs honteux que je vais te raconter, tu seras bien content d’avoir été puceau si longtemps. C’est parti. 

Ma situation personnelle au sein de l’Excelsior Cuvry

On va commencer par là, je n’ai pas fait d’entraînements depuis maintenant 2 semaines étant donné que je bosse souvent jusqu’à 20h. Si tu veux un voyage glisse dans mes DM. La deuxième raison ? C’est que j’attends un heureux événement, eh oui. Je vais en effet devenir papa d’un petit FIFA 18, allez nique ta mère t’y as cru trimard ? Tu crois que quand j’entends la misère que fait le gamin de ma responsable j’ai envie d’en avoir un ? Si tu veux un enfant, glisse aussi dans mes DM. Ou dans ceux d’Erwan, il en a besoin.

On commence par le meilleur

#FreeValou

Et le meilleur c’est la large victoire de l’équipe B la semaine passée, donc le 10/09, contre Vantoux B. Ce match se disputait en Coupe des équipes réserves. Pas grand chose à dire si ce n’est que les blancs de l’Excelsior se sont imposés 5 à 0 !!!! Grosse prestation des hommes de Bernard qui confirme là encore sa suprématie dans ce club, #RIPRomain.

Tout commence comme à son habitude par un manqué de Fish, qui se rattrapera même pas 2 minutes après en ouvrant le score ! Guillaume portera le score à 2-0 20 minutes après et après un but aussi beau que sa face, je vous laisse imaginer la mocheté du but. Au retour des vestiaires, les hommes du Commando Excelsior continueront leur marche en avant, Pierre ajoutera un but à l’édifice, suivi de Peco et McFly. L’adversaire étant complètement sonné, c’est là que l’Excelsior a décidé de se saborder. Mario essayera donc de se faire une rupture des ligaments croisés mais échouera dans sa quête, récoltant seulement une entorse.

Les tops et flops

EL DIABLO RAFAEL, ou plutôt Raphael est mon top de la rencontre. Partout, absolument partout, il a porté l’équipe et ses nombreuses offensives. D’abord arrière droit pour régaler le public en latéral, il s’est replacé arrière gauche une fois le changement de camp effectué. Un match formidable, une allure remarquable, un moment inoubliable.

En flop c’est le beau croate Mario Miocic cette semaine. Revenu d’une soirée d’anthologie organisée dans le village à l’occasion de l’ouverture du Pôle Médical, on fête ce qu’on peut… Mario aura livré une partie désagréable emprunt d’alcool. Le fait qu’il ait dormi avec le chien de Maxence pendant la nuit n’y ait sûrement pas anodin. En plus de ça, il a cherché la blessure à la fin pour louper le barbecue, quel enculé.

ENFIN UN NOUVEAU BARBECUE AU CLUB

Le premier match se jouant à 12h30 et finissant donc un peu après 14h, il a été décidé par les grandes instances du football mosellan de faire un barbecue. Priorité était donnée aux joueurs de la A qui jouait ensuite à 16h30, c’est pourquoi je me suis mis sur la feuille de match en tant que dirigeant. J’ai donc profité des saucisses et steaks avant tout le monde. C’est ainsi qu’avec Lucas et Mathi, eux, vraiment sur la feuille de match, on s’est retrouvé à faire un basketball sur le city-stade annexe. N’étant plus à une humiliation près, Lucas se prendra un petit-pont par un enfant de 14 ans. Quelle déchéance pour cet ancien futur espoir messin.

Le match de Coupe de Lorraine

Magnifique composition d’équipe

Week-end de Coupe oblige, Cuvry recevait Longeville GG95. Club de D3, venant de monter de D4, ce club est né du groupe de supporters affilié au FC Metz, la Génération Grenat 95. On avait donc un peu peur de recevoir une horde de supporters fous furieux avec fumis, barres de fer et autres cutters. Au lieu de ça ? 2-3 mecs en survet OM et PSG accompagné d’une ancienne écharpe du groupe, j’ai toujours pas compris.

Je vais faire un résumé très court du match: Mathi voit sa volée repoussé par la barre, Maxence a bien suivi et ouvre le score pour l’Excelsior Cuvry. Quelques minutes plus tard, Guillaume marque un golazo et Cuvry mène 2-0, tout le monde pense alors qu’on va revivre le match de la matinée. MAIS NON, Mathias frappe à peu près 146 fois sur la barre, la GG bouffe Cuvry dans la volonté, Romain a beau crier sur le bord du terrain, le coach adverse crie encore plus fort:

FERME TA GUEULE ENCULE !!!! JE VAIS TE DÉMONTER A LA FIN DU MATCH

Je vous jure qu’il a dit un truc dans le genre à un de ses joueurs. Et pendant ce temps-là, la GG revient à 2-1. Lucas sauvera ensuite quelques ballons bien compliqués.

Les meilleures citations du match

Mathias: T’as trop regardé la Premier League toi hier non ?

Clem: Bah non, pourquoi ?

Mathias: Parce que t’es resté dans le canap’.

Julien s’y met aussi à la mi-temps:

J’ai quasiment exfiltré toute la vodka de mon corps, dans 20 minutes je suis au top.

Mathias, au lieu de marquer:

Café aujourd’hui c’est plutôt déca.

Quelques éléments en plus de ce match de merde

La GG jouait en grenat, Cuvry en noir, le soleil rasant de 17h à 18h n’aurait donc pas aidé les joueurs. C’était surtout le cas en seconde mi-temps où certains déclaraient ne pas voir qui avait tel maillot.

Ensuite, Romain, en plus de se faire chier dessus par son équipe qui proposait un jeu tout sauf alléchant, s’est également fait chier dessus par un pigeon pendant la rencontre. Sale journée. #RIPRomain

Lucas en TOP sur cette rencontre, juste pour en citer un. Il a juste été moins nul que les autres, c’est tout. Oh et puis non, pas de raisons, le top de ce match c’est le joueur de GG95 qui a gueulé au coup de sifflet final:

ON A RIEN A REGRETTER LES GARS

En FLOP, la qualité de jeu générale. Mon dieu, un dimanche de perdu de plus.

Vous en reprendrez bien un peu, de la merde ?

Dimanche dernier, donc le 17/09 vu que je ne sais pas quand je serai publié. L’équipe A se déplaçait à Pierrevillers pour le compte de la seconde journée de D1 UniAssurance. Ces rencontres avec Pierrevillers sont souvent le théâtre d’animosités en tous genre. Et nos deux clubs se sont souvent rencontrés à des moments charnières, bataillant notamment pour la montée en D1 il y a 3 ans.

C’est donc la boule au ventre, non, qu’on a lancé une partie de Möllky avec Mario, venu en spectateur. Partie bien nulle à chier, comme annonciatrice d’un match qui ne serait guère mieux pour nos beaux yeux. Finis cette fois-ci les matchs sous un faux soleil et ses quelques nuages, aujourd’hui, il pleut, il fait pas chaud, la couverture est de sortie sur le banc de l’Excelsior.

On joue pas au Mölkky nous ?

Le coup d’envoi est donné après quelques soucis avec la tablette qui fait maintenant office de feuille de match. Et dès le début de la rencontre, Cuvry met de l’intensité, Ben parvient plusieurs fois à trouer l’arrière gauche adverse en le prenant de vitesse, manquant de précision dans le dernier geste.

Le show de Shaw

Sexy, raffiné, Shaw Shaw Shawcolat

Le 427ème débordement de Ben est le bon, il adresse un centre sublime sur la tête de Thomas. Bien qu’à une bonne dizaine de mètres du but, la tête de Thomas est limpide et termine en lucarne. Ça fait 1-0 pour l’Excelsior qui démarre fort ! Shaw doublera ensuite la marque sur une nouvelle incursion côté droit, cette fois-ci de Maxou, qui verra son centre en retrait reprit avec force et technique par Shaw, 2-0 pour Cuvry. Lucas aura à nouveau l’occasion de s’employer sur quelques parades pas piquées des hannetons, Ben manquera de lucidité pour tromper le goal adverse, mais les noirs rentrent au vestiaire avec une avance de deux buts.

27ème blessure de la journée pour Maxence

Et là, c’est le drame

47ème puis 48ème, ça doit être le moment où Pierrevillers a inscrit deux buts pour revenir au score. Devant un public peu nombreux mais pour le moins bruyant, les rouges et bleus jouant avec un haut ressemblant fort à celui de l’ASaNaL profitent tout d’abord d’un coup-franc dévié pour tromper Weiss. Dans la foulée, ils profiteront des espaces et de la grande désorganisation de Cuvry pour marquer le second but, les remettant totalement dans le coup.

L’entrée de Cedric et Tristan à Pierrevillers

Le pire est à venir, Maxence manque le 3-2 de peu. Il profite du gardien au sol, la balle est ensuite sortie sur la ligne par un défenseur. Et le pire du pire, c’est ce but de Pierrevillers à la 90ème. Cuvry n’essayant même pas dans les dernières minutes d’égaliser, complètement sonné. Le match se finira dans un brouhaha total, entre invectives de toutes parts et menaces, des choses qu’on aimerait vraiment voir disparaître.

La déprime #RIPRomain

Le top du match

Le top revient à l’équipe B qui s’est imposé dans le même temps sur le terrain de Lorry-Plappeville et qui continue donc son excellent parcours. Une belle victoire 2-0 !

Pour oublier toute cette misère, l’interview d’un membre créateur du club, le défenseur aux pieds carrés, Antoine

Antoine, toujours le sourire !

Antoine est né le 27 Juillet, comme le grand Sidney Govou et l’illustre Lorik Cana, mais lui en 1989. Il a donc 28 ans depuis peu et il raconte avoir grandi à Dakar aux côtés de Babacar Gueye ce qui expliquerait son adresse devant le but ! En vrai, sa trajectoire est moins glamour car il a grandi à Montigny-les-Metz avec l’actuel coach Romain à 3 rues de chez lui, il nous en parle:

L’horreur ! #RIPRomain

Son club préféré est donc tout naturellement le grand FC Metz, il se déclare chauvin, aimant sa ville et son club même si les dernières années ont été difficiles ! Il possède un parcours néanmoins atypique, car à part le foot de rue, il n’a commencé le football en club qu’à l’âge de 17 ans au FC Cuvry. Il a fait ses armes en moins de 18 ans en essayant tous les postes sans grand succès avant de passer en senior et d’avoir sa révélation, devenir stoppeur.

A défaut d’être bon au foot, j’empêche les attaquants adverses de l’être

Antoine possède une carrière à la Maldini car il n’a connu qu’un club, enfin deux, car il est passé du FC Cuvry à l’Excelsior, mais vous avez compris l’histoire. Il garde d’ailleurs de bons souvenirs du FCC, avec ses soirées interminables au club house et même le divorce de quelques uns.

La création du club, Antoine y était

Il a vécu de l’intérieur cette création, car il est un membre fondateur.

A la base, le FC Cuvry mettait la clé sous la porte, en vrai, ils ont vendu leur âme au diable de Verny en se jumelant pour que les vétérans puissent jouer sur un terrain plat.

L’idée avait déjà germé dans leurs esprits car ils voulaient un club jeune, à leur image, du foot plaisir, qui change des clubs vieillots et classiques. Alors après s’être retrouvés seuls comme des cons c’est le déclic.

Je pense qu’après 6 ans on a réussi à se rapprocher de ce qu’on imaginait. Au début on avait une équipe senior, maintenant il y en a 2 avec en plus plein d’équipes de jeunes. Et tu vois les gamins qui viennent toujours avec le sourire, c’est révélateur du climat qui règne ici ! C’est ringard mais sérieux on est une grande famille, c’est le kiff !

Quelques questions à Antoine

Décris toi en 3 mots

Passionné / travailleur / humoriste

C’est quoi ton rôle dans le club, au delà d’avoir le meilleur jeu de tête de l’équipe ?

Donc mon rôle dans ce club est multiple, d’abord secrétaire du club et je suis ce qu’on appel un « délégateur » en gros je fais faire aux gens ce qu’il y a à faire et je suis plutôt bon dans ce rôle 😂.
Sinon je suis joueur aussi en temps que défenseur central même si je me prends pour un attaquant. j’aime le contact et le duel qu’il y a en défense ! J’entraînais les U7 au commencement mais pour éviter une crise conjugale j’ai levé le pied sur cet aspect !!

Quand est-ce que tu candidates pour être le maire du village ?

Écoutes, les prochaines élections c’est jouable a deux conditions : que François le maire actuel me passe le témoin et son soutien et surtout qu’on trouve une maison à acheter sur Cuvry ! J’en profite pour passer une annonce, si vous vendez sur Cuvry n’hésitez pas à prendre contact !!

Ce qui te plaît à Cuvry ?

J’adore à Cuvry l’esprit village qui y règne ! Concernent le foot j’aime l’esprit de famille du club. Et le club house que je transforme petit à petit en box de crossfit (une autre passion) ! Sinon j’adore le terrain quand il est gras, il favorise mon jeu 🙂. J’aime aussi beaucoup de joueurs qui avant d’être des coéquipiers sont des amis !

Ce qui t’énerve le plus à l’Excelsior ?

Ce qui m’énerve le plus au club c’est clairement la prépa physique. Toujours plus dure chaque année. A moins que je me fasse vieux ce qui n’est pas à exclure !

Ton meilleur souvenir en tant que joueur ?

Mon meilleur souvenir c’est pas évident car finalement tous les moments passés ensemble sont mémorables mais des trucs restent quand même. Je dirais mon doublé l’année dernière pour le premier match de championnat en Première Division ! On gagne 2-1 et je marque un but pied gauche et un autre pied droit ! Alors ça sérieux avant que ça se reproduise…

Ton pire souvenir ?

Mon pire souvenir ? Y’en a pas vraiment ! Je déteste perdre même si ça fait partie du sport. Et je n’arrive pas à en ressortir une plus qu’une autre ! Ou alors je dirais la fois où le maire a lâché une barre en métal. Pendant qu’on installait la buvette pour le feu de la Saint-Jean, je l’ai prise en pleine poire 🙂.

Une anecdote sur ton expérience à Cuvry

Des anecdotes c’est pas simple il y en a tellement. Mais bon tu sais que tu aimes ce club et tes coéquipiers quand t’arrives le jour du tournoi annuel. Lendemain de beuverie à la Saint-Jean. Et que ton gardien et ton arrière droit dorment dehors sur le béton et que le reste de l’équipe dort dans des tentes sur le terrain !

Et pour finir, ton joueur préféré ?

Mon joueur préféré c’est Bastien Fabing, illustre joueur du club aussi et défenseur historique ! Les tibias adverses s’en souviennent encore ! Sinon j’aime beaucoup Koscielny ! Ça tacle, ça fait des fautes et ça marque des buts 🙂.

Désolé pour la longueur de l’article, on essayera de faire plus court la prochaine fois promis. La bise, comme dirait Flaco, et #RIPRomain à tous. 

Ah aussi, n’en voulez pas au club si vous vous sentez offensés. Je dis ça pour les clubs adverses pouvant nous lire. Le club n’est aucunement lié, c’est un supporter qui parle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.