ven. Août 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

On vous emmène à la reprise de l’Excelsior Cuvry

7 min read

Ça y est, après 7 ans d’arrêt de sport (le lycée quoi) et quasiment 15 ans sans foot, j’ai rechaussé les crampons pour l’Excelsior Cuvry. Reprise officielle le Dimanche 30 Juillet, à 10 heures, ça pique un peu de se lever un dimanche matin mais c’est pour notre bien.

Si vous aviez loupé le premier épisode vous pouvez le retrouver ICI (faut cliquer sur le ICI les branlos, pas le ICI entre parenthèses hein).

Entraînement de reprise

Alors là, comment vous dire ? En un mot, la souffrance. Cette année, l’Excelsior compte deux coachs, Romain pour la une, Bernard pour la deux.

Bernard (à droite) « Fais moi voir 200 pompes, que d’la gueule »
Romain « Sur ce terrain de merde ? Jamais de la vie »

Bernard est nouveau dans l’organigramme du club. Et il nous accueille avec un short de course moulant, plus traditionnellement appelé moule-bite. De quoi nous mettre directement dans l’ambiance, Bernie la malice nous annonce le programme de la journée:

Alors on va commencer par 25 minutes de course…

Donc là je me dis, ça va, on va essayer de tenir, ça va le faire quand tout à coup:

x 2, ce qui va donc nous faire 50min de course à peu près.

Pradzy, Lucas et Guigui au plus haut de la phase de reprise, le barbecue

Visages décomposés pour la plupart de l’équipe. Surtout qu’ensuite, Romain nous annonce qu’on va faire un Test Cooper. 12 minutes à tourner en rond. Putain, j’aurais mieux fait de faire comme Lucas, de me mettre une tête la veille et de me pointer que pour le barbecue à midi

C’est parti, on commence à courir, même pas 1km que je suis salement distancé. Je suis déjà au bout de ma vie. Je décide donc de rentrer au club house sous l’orage qui commence à s’abattre sur Cuvry.

 

Par chance, je croise une pote qui me ramènera à destination. Comme l’impression d’être un coureur cycliste ayant triché dans le Tour 1903 pour rattraper Maurice Guarin, déjà 14h d’avance au général.

J’ai ensuite tenu le Test Cooper (12 minutes à tourner en rond) en entier puis on a fait un peu de ballon. Equipe A d’un côté, équipe B de l’autre. Romain martelant « votre place n’est pas définie« . MON CUL ROMAIN, JE VAIS JOUER 9 EN PREMIÈRE PEUT-ÊTRE ?

Philippe quand il a vu qu’il n’avait pas prévu assez de saucisses pour Lucas et moi

Entraînement du Mardi

Pour ce mois de reprise, 3 entraînements par semaine, 3 de trop selon certains. Pour le second, c’est encore Bernard qui ouvre la marche pour cette fois-ci environ 7,5 kilomètres de course, j’en ferai 2. Après ça, séance d’abdos enseignée par notre Tibo InShape à nous, Antoine. Puis, Test demi-Cooper où on perdra notre premier élément de la saison #RipTeddy. Avant d’enchaîner par une opposition 11 vs 11.

Phase de reprise, Antoine le secrétaire consulte ses mails (à gauche). A droite, Julian et Café s’entraînent déjà pour être sur le banc

Sur l’opposition, niveau de jeu stérile, tout le monde était crevé. L’équipe des sans-maillots a globalement dominé la rencontre mais n’a pas réussi à convertir ses nombreuses occasions. Et pourtant, on avait Lucas dans les cages, et c’est pas faute d’avoir essayé de faire marquer les adversaires avec des sorties plus WTF les unes que les autres. En vrai, je le vanne mais il a sorti deux trois gros ballons (comme son bide, vous verriez), prouvant qu’il a sa place au FC Metz (#Generation94 du Centre de Formation).

Entraînement du Jeudi

4km de footing au programme aujourd’hui, Bernard m’affiche devant tout le groupe pour me faire partir devant, je refuse poliment. Je suis lâché au bout d’environ 6,50 mètres (non non, il n’y a pas d’erreur de virgule mal placé, je suis juste gros). Thomas, parti un peu plus tard du club house me rattrape, me propose de le suivre, je décline habilement et continue à pied. Tout le monde me redouble dans l’autre sens, j’attends le grupetto composé uniquement de Weiss (Lucas) qui court approximativement à 5,7 km/h, je tente de m’accrocher, il finira par me déposer. Aujourd’hui, j’ai vraiment l’impression d’être Cavendish dans les Alpes, c’est très dur.

Je rejoins finalement le club-house quelques minutes heures plus tard. Encore un test aujourd’hui, courir 30 minutes. J’ai mal au bide (pour info, je suis enceinte depuis maintenant 17 ans) et aux mollets, je suis au bout de ma vie. Je décide donc de prendre des photos des autres en souffrance, pour alimenter un peu l’article, les voici:

Suite à ça, on fera enfin un peu de ballon, du 4 contre 4 sur petits terrains. Je marquerai un but, pour environ une dizaine de manqués. Je pense que Bernard, coach de la B, a été conquis par mon travail devant le but, il me propose une place de titulaire si je nettoie ses chaussures et que je lui paye un restau. Pas mal pour un début non ?

Match amical contre La Maxe

Ce dimanche, premier match de préparation et première victoire. En effet, Cuvry s’impose 4-1, Thomas signe un doublé, Pierre et Alan ouvrent leurs compteurs. Enfin, le fait le plus intéressant à noter pour ce match est à mettre au crédit de Mario (le Croate). Ainsi, il est arrivé au coup d’envoi. Le tout après avoir passer sa matinée à faire du miel, un soccer, 10km de course puis 30 minutes de vélo pour finalement se perdre sur le chemin. Bien joué beau-gosse !

L’actu du club

Plusieurs recrues cette semaine au club. Tout d’abord, l’officialisation du nouveau barman du club, Philippe. Il nous propose déjà des soirées enflammées à la VV, ça promet. Ensuite on note l’arrivée de 3 nouveaux joueurs à l’entraînement, Pierre, Tristan et Teddy. Oui, le même Teddy qui s’est déjà blessé. L’Excelsior suit les traces du Fiasco Club de Metz.

On peut également noter la prolongation de contrat de 3 stars de Cuvry (parmi tant d’autres). Thomas signe donc pour un an, montant du transfert: 2,22 euros. Lucas prolonge gratuitement (on va pas le payer non plus). Enfin Mario prolonge également un an dans l’espoir de pouvoir dormir un soir sur deux au club-house parce que ne l’oublions pas, ça reste un Croate squatteur.

Le portrait de la semaine

Monsieur Lucas ‘Flemmard’ Weiss

On en a beaucoup parlé dans cet article, je vous propose donc de découvrir plus en détail un joueur phare du club, le gardien de la A, Lucas Weiss !

Lucas est né il y a désormais plus de 23 ans, à Woippy en banlieue messine. Fait intéressant, il est né le 17 Mars, soit le jour de la Saint-Patrick. Un double symbole, car déjà son père porte ce prénom. L’autre raison ? Vous la connaissez, c’est sa propension à faire la fête et à se rôtir à la bière. Ayant toujours grandi à Metz, Weiss est naturellement fan du FC Metz. Mais il fallait bien trouver un défaut à ce charmant jeune-homme, c’est donc pourquoi il apprécie également l’OM.

Et sa carrière ?

Il ne faut pas se cacher, Lucas est gardien depuis tout petit car il n’était pas assez bon sur le terrain. Un choix par défaut qui lui convient néanmoins très bien car il joue à ce poste depuis l’âge de 5-6 ans. Passé par la RS Magny puis par les benjamins et un an et demi de pré-formation au FC Metz. Weiss joue ensuite pour l’APM Metz, soit les trois plus gros clubs du secteur messin. C’est donc tout naturellement que Cuvry voit débarquer Lucas en Janvier 2013 grâce à Mathias (notre Emmanuel Macron à nous).

Petite anecdote: il n’a pas été viré du FC Metz, il est parti juste avant !

Quelques questions à Lucas

  • Ce qui te plaît à Cuvry ?

J’sais pas (rires). Non, je dirais l’état d’esprit, la gestion (parfois chaotique) et surtout le côté buvette/barbecue !

  • Ce qui t’énerve le plus à Cuvry ?

C’est le terrain qui m’énerve le plus, même si au final ça nous fait gagner pas mal de matchs.

  • Ton meilleur souvenir en tant que joueur ?

Les tournois jeunes avec le FC Metz. Tu te retrouves à jouer contre le Borussia Dortmund, le Bayern, c’est vraiment impressionnant.

  • Ton pire souvenir ?

Aucun en particulier, les défaites, j’aime pas perdre.

  • Une anecdote sur ton expérience à Cuvry ?

On va dire les nombreuses soirées du Feu de la St-Jean (rires). Il s’y passe toujours quelque chose, on est entre potes, on se met bien et le lendemain on joue le tournoi, c’est top.

  • Et pour finir, ton gardien préféré ?

Fabien Barthez. Sans hésitation possible.

On se retrouve la semaine prochaine, deux barbecues plus tard, quelques détours par la VV (Villa Venezia) pour certains (je vous laisse chercher sur google pour les autres). Bonne semaine à tous, tchuss !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.