mar. Juil 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Les Chivas respirent, l’América cale

4 min read

Dans un Estadio Omnilife presque plein, les Chivas ont remporté une précieuse bataille dans la lutte pour le maintien. Puebla se retrouve désormais relégable après sa défaite face au surprenant Veracruz. Dans l’ensemble, les favoris ont gagné sauf l’América qui enregistre sa première défaite du tournoi.

mexique

Les supporters des Chivas de Guadalajara peuvent souffler. Ils venaient de subir une semaine atroce, d’humiliation et de railleries. Depuis le week-end dernier, leur équipe occupait le dernier rang du classement de la relégation et était donc virtuellement reléguée. De nombreux sondages parus dans la semaine démontraient que la majorité des Mexicains souhaitaient voir ce monument du football national descendre en Liga de Ascenco.

Ensemble contre tous

C’est donc avec le hashtag #JuntosvsTodos – #EnsemblevsTous – inscrit sur leur maillot d’échauffement que les joueurs ont fait leur apparition sur la pelouse. Ce sentiment de naviguer seul dans la tempête a probablement réveillé les joueurs pour offrir une belle partition. Le Stade Omnilife était plein pour l’occasion, un fait rare, tant les aficionados du club de Guadalajara refusent de se rendre dans ce stade. Très excentré, le prix des places a augmenté drastiquement ces derniers temps. Mais à la faveur d’un geste commercial de la direction et l’urgence de la situation ont motivé les supporters tapatios: ils étaient près de 45 000 ce dimanche soir.

Marco Fabian célèbre son golazo (Mexsport)
Marco Fabian célèbre son golazo (Mexsport)

D’entrée, le Rebaño Sagrado – le Troupeau Sacré – a montré qu’il portait bien son surnom, et qu’il n’était pas qu’une mosaïque d’individualités se démenant dans le néant. Compacts, sûr d’eux et précis techniquement, les Chivas ont fait chavirer le stade grâce à Marco Fabian qui a mis tout le monde d’accord d’une frappe limpide dans la lucarne (1-0, 18ème). L’international mexicain a donc marqué pour son premier match à l’Omnilife depuis son retour de prêt d’un an au Cruz Azul. Juste avant la pause, le trentenaire Angel Reyna, qui n’avait pas marqué depuis plus d’un an est aussi allé de son golazo en plaçant une reprise imparable en lucarne (2-0, 41ème).

Un troisième but aurait pu anéantir définitivement les espoirs des Pumas, mais il n’est jamais survenu malgré les offensives du Troupeau Sacré. Finalement, suite à une faute d’Israël Castro dans la surface de réparation, Eduardo Herrera a réduit l’écart pour permettre aux joueurs de la Universidad Nacional Autonoma de México de croire en un retour (2-1, 83ème). Mais les Chivas, accrocheuses et soudées n’ont pas laissé échapper l’opportunité de sortir de la place de relégation.

En bas, ça se bouscule

Car les poblanos ont perdu le match de la peur à Veracruz, la surprise de ce Clausura 2015. Paganoni et Furch par deux fois ont permit aux « Requins rouges » de se donner de l’air concernant la descente. Cuauhtémoc Blanco, 42 ans ce week-end a bien délivré une passe décisive, mais les joueurs de Puebla se sont inclinés (3-1) et se retrouvent relégables. La lutte sera âpre pour ne pas rejoindre le deuxième échelon national, niveau qu’a quitté la Universidad de Guadalajara l’an dernier. Défaite à Quéretaro (1-0), la UdeG va aussi batailler pour ne pas descendre dès la première année.

L’América cale, les gros assurent

Concernant les autres matches, la plupart des favoris l’ont emporté, souvent difficilement. Monterrey et Cruz Azul ont battu respectivement Pachuca et Santos sur le plus petit des scores (1-0). Ce résultat leur permet de prendre de l’avance sur l’América qui est allée se faire piéger a Tijuana,suite à un but de Dayro Moreno (1-0). Enfin, les Tigres sont allé s’imposer sur la pelouse du Léon FC (0-1) dont le réel niveau reste difficile à cerner, tant le champion du Clausura 2014 a changé de face.

Célébration après le but d'Esquivel (Mexsport)
Célébration de Toluca après le but d’Esquivel (Mexsport)

Le gros coup de la journée a lui été réalisé par Toluca, jamais favoris mais toujours fidèle au poste. Un but d’Esquivel et un doublé de Richard Ortiz ont permit aux Diablos rojos de gagner leur premier match dans leur Bombonera. Enfin, l’Atlas, surprise du dernier tournoi d’Apertura 2015 semble continuer son renouveau, notamment grâce à un but du nouvel arrivant, le central argentin Walter Kannemann. Cette victoire face à une faible équipe de Morelia (2-1) leur permet d’empocher un second succès et de rêver à une nouvelle qualification en Liguilla.

1 thought on “Les Chivas respirent, l’América cale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.