lun. Nov 11th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Liga Mexicaine : une avalanche de buts et du suspens !

4 min read

Retour sur la première partie de l’Apertura 2015 au Mexique, entre avalanches de buts et fortunes diverses parmi les grosses cylindrées du pays.

33 buts ce week-end, 30 la semaine passée, 37 la précédente et encore 32 lors de la 4ème journée. Après 7 journées de Liga MX, ce qui interpelle est le nombre élevé de buts inscrits. Il faut remonter aux années 90 pour retrouver un tournoi aussi prolifique. La fébrilité des défenses, perforées par des attaquants en forme y est pour beaucoup. Mais c’est bien la philosophie et les intentions des coachs d’imprimer un jeu offensif qui permettent de nous régaler chaque week-end dans cet Apertura 2015 plus indécis que jamais !

Et cette audace permet à certains de se retrouver en haut du panier au bout de 7 journées. La plupart des poids lourds du pays se retrouvent en bonne position pour se qualifier en Liguilla, les play-offs menant à la finale de cet Apertura 2015. Seul Santos, le vainqueur du dernier tournoi est à la peine et pointe à la dernière place. Deux autres « historiques », Chivas et Cruz Azul font peine à voir. Mais est-ce si surprenant ?

tigresuanl

Des favoris au rendez-vous

Les Tigres avec un Gignac déjà décisif bien qu’intermittent semble s’être remis de leur défaite en finale de Copa Libertadores début août. L’équipe d’ El Tuca, le nouveau coach intérimaire d’El Tri est la meilleur équipe du pays lorsqu’elle joue au complet. La qualification en Liguilla est largement à leur portée et l’expérience glanée en Copa Libertadores pourrait être bénéfique lors des matchs aller-retour en Liguilla.

L’América, où jouent de nombreux internationaux ne devraient pas non plus manquer la Fiesta Grande. Avec 14 buts inscrits pour un seul concédé sur les 5 derniers matches, les Aigles de Mexico semblent bien avoir déployé leurs ailes. On a donné du temps à Nacho Ambriz le nouveau coach qui a désormais le contrôle sur son équipe. Avec 11 buts, la doublette Peralta-Benedetto est la plus punitive du pays.

Aux avants-postes, on retrouvent également León, le vainqueur de l’Apertura 2013 et du Clausura 2014. La Fierra semble renaître grâce à son milieu, peut-être le meilleur du pays, constitué de José Juan Vazquez, du Gullit Peña et de Luis Montes. Ajoutez à cela un avant-centre que de nombreuses équipes de L1 pourraient envier en la personne de Mauro Boselli et vous obtenez le leader actuel de cet Apertura 2015 avec 18 points sur 21 possibles. De là à en faire un candidat au titre ? Tout dépend du niveau des joueurs dans l’entre-jeu lors des gros matches en Liguilla…

En plus de Veracruz, qui confirme son bon Clausura 2015, on retrouve les Pumas de l’Université Nationale Autonome de Mexico. Cela faisait de nombreuses années que l’UNAM n’affichait pas un tel rendement. Avec 15 points, la qualification est proche. Seulement, il est difficile de ne pas penser que les universitarios sont en sur-régime et qu’atteindre la Liguilla serait déjà une belle performance.

santoslagunaa

Le champion et des historiques dans le mal

Difficile de dire ce qu’il se passe à Torreón, où le club de Santos pointe à la dernière place. Usé, le très bon Caixinha a préféré démissionner plutôt que de faire couler le club. Il faut dire que le titre glané en juin représentait un exploit considérable pour Santos. Après avoir terminé 8ème, les guerreros avaient réussi à se hisser en finale et à la remporter contre toute attente. L’arrivée de Pako Ayestarán le nouveau coach, ancien adjoint de Benitez à Liverpool devrait leur permettre de trouver un nouvel élan.

Les Chivas de Guadalajara emmenée par l’ancien sélectionneur  » el Chepo » de la Torre semblent mener les mêmes campagnes que ces dernières années. L’inconstance prime à Guadalajara et la deuxième division n’est pas loin. Les Chivas s’en remettent à quelques fulgurances de ses jeunes, comme face aux Tigres ou à leur vieux capitaine Omar Bravo qui se retrouve désormais seul meilleur buteur de ce club mythique. La politique de Jorge Vergara, l’omniprésent président qui n’y connait quasiment rien au foot et qui se permet d’opiner sur l’identité du nouveau sélectionneur en agace plus d’un.

Cruz Azul, l’un des clubs de Mexico fait également peine à voir. Cette équipe composée des vieux briscards du championnat ennuie au point que l’Estadio Azul est le plus vide du pays avec une moyenne ridicule de 10 000 spectateurs environ. Le coach Sergio Bueno est en danger et pourrait être le premier du tournoi à se faire remercier.

Un gros mois de septembre

Après avoir assister au premier Clasico entre Cruz Azul et l’América (0-2), le mois de septembre sera très chargée avec un beau duel à l’Azteca entre l’América et Tigres, les deux favoris. Dans la foulée, Cruz Azul et les Pumas, deux clubs de Mexico s’affronteront tandis que le Clasico Regiomontano se tiendra à Monterrey entre Tigres et Rayados. Enfin, le mois s’achèvera sur un duel de félins entre Pumas et Tigres puis avec le Clasico Nacional entre l’América et Chivas. Entre Clasicos et avalanche de buts, cet Apertura 2015 tient toutes ses promesses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.