mer. Juin 26th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Liga MX: les Pumas enflamment l’Universitario

4 min read

Les Pumas qui galèrent tant dans leur Stade Universitaire ont lancé leur saison dans une belle rencontre face à Toluca. Santos a également gagner pour la première fois dans ce Clausura 2015, tandis que l’América et les Tigres, finalistes il y a un mois du dernier tournoi ont déçu. 

mexique

Lors du dernier tournoi, les Pumas de l’Universidad Nacional Autonoma de México (UNAM) avaient attendu la dernière journée pour obtenir leur première victoire à domicile. Face à une sérieuse équipe de Toluca, les supporters universitarios savaient que la tache serait difficile. Au bout d’un très bon match rythmé par le son des filets qui tremblent, les Pumas ont lancé leur tournoi dans leur Estadio Universitario. Mais le réel niveau des joueurs de l’ UNAM reste à définir tant l’irrégularité les caractérise. Car en menant 2-0 au bout de 20 minutes, on savait que les joueurs allaient craquer sous la pression à un moment donné. C’est bien ce qui s’est passé, mais le talent leur a tout de même permis s’imposer.

Sosa, so good

Ismaël Sosa, l’attaquant argentin a marqué le match de son empreinte. Après l’ouverture du score d’Alcoba sur corner dès l’entame de la partie, il a donné plus d’ampleur au score grâce à une belle frappe du droit enroulée dans la lucarne de Talavera ( 2-0, 20ème). C’est lui aussi qui a creusé l’écart alors que son équipe ne menait plus que d’un but en deuxième mi-temps. La présence en attaque de Sosa a été primordiale; ses mouvements incessants sur le front de l’attaque ont usé la défense de Toluca à tel point qu’elle a craquée une troisième fois par sa faute (3-1, 76ème).

Sa présence fut précieuse, tant le mental de l’équipe fut défaillant par moments. La peur d’une égalisation s’est fait ressentir lorsqu’en seconde période, alors que le match semblait contrôlé par les Pumas, Carlos Esquivel a réduit l’écart d’une reprise du droit qui a touché le montant gauche du jeune Saldivar avant d’entrer (2-1, 55ème). Puis de nouveau, à 3-1, Toluca a réduit l’écart d’une belle reprise du gauche d’Edgar Benitez sous la barre (3-2, 84ème). Le spectre d’une déconvenue planait de nouveau sur le Stade Olympique de México. Mais cette fois-ci, la défense emmenée par Dario Veron qui fêtait sa 400ème apparition sous les couleurs bleue et or a tenu la baraque jusqu’à la fin de ce match très ouvert.

400 matches avec Pumas pour Dario Veron
400 matches avec Pumas pour Dario Veron        (Mexsport)

Une gifle, des purges et un hommage

Dès le vendredi soir, un autre match avait accouché de cinq buts. Mais par pour le même résultat. Le club de Santos a en effet écrasé une équipe de Monterrey totalement désorganisée pour l’occasion. Dorlan Pabon a marqué sur pénalty l’unique but des Rayados, alors que Gonzalez, Calderon et leurs potes ont fait parlé la poudre (4-1). Santos lance donc sa saison après deux déconvenues. Plus tôt dans la soirée, le match Morelia-Léon avait accouché d’un match vierge (0-0). Veracruz et Cruz Azul ont également partagé les points dans un match triste (0-0) et se retrouvent en tête du classement avec 7 points chacun.

Zavala ( en blanc) a eu chaud aux fesses (Imago 7)
Jesus Zavala, en blanc, a eu chaud aux fesses      (Imago 7)

Samedi après-midi, alors que le champion recevait le dernier au classement de la descente, les spectateurs de l’Azteca ont également assisté à un match nul. Les joueurs de l’América ont été incapables de faire sauter le verrou de Puebla qui a sauvé un point de ce match en bétonnant bien comme il faut. Gustavo Matosas, le nouveau coach de l’América a du mal a trouvé la formule gagnante. L’entrée en cours de match de l’idole Cuauhtémoc Blanco, 42 ans, qui cette saison pour Puebla a été saluée par les 70 000 âmes présentent à l’Azteca. Celui qui a presque tout gagné avec le maillot azulcrema a pu entendre son nom être scandé et ovationné lors de son entrée en jeu. C’était probablement le dernier match du « Cuau » à l’Azteca, alors qu’il va se lancer en mars dans une campagne politique pour la mairie de Cuernavaca, en périphérie de Mexico.

Les Chivas in extremis 

Cette troisième journée aura également été la confirmation pour Chiapas, qui gagne face à l’Atlas (3-1) et Pachuca face à Querétaro, le club de Ronaldinho qui n’a pas encore joué dans ce Clausura 2015 (2-1). Les finalistes du dernier tournoi, les Tigres, se sont fait surprendre à domicile face à Tijuana (1-2). Enfin, dans le derby de Guadalajara, les Chivas ont évité une nouvelle humiliation en égalisant à dix minutes de la fin grâce à Omar Bravo (1-1). C’est Fidel Martinez, le « Neymar équatorien » qui avait ouvert le socre pour l’ Universidad de Guadalajara un peu plus tôt. Avec ce résultat, les Chivas peuvent souffler, mais elle n’ont pas montré grand chose sur le terrain pour prétendre ne serait-ce qu’à une place en Liguilla.

Brizuela tente de frayer un chemin pour les Chivas (Imago 7)
Brizuela tente de se frayer un chemin pour les Chivas       (Imago 7)

Résultats:

Morelia 0-0 Léon

Veracruz 0-0 Cruz Azul

Santos 4-1 Monterrey

América 0-0 Puebla

Tigres 1-2 Tijuana

Pachuca 2-1 Querétaro

Chiapas 3-1 Atlas

Pumas 3-2 Toluca

UdeG 1-1 Chivas

2 thoughts on “Liga MX: les Pumas enflamment l’Universitario

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.