jeu. Juin 27th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Mexique : Cruz Azul, leader par défaut

5 min read

Les tâtonnements de l’América, Toluca et Tigres permettent au Cruz Azul d’être leader, malgré ses trois buts inscrits en 5 matches. Les Pumas et les Chivas s’enlisent, alors que l’Atlas marque son territoire au Jalisco dans le derby de Guadalajara.

mexique1

Les matches nuls des Xolos de Tijuana chez les Jaguares du Chiapas (2-2) et de Veracruz face à Querétaro (1-1) ont profité à Cruz Azul qui s’empare de la place de leader. L’unique, mais très beau but du Chaco Gimenez permet au club de la capitale d’enregistrer sa troisième victoire, sa troisième sur le même score de 1-0. Additionnés aux deux 0-0 obtenus, et l’on obtient un total de 11 points, 3 buts inscrits pour 0 encaissés. Morelia, 5 buts mais dernier du classement a fait trembler les filets plus de fois que le leader. Dingue. Cruz Azul bénéficie ainsi des mauvais débuts d’équipes comme Toluca, Tigres ou América qui font de la Maquina un leader par défaut.

Bleu pâles et rayures tremblantes

Cruz Azul gagne, certes. La Maquina se contente de victoires courtes grâce à une bonne défense. Cruz Azul joue mal, Cruz Azul emmerde, mais il faut l’accepter. Il est peu probable que l’équipe continue ainsi sa marche en avant. Il faudra à un moment donné se mettre à jouer et prendre des risques. Reste que le but inscrit par Gimenez ressemble étrangement à un autre marqué par un jeune lion à Gerland, un bel une-deux avec la recrue Alemao qui se conclut par une volée à bout portant.

Son adversaire du soir s’enfonce doucement dans la crise. Les Rayados de Monterrey font peine à voir et ils semblent souffrir du départ des deux tauliers qu’étaient le Chilien Chupete Suazo et l’ancien lyonnais Chelito Delgado, tous deux retournés dans leur ancien club, Colo Colo et Rosario Central. L’entraîneur Carlos Barra a clairement avoué que ses intentions étaient de maintenir le score vierge et de se projeter en contre en fin de match. Les mauvais résultats enregistrés font enrager les supporters de Monterrey qui ont appelé au boycott des produits dérivés du club. Carlos Bacca est clairement fragilisé suite à cette mauvaise passe.

A la fin du Clausura, les Rayados délaisseront leur « Tec », Estadio Tecnologico surplombé par le Cerro de la Silla, appelé ainsi car cette montagne ressemble étrangement à un siège. Surpeuplé et devenu trop obsolète, il sera remplacé par une nouvelle enceinte de 50 000 places, bien plus moderne et plus aérée que l’actuel stade qui déborde à chaque prestation des Rayados. Mais avec quelle équipe le Monterrey FC fera-il sa première apparition dans sa nouvelle arène ? Assurément, le club devra investir si ses dirigeants veulent voir le nouvel écrin se remplir.

Le "Tec", surplombé par le Cerro de la Silla
Le « Tec », surplombé par le Cerro de la Silla
Unknown
Le nouveau stade des Rayados, enceinte de 50 000 places

Des favoris au ralenti

L’une des mauvaises opérations a été réalisée par l’América, champion en titre et incapable d’aller battre les Monarcas Morelia, pourtant bien ridicules depuis de nombreux mois. Courant toujours au score, c’est grâce à leur défenseur Pablo Aguilar que les Aguilas ont réussi à arracher le nul en fin de rencontre. L’une des rares satisfactions du champion est le second but dans le tournoi de Dario Benedetto, arrivé en provenance de Tijuana cet hiver qui semble se faire une place sur le front de l’attaque azulcrema. Sa tête décroisée pour l’égalisation à 1-1 semble facile mais témoigne d’un grand talent que le club devra couver et polir.

Toluca a également arraché le point du nul grâce à une belle frappe de Guisao sur le terrain d’une équipe de Pachuca pourtant en plein doute (1-1). Sans idée, cette équipe de Pachuca possède quelques jeunes talents comme Rodolfo Pizarro et Hirving Lozano qui risquent de partir si le club n’arrache pas la Liguilla. Et que dire des Chivas de Guadalajara ? Il est impossible de situer le niveau de cette équipe qui altère entre le mauvais et le moyen. Une nouvelle défaite est venue s’ajouter au triste bilan du « Troupeau Sacré ». Certes, perdre au Stade Corona des Santos n’est pas la plus grande des honte, mais les polémiques et la gestion du club laissent à désirer. Les laguneros ont quant à eux pu compter sur le retour de Djaniny Tavares parti disputer la CAN avec le Cap Vert. Son but, tout en technique et maitrise permet à Santos de grappiller quelques places au classement.

Mauro Boselli, meilleur buteur du championnat
Mauro Boselli, meilleur buteur du championnat

Tout comme les Chivas ou Pachuca, les Pumas de la UNAM semblent se perdre dans ce Clausura 2015. Face à une équipe de Léon pourtant en grande difficulté, les universitarios se sont inclinés à domicile (1-3). C’est une souffrance terrible que d’assister aux matches à la Cité U de México, les Pumas étant l’une des pires équipes à domicile depuis l’Aperture 2014. Mauro Boselli a une nouvelle fois marqué pour Léon et Martin Bravo a scoré contre son ancienne équipe. Les Tigres grâce à Joffre Guerron se donnent également de l’air en empochant les trois points face à Puebla, dernier du pourcentage (1-0).

Le Jalisco pour l’Atlas

Dans le derby de Guadalajara entre les Leones Negros de la UdeG et l’Atlas, le favori s’est facilement imposé. L’Atlas confirme ainsi son bon tournoi d’Apertura 2014. Emmenés par un superbe Aldo Leao – regardez-moi ce but- et par la pépite Ponchito Gonzalez, les Zorros ont clairement montré qu’ils étaient les maitres du Stade Jalisco, enceinte que se partagent les deux équipes. Vous savez, ce stade qui accueillit un certain France-Brésil en juin 1986 … Les supporters rojinegros peuvent sereinement appréhender le futur proche. La charnière Kannemann-Venegas, néo-international est l’une des plus solide de la Liga MX. Pour l’ambiance qui règne à chaque match de l’Atlas, pourquoi ne pas envisager une victoire finale des rojinegros en juin prochain ?

Résultats:

Chiapas 2-2 Tijuana

Veracruz 1-1 Querétaro FC

Cruz Azul 1-0 Monterrey FC

Morelia 2-2 America FC

Pachuca FC 1-1 Deportivo Toluca

Santos Laguna 1-0 CD Guadalajara

UNAM 1-3 Léon FC

Tigres 1-0 Puebla

UdeG 0-2 Atlas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.