mar. Nov 12th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

A-League : Acte II

8 min read

Les finalistes des derniers play-offs qui perdent à nouveau, une équipe de Perth Glory très surprenante et menée par son nouveau buteur irlandais Andy Keogh et un « SydneyDerby » qui a choisi le bleu. Cette deuxième journée de A-League aura une nouvelle fois créé des scores surprenants et des inquiétudes commencent à émerger du côté de Sydney, Newcastle et surtout Brisbane.

australie

Adélaïde United @ Melbourne Victory | (1-1)

Deux clubs qui ont parfaitement débuté leur ouverture de championnat avec une victoire chacune. Ce deuxième match aurait pu nous montrer un Melbourne toujours puissant offensivement, mais le match des Victory a eu une tournure totalement différente que la semaine passée où ils avaient écrasé 4-1 le Western Sydney Wanderers.

Ainsi, le Victory n’a frappé seulement 4 fois au but dans l’ensemble de la rencontre alors qu’ils avaient tiré 17 fois lors de la première journée. Cependant ce sont eux qui se sont créés la première occasion du match. Bien lancé sur le côté droit à la 15ème minute, Barbarouses sert Finkler pour un contrôle/frappe qui termine bien loin des buts de Galekovic. La suite de la première mi-temps ne donnera rien de spectaculaire, le peu de frappe tirées par les joueurs ont quasiment toutes été captées par les deux gardiens.

L’occasion la plus dangereuse après la mi-temps vient seulement à la 81ème minute seulement, alors que le match est d’une platitude très forte, Finkler entre côté droit de la surface des « Reds », élimine Goodwin et sert Berisha au point de pénalty, mais ce dernier est trop court de 5 centimètres. 3 minutes plus tard, c’est Cirio qui ouvre son compteur but pour Adélaïde, Tarek Elrich délivre un amour de passe pour Cirio, celui-ci crochette Geria, ajuste Coe d’un plat du pied comme Thierry Henry et s’en va fêter son but. 1-0.

Fête bien trop vite gâchée à cause de Fahid Ben Khalfallah, après avoir reçu son deuxième carton jaune en deux match, Fahid retourne à Melbourne avec le point du match nul prit à la 89ème minute en marquant sur corner à la retombée du ballon, tout ça grâce à l’oubli de marquage de Jeggo.

La joie de Fahid Ben Khalfallah qui marque son tout premier but
La joie de Fahid Ben Khalfallah qui marque son tout premier but

Central Coast Mariners @ Wellington Phoenix | (1-2)

L’équipe du Central Coast Mariners a remporté sa première victoire en championnat à la toute fin de rencontre. Les « Nix » de Wellington eux ont payé cash leur manque de finition contre Perth Glory. Ainsi ce match s’annonçait plus en faveur des « Nix » au vue de leur prestation la semaine passée, et le résultat à confirmé les spéculations.

Comparé au dernier match des « Mariners », celui-ci a très vite commencé. A la 12ème minute Kim passe pour Sim, trop court le défenseur de Wellington, Tom Doyle reprend le ballon mais mésentente avec son gardien qui sort également sur l’action, la balle termine au fond des filets. Dix minutes plus tard c’est toujours le Central Coast qui provoque, Montgomery déclenche Mitchell Duke, celui-ci tente sa chance mais Glen Moss est présent et dévie le ballon, corner.

Quelques minutes plus tard ce sont les « Nix » qui reprennent le jeu, Jeremy Brockie passe au centre de la surface pour son coéquipier Roly Bonevacia qui place un plat du pied puissant, mais le défenseur du « Mariners » Eddy Bosnar est sur la trajectoire et détourne le cuir. Malheureusement pour les « Mariners », Poscoliero provoque un pénalty totalement justifié sur Brockie. Ce dernier le frappe mais le ballon atterri sur la barre de Reddy. McGlinchey, vigilant, suit la trajectoire de la balle et cogne la balle de la tête, Reddy est battu. 1-1, 35ème minute.

La suite du match sera en faveur des « Nix » et peu après la mi-temps la seule équipe de Nouvelle-Zélande en A-League vient doubler la mise sur une belle action collective : McGlinchey talonne pour Doyle, celui-ci envoi pour Brockie qui renvoie la balle de la tête pour Burns, ce dernier n’a plus qu’à pousser la balle, une superbe action et un deuxième but. 2-1, 53ème minute.

Une action et joie collective pour le deuxième but des "Nix"
Une action et joie collective pour le deuxième but des « Nix »

Le Central Coast Mariners aurait pu lui aussi doublé la mise à la 77ème minute, après un centre de Sim, Nick Fitzgerald boxe le ballon de la tête, tout le stade se lève, mais le ballon termine sur le montant de Moss qui est battu sur l’action, toute l’équipe de Wellington comprend que la chance est de leur côté. Entre la 77ème minute et la 80ème les « Mariners » ont eu 3 occasions de tuer le match mais Moss bien présent dans ses cages garde son but inviolé, les autres occasions terminent aux 6 mètres. La fin du match sera équilibrée, les « Nix » repartent en Nouvelle-Zélande avec 3 points et une première victoire en championnat méritée.

Sydney FC @ Western Sydney Wanderers | (3-2)

« The sky is blue, the sky is blue ! » que l’on pouvait entendre à la fin match. La confrontation de cette deuxième journée se déroulait à Sydney pour le derby de la ville entre les « Sky Blue » en bleu et les « Wanderers » en rouge. Plus qu’un derby, c’est un festival de but auquel les citoyens de Sydney ont assisté et pour nous aussi !

C’est le Western Sydney Wanderers qui ouvre les festivités à la 19ème minute, Romeo Castelen prend de vitesse le défenseur de Sydney pour centrer en direction de la surface. A la retombée du ballon, Mark Bridge, oublié face au but, ne gâche pas l’occasion : de volée (avec un rebond) Bridge bat Janjetovic. La première mi-temps sera celle des « Wanderers ». A peine 5 minutes après l’ouverture du score, sur corner Ognenovski (le défenseur central du Sydney FC) dégage mal la balle qui part haut dans le ciel du Sydney. A la retombée Janjetovic n’a pas la main assez ferme et dévie le ballon dans ses propres filets et double la mise pour le Western Sydney Wanderers.

Sauf que 10 secondes avant la fin de la première mi-temps, à la 45ème minute, Corey Gameiro vient relancer son équipe. Juste avant, Alex Brosque talonne dans un timing parfait pour Gameiro, celui-ci enroule à ras de terre pour battre Covic. Mais si l’on reprend les images c’est grâce à la légère déviation de Janko que son coéquipier ouvre le score. Bref, ce but relance le match.

Et 3 minutes après le début de la deuxième mi-temps, le Sydney FC porté par son ouverture du score profite d’un terrible cafouillage défensif du côté des « Wanderers » pour revenir au score grâce à Ognenovski qui profite de la déviation de Topor-Stanley (le défenseur du WSW) qui trompe son propre gardien.

Dans beaucoup de derby la tension est très forte et la victoire est impérative. Saba, sûrement énervé par la remontée du Sydney FC, commet un attentat sur Antonis, l’arbitre n’hésite pas, sort le carton rouge et renvoie le joueur le plus dangereux côté Western Sydney aux vestiaires.

Dix minutes plus tard, le duo Brosque/Gameiro récidive, le buteur devient passeur et le passeur devient buteur. Simple, Gameiro passe pour Brosque et celui-ci envoie le ballon au fond des filets, tel un symbole, c’est le capitaine de l’équipe qui marque. 3-2 à la 79ème minute. La fin du match ne changera pas le score, le Sydney FC n’a jamais lâché même mené à 2-0. Le score est là, le ciel est bleu et le restera jusqu’à la prochaine rencontre.

"Sydney is the Sky Blue"
« Sydney is the Sky Blue »

Melbourne City @ Newcastle Jets | (1-1)

Une équipe des Jets portée par Steele qui avait dit dans la semaine qu’il était possible d’aller chercher des points là-bas, à Melbourne et un Melbourne City qui voulait prendre les 3 points chez eux.

Des occasions, ils en ont tous eux et un nombre considérable. Cependant ce match a manqué considérablement de justesse devant le but, des occasions importantes ont été loupé des deux côtés, faire un résumé sur toutes les occasions gâchées prendraient de nombreuses pages, les deux équipes se sont quand même neutralisées sur le score de 1 partout. Le premier but survient à la 68ème minute par Edson Montaño qui récupère de la tête un centre de Joel Griffiths. L’égalisation du Melbourne City survient avec David Villa, ce dernier a déjà eu plusieurs occasions fortes en début de match mais lui aussi a manqué de justesse jusqu’à la 87ème minute où l’espagnol marque un but quasi identique à son premier but contre le Melbourne Victory.

Un match vraiment décevant des deux côtés, la déficience offensive a cruellement montré les faiblesses des deux équipes. Les Jets s’en voudront sûrement beaucoup plus vu qu’ils ont déjà loupées de nombreuses occasions contre le Central Coast Mariners auparavant, des points qui se perdent.

Perth Glory @ Brisbane Roar | (3-2)

Brisbane devait de gagner contre Perth Glory pour oublier la défaite de la première journée et revenir en haut du classement, cependant Perth ne s’est pas laissé faire et bien lancé de sa victoire contre Wellington a livré encore une très belle prestation mené par son nouvel attaquant Andy Keogh.

Un match avec de nombreux buts et de belles actions et un joueur Andy Keogh qui a été le poison des « Roar ». Mais la plus grosse action survient pour les « Roar » à la 39ème minute, Silva prend de vitesse Jamieson sur son côté droit pour servir le nouvel attaquant de Brisbane, Kurtisi tout juste arrivé de la D1 Macédonienne, qui pousse la balle entre les jambes de Vukovic pour ouvrir le score. La réduction du score arrive avec le pénalty provoqué par North contre Keogh. L’Irlandais se charge de le tirer et marque son 2ème but de la saison d’un contre pied parfait.

A la 51ème minute Keogh a l’occasion de doublé la marque de la tête mais Young détourne incroyablement cette tête à bout portant. Brisbane reprendra le score en leur faveur avec la frappe de cette deuxième journée tirée par Andrade Silva à l’entrée de la surface, ce dernier sort une frappe surpuissante pleine lucarne. Mais Perth Glory a une nouvelle arme cette saison, l’Irlandais Andy Keogh vient rattraper le score à la 74ème minute. Après avoir éliminé North dans la surface l’ex de Milwall frappe mais sa balle heurte Donachie qui détourne la balle et dévie la trajectoire. 2-2.

Andy Keogh : 4 buts en 2 matchs
Andy Keogh : 4 buts en 2 matchs

Dans le temps additionnel, ce même Keogh reprend un corner tiré par Jamieson. Un triplé, son tout premier sous ses nouvelles couleurs et une victoire ainsi que l’explosion de joie de Kenny Lowe l’entraîneur de Perth Glory qui vient lui aussi de battre l’ex-champion de A-League.

Un match dingue, un Andy Keogh qui nous réserve de belles choses et une équipe de Perth Glory très forte. A côté de ça, Brisbane qui enchaîne une deuxième défaite d’affilée.

Le classement après cette deuxième journée

Brisbane et le Wanderers aux dernières marches.
Brisbane et le Wanderers aux dernières marches.

 

Troisième journée

Brisbane Roar @ Sydney FC (Vendredi 24, 11:00)

Melbourne Victory @ Melbourne City (Samedi 25, 10:30)

Wellington Phoenix @ Newcastle Jets (Dimanche 26, 05:00)

Adélaïde United @ Perth Glory (Dimanch 26, 07:00)

 

1 thought on “A-League : Acte II

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.