mar. Juin 18th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

A League : Acte XIII

4 min read

Ils ont tout explosé à Newcastle, Melbourne City répare leur début de parcours de A League chaotique. Pour Wellington Phoenix la valse continue, ils gagnent alors que le Melbourne Victory chute chez eux contre leur adversaire direct à le première place, Perth Glory.

koren

Newcastle Jets 2-5 Melbourne City (Montaño 74′, Neumann 79′ // Mooy sp. 4′, Koren 9′, 63′, 74′, Duff 24′)

Ce Melbourne City prend confiance en championnat et rattrape son mauvais début de saison en venant exploser l’aéroport de Newcastle. 5 buts à 2 c’est le résultat final d’un match qui a tourné au vinaigre pour Newcastle avec à la quatrième minute un pénalty transformé par l’ancien du Sydney Wanderers, Aaron Mooy. Puis s’en suit les vagues successives d’incompréhensions défensives des rouges et bleus qui laissent à l’international slovène Robert Koren d’inscrire son premier triplé sous ses nouvelles couleurs pour sa première titularisation avec Melbourne. Les Jets ont su avoir un minimum de répondant avec les réponses de Montaño et Neumann pour adoucir une défaite qui aurait pu être beaucoup plus lourde.

Brisbane Roar 0-0 Sydney FC

Un score nul et vierge, pas fameux, pas très intéressant. Un score nul et vierge qui permet à Sydney de reprendre un point. Un point symbolique qui stoppe l’hémorragie de deux défaites d’affilées mais un constat : le Sydney FC ne gagne plus, du moins ils ne gagnent plus depuis le 4 décembre dernier contre le Melbourne City qui est maintenant près à leur passer devant.  Brisbane Roar ne perd quant-à eux plus, mais n’arrive pas à enchaîner les victoires. Cette équipe de Brisbane manque d’un buteur, bien loin les souvenirs de Besart Berisha.

Adélaïde United 1-3 Wellington Phoenix (Cirio 73′ // Cunningham 54′, Boyd 77′, 90+3′)

Chaque semaine on ressasse les mêmes paroles : Wellington Phoenix est fort, très fort et très surprenant. Privé de leur buteur Nathan Burns – parti rejoindre les Socceroos – ils n’ont pas eu de mal à venir à bout d’Adélaïde United alors que ces derniers auraient très bien pu ouvrir le score si le poteau n’avait pas sauvé Moss et les siens sur une frappe d’Awer Mabil. Pourtant c’est eux, encore eux, qui gagnent et qui montent au classement jusqu’à aller gêner le grand Melbourne Victory. Premièrement par Cunningham, le remplaçant de Burns dans ce XI (la composition a été en 4-4-2 à défaut du 4-3-3) avant que Cirio ne redonne espoir aux Reds. Puis arrive Boyd, sur un face à face avec McGowan, il élimine trop facilement le défenseur pour décocher le cadre et le 2-1, ensuite c’est l’histoire du dernier corner. Fin de match, Izzo (gardien de but remplaçant de Galekovic parti lui aussi avec les Socceroos) est dans la surface mais Wellington récupère et envoie à nouveau Boyd marquer. Wellington élimine maintenant aussi les « gros ».

Sydney Wanderers 0-0 Central Coast Mariners

Duel de clubs qui devaient côtoyer le haut de tableau mais qui coulent au fin fond de celui-ci. Ces deux clubs sont aussi les représentants de l’Australie en ACL (Asian Champions League) mais déçoivent continuellement dans leur championnats. Alors que les deux pensaient prendre l’avantage sur l’autre ils se sont neutralisés pour le deuxième 0-0 pour cette 13ème journée de A-League. On ne parlera pas du jeu, décevant, ni de leurs situations, décevante. Nous avons déjà tout dit. Ces clubs manquent de recrue et cette année de A League sera vite à oublier.

Melbourne Victory 1-2 Perth Glory (Berisha sp. 58′ // Keogh 9′, Harold 16′)

C’était l’affiche de la semaine. Le premier contre son dauphin et des points à ne surtout pas laisser filer à l’adversaire. Certains pensaient que Perth Glory allait être en fin de cycle et d’autres pensaient que Perth Glory allait vaincre grâce à leur capacité à transformer la presque totalité de leurs occasions en but. Ils ont eu raison, Perth Glory n’a pas laissé filer les trois points qui sont peut-être déjà décisifs à la course au titre. Pourtant Melbourne Victory a eu les occasions pour vaincre ces outsiders devenus sérieux candidat au titre mais n’ont su faire trembler les filets de Vukovic uniquement sur un pénalty. Comme nous le disions, Perth  Glory n’a pas énormément d’occasions dans leurs matchs mais concrétisent beaucoup plus. 7 tirs, 6 cadrés pour 2 buts. Un bon ratio surtout qu’en moins de 20 minutes les violets avaient déjà marqués par deux fois grâce à l’irlandais Andy Keogh et le néo-zélandais Chris Harold servit par deux fois par leur coéquipier Nebojsa Marinkovic. Avec cette victoire Perth Glory écarte de 7 points Melbourne de la première place de A League et le Melbourne Victory est à égalité de point avec les néo-zélandais du Wellington Phoenix.

LES BUTEURS :
  • Nathan Burns (Wellington Phoenix) 10 buts
  • Andy Keogh (Perth Glory) 8 buts
  • Besart Berisha (Melbourne Victory), Henrique (Brisbane Roar) 6 buts
LES PASSEURS :
  • Nebojsa Marinkovic (Perth Glory) 5 assists
  • Damien Duff (Melbourne City) 5 assists
  • Michael McGlinchey (Wellington Phoenix) 3 assists
PROCHAINE JOURNEE :

Sydney FC @ Newcastle Jets (03/01 – 09h30)

Wellington Phoenix @ Brisbane Roar (04/01 – 05h)

Central Coast Mariners @ Melbourne City (04/01 – 07h)

Perth Glory @ Adélaïde United (05/01 – 10h)

Sydney Wanderers @ Melbourne Victory (06/01 – 09h30)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.