mar. Juil 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

J League : Kawasaki Frontale lâche les chevaux !

9 min read

Un mois de J League est déjà passé. C’est fou comme ça passe vite un championnat quand c’est les grands débuts. La meilleure nouvelle qu’on peut sortir c’est que celui-ci garde son côté imprévisible. C’est globalement, à une exception près, pas simple comme début de saison pour les équipes engagées en ACL. Le calendrier assez dantesque qu’impose la Ligue des Champions d’Asie n’aide pas alors que la saison démarre à peine. Du coup c’est les outsiders, menés par un explosif Kawasaki Frontale, qui en profitent pour prendre les devants avec les Reds !

kawasaki
Happy faces après le goal-winner de Kengo face à Nagoya !

Kawasaki ou la recherche de l’équilibre

Des années que les mêmes problèmes se posent à Kawasaki… Une animation offensive de très haut niveau qui assure le spectacle mais des lacunes défensives et mentales toutes aussi criantes. Celles ci leur ont valu de ne jamais rien gagné tant ils ont été incapables de bien jouer sur une saison entière. On s’était posé la question il y a un mois en voyant leur recrutement : et si c’était enfin leur année ? Ce qu’on voit depuis nous donne des raisons d’espérer.

Car hormis un match complètement dingue dans le derby face à Shonan fini sur un (4-4), les trois autres rencontres ont montré un Kawasaki aussi solide que conquérant. Deux nettes victoires à l’extérieur, dont le match d’ouverture sur le terrain du Sanfrecce Hiroshima (0-1), et une victoire contre Nagoya lors d’un vrai gros match (3-2). Du coup Kawasaki est seul leader de J1 à la trêve avec 10 points sur 12 et en ayant la meilleure attaque (déjà 12 buts marqués!). Juste derrière eux, à un petit point, on retrouve Urawa et Kashima. Belle entame pour les Reds qui sont également toujours dans la course en ACL. Quand à Kashima, ils ont eux capitalisé sur les buts de Mu Kanazaki et une défense de fer, la meilleure de J1 avec un seul but encaissé !

MVP du mois : Kengo Nakamura, bandiera et métronome

Quand on parle d’un Nakamura on ne pense pas forcement à lui en premier, mais plutôt au voisin de Yokohama. Par contre à Kawasaki il n’y aura que Kengo en premier prénom sur les lèvres. Si le capitaine de Kawasaki n’a pas ailleurs la notoriété que son talent mérite, malgré ses 68 sélections, c’est qu’à 35 ans il a passé toute sa carrière en J League, exclusivement avec Frontale. Le problème étant qu’il n’a jamais gagné un quelconque titre avec. Aujourd’hui il entame sa quatorzième saison sur des bases très élevées puisqu’il a déjà marqué trois fois (dont un doublé à Kofu) et donné deux passes décisives en ayant disputé l’intégralité des quatre matchs. Plutôt très bien pour un milieu central, peut être l’effet des nouveaux maillots rétro qui lui donne une seconde jeunesse ! Celui qui avait été nominé cinq fois de suite dans le XI type de la saison entre 2006 et 2010 est définitivement notre MVP du mois !


Un sang neuf apprécié du côté des buteurs !

jay
Un british en J League, et ça marche plutôt bien pour lui !

103 buts marqués en quatre journées, soit presque 2.9 buts par match, et parmi les buteurs réguliers de ce début de saison on y trouve nombre de nouveaux venus ! Jay Bothroyd, 33 ans et éphémère international anglais en 2010; est arrivé au Jubilo Iwata il y a un peu plus d’un an, en J2, alors que le club venait d’échouer dans son opération remontée. Celle-ci achevée il découvre avec une certaine réussite l’élite japonaise avec déjà quatre buts marqués en trois titularisations, dont un doublé samedi dernier contre l’Avispa Fukuoka (2-2) ! C’est à l’heure actuelle le meilleur buteur du championnat avec le brésilien Rafael Silva (Albirex Niigata). D’ailleurs lui il a marqué ses buts en même pas trois matchs, se faisant exclure à l’heure de jeu du troisième contre les Marinos et lui faisant donc rater le quatrième. On le retrouvera après la trêve.

Robin Simovic est lui arrivé à Nagoya cet hiver en provenance d’Helsingborgs et de sa Suède natale. Il n’est pas le seul à avoir fait ce voyage d’ailleurs puisque son compatriote Ludvig Ohman l’a accompagné. Un recrutement payant pour Nagoya puisque Simovic a déjà marqué trois fois et donné une passe décisive ! Grâce en bonne partie à son géant suédois Nagoya Grampus réalise un très bon début de saison avec déjà sept points engrangés !

A ces deux joueurs on peut également ajouter le serbe Dragan Mrdja (Omiya Ardija, 2 buts) et le brésilien Wellington (Avispa Fukuoka, 3 buts) qui participent à ce rafraîchissement. Même si ces deux là avaient déjà évolué une demie saison en J1 il y a quelques années, ils ont depuis surtout évolué en deuxième division et les voir réussir leurs retours en J1 fait plaisir.

Mais il n’y a pas que les « jeunes loups » qui se sont fait remarquer, les anciens sont toujours là. Yoshito Okubo et Hisato Sato ont dépassé Gon Nakayama pour le record du plus grand nombre de buts en J1 (158 pour les deux) ! Même si la ligue a été très gentille avec Sato en lui attribuant un but qui aurait dû aller à Kosei Shibasaki lors du (1-1) à Nagoya. Mais l’histoire est belle ainsi.


Émotion, exploit et joie à Sendai

vegalta

La belle histoire du mois nous vient du Vegalta Sendai. Ils recevaient Kashima le 12 Mars dernier, soit le lendemain du triste anniversaire des cinq ans du séisme et du tsunami du 11 Mars 2011 qui avait dévasté la région du Tohoku. La minute de silence, qui a précédé tous les matchs du week-end, y avait encore plus de puissance qu’ailleurs… Un match très compliqué sportivement mais aussi forcement très particulier pour le club. Mais ils l’ont fait ! Ils ont en effet battu les Antlers (1-0) grâce à un unique but de Jun Kanakubo en début de match et une défense héroïque le reste du temps. En quatre matchs joués c’est d’ailleurs à Sendai que Kashima a encaissé son seul but jusqu’à maintenant. Pas un mince exploit donc pour le Vegalta qui retrouve des valeurs qu’on lui connaissait il y a quelques années. Et ils n’ont pas de meilleure façon pour redonner le sourire aux leurs.


Encore l’heure du rodage chez les gros

On l’a vu plus haut : ça va plutôt bien pour Urawa. C’est par contre moins le cas pour les trois autres « gros » que sont le Sanfrecce Hiroshima, Gamba Osaka et le FC Tokyo. Les deux premiers ont tout de même joué déjà huit matchs en moins d’un mois (Supercoupe, J1, ACL) ce qui peut expliquer cette entame compliquée. Les blessures en défense côté Gamba (Niwa, Iwashita, Nishino, Oh Jae-suk) ont fait particulièrement mal ces derniers temps et notamment dans le derby du Kansai face au Vissel Kobe perdu (2-1).

Le Sanfrecce s’est lui bien remis cette semaine avec deux belles victoires (3-0) contre Buriram en ACL puis (5-1) à Omiya dimanche. Il était temps parce qu’avec 2 points en 3 matchs de championnat et deux défaites pour commencer la Champion’s League le départ était plus que poussif. Mais on a là retrouvé le jeu des champions en titre avec notamment un Takuma Asano qui prends de plus en plus ses aises en tant que titulaire. A confirmer après la trêve.

Du côté de la capitale c’est un peu mieux au bilan comptable mais surement pas mieux dans le contenu des matchs. Le FC Tokyo version Hiroshi Jofuku est encore bien terne et celui-ci a du mal à dégager un XI type vraiment clair. Le cas Nathan Burns peut poser question par exemple. Le meilleur buteur de la A League 2015 continue d’être sous utilisé malgré des matchs intéressants en ACL et on aimerait bien voir ce que donnerait une association avec le brillant Takuma Abe.

Mais au moins, dans cette série de matchs assez intense, ces trois équipes ont vu débarquer des jeunes joueurs tout à fait intéressants pour la suite. Kazuya Miyahara fait bien la paire avec Aoyama devant la défense du Sanfrecce, idem pour Yosuke Ideguchi à Osaka aux côtés du grand Yasuhito Endo. Enfin Ryoya Ogawa est une bonne surprise comme latéral gauche au FC Tokyo et il fait plus que pallier l’absence de Yuichi Komano. Des noms à retenir pour l’avenir puisque les trois n’ont que 19 ans !


milton
Milton Mendes à Kashiwa : trois matchs et puis s’en va.

Danger à Kashiwa

Cette saison 2016 sonnait de base comme une saison de transition pour Kashiwa Reysol. Le départ cet hiver de nombreux joueurs cadres et le changement d’entraîneur allait forcement rendre les choses plus compliquées pour le club de Rey-kun. Le début de saison est en fait encore plus compliqué qu’imaginé. On a en effet appris la démission de Milton Mendes dans la foulée du match contre le Jubilo Iwata lors de la troisième journée (2-2). Et la raison n’est pas sportive, même si un point en trois matchs n’est que peu flatteur, elle est privée puisqu’un membre de sa famille proche est tombée malade et l’oblige à rentrer au pays sans délai. Un coup du sort terrible pour Kashiwa qui doit donc revoir ses plans très tôt dans la saison. C’est l’adjoint Takahiro Shimotaira qui prends le relais.

Pour son premier match il aurait pu ramener les trois points de Niigata mais Kashiwa a finalement concédé l’égalisation à la 95eme minute (2-2). Reysol reste donc à l’avant dernière place. Décidément quand rien ne va…


Point Shunsuke

Après avoir raté le match inaugural contre Sendai, Shunsuke s’est vite rattrapé avec sa spéciale réalisée à Fukuoka et qui a offert un point aux Marinos.

Sinon on a aussi eu droit à des petites douceurs venant des divisions inférieures. Yoichiro Kakitani a soigné son retour au Cerezo Osaka (J2) avec une subtile talonnade pour offrir la victoire à son équipe contre Thespa Kusatsu Gunma. Le Cerezo est d’ailleurs seul leader de J2 en ayant réalisé un parcours sans faute après quatre journées.

Enfin même en J3 on a parfois de jolis buts, comme celui de Kyohei Maeyama (Blaublitz Akita). Une J3 où l’arrivée en lice des équipes U23 du FC Tokyo, Gamba Osaka et Cerezo Osaka pimente un peu les choses par ailleurs.


Classement

classJ1
(En attendant que ça remarche en haut à droite…)

Classement des buteurs

4 buts : Rafael Silva (Albirex Niigata), Jay Bothroyd (Jubilo Iwata)

3 buts : Shinzo Koroki (Urawa Reds), Yu Kobayashi (Kawasaki Frontale), Cristiano (Ventforet Kofu), Kengo Nakamura (Kawasaki Frontale), Mu Kanazaki (Kashima Antlers), Robin Simovic (Nagoya Grampus), Wellington (Avispa Fukuoka)

2 buts : Dragan Mrdja (Omiya Ardija), Yoshito Okubo (Kawasaki Frontale), Paulinho (Shonan Bellmare), Takahiro Soma (Vissel Kobe), Pedro Junior (Vissel Kobe), Leandro (Vissel Kobe), Cayman Togashi (Yokohama F.Marinos), Peter Utaka (Sanfrecce Hiroshima)


Pour en savoir plus au quotidien go follow @NikkoKei et @JLeagueFr! A très bientôt sur TLMSF !

Tous crédits photos: jleague.jp, soccerdigestweb.com, sanspo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.