lun. Juin 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Takashi Usami à la recherche du temps européen perdu

9 min read

Alors que la saison 2015 de football au pays du Soleil Levant vit son épilogue, les rumeurs de transferts concernant les meilleurs éléments du championnat font naturellement leur retour. Pour ce qui concerne Takashi Usami (prononcez « où – ça – mie ») on a passé le stade de l’hypothèse du départ vers l’Europe tant le joueur du Gamba Osaka est envoyé vers celle-ci. Pas une surprise pour celui qui sera l’un des grands favoris au titre de joueur de l’année de J League en 2015. La Bundesliga et son contingent massif de joueurs japonais semble bien encore une fois être la destination la plus probable. Le VfB Stuttgart, entre autres, serait notamment très intéressé par ses services.

Mais à la différence des joueurs évoluant déjà en Allemagne, l’attaquant du Gamba ne la découvrira pas alors. Ce sera en effet un retour ! L’occasion de revenir sur un début de carrière pour le moins mouvementé pour un joueur de 23 ans, et de découvrir la future sensation de la Buli ?


L’éclosion d’une pépite

UsamiTakashi20151127

Celui que l’on peut considérer comme le meilleur joueur asiatique évoluant encore en Asie a connu des premières années relativement similaires à ce que l’on connait en Europe. Il est loin du parcours d’un Shunsuke Nakamura passé par le championnat High School avant de franchir le pas vers le monde professionnel. Takashi Usami a fait ses débuts au club de sa ville natale à Nagaokakyo, une ville moyenne située entre Kyoto et Osaka. Il a ensuite intégré les équipes de jeunes du Gamba dès 2005 alors qu’il n’a que 13 ans. Et à partir de là c’est allé très vite.

Talent précoce et progrès spectaculaires le poussent à intégrer l’équipe première du Gamba très rapidement. C’est seulement à 17 ans et 18 jours en Mai 2009 qu’il prends part à son premier match de J1 contre Kashima (qui alignait ce jour là un certain Yuya Osako agé de 19 ans alors), il devient alors le plus jeune joueur de l’histoire du club à jouer en pro. Il ne prendra cependant part qu’à trois matchs de championnat en 2009, c’est lors de la saison suivante que son éclosion sera définitive.

La saison 2010 démarre pourtant mal pour le Gamba avec trois petits points en cinq journées, autant de parties auxquelles Usami ne prends pas part. Pour la sixième journée le Gamba se rend à Ômiya et Akira Nishino, l’entraîneur de l’époque, lui donne sa chance en le titularisant en attaque aux côtés de Shoki Hirai. Le résultat est clair et net. Victoire 3-1, une passe décisive et une grosse impression laissée par le gamin de toujours 17 ans. Takashi Usami ne sortira plus jamais de l’équipe à compter de ce match et fera apprécier sa technique et sa rapidité balle eu pied. Sa saison de J1 à 7 buts et 3 passes en font alors une des principales sensations de l’exercice 2010, l’autre étant un certain Shinji Kagawa, malgré pourtant son départ à la mi-saison à Dortmund. Le Gamba finira la saison à la deuxième place et Takashi Usami remportera le titre de meilleur jeune joueur de J League.

La saison 2011 part sur les mêmes bases aussi bien pour lui que pour l’équipe, tout va bien mais il n’ira pas au terme de celle-ci. Parce que son talent a été repéré. En Juin 2011, à tout juste 19 ans, le Gamba Osaka trouve un accord avec le grand Bayern Munich pour y envoyer sa pépite en prêt avec option d’achat.


Bayern et TSG, entre frustrations et apprentissage

usamibayern
Usami jouant sous le maillot du Bayern, une image trop rare.

Moins de deux semaines après son arrivée en Bavière, Usami plonge dans le grand bain en jouant l’intégralité de la finale de l’Audi Cup qu’organise le Bayern à l’Allianz Arena. Son premier adversaire européen aura donc été le Barça de Messi et Guardiola, le premier inscrira le seul but du match d’ailleurs. Malgré sa motivation et sa confiance en lui démontrées à l’annonce du transfert, la marche s’avérera au final trop haute. Il faut dire que passer de la J League au Bayern Munich est un peu rude, aucune étape intermédiaire rend le choc assez violent. Et même s’il n’avait que peu d’espoirs de figurer souvent dans le groupe le temps de jeu est tout de même trop famélique. 21 petites minutes de jeu en Bundesliga sur les 32 premières journées, toutes jouées contre Wolfsburg à la deuxième journée… Une fois le titre officiellement perdu à la faveur du BVB de Kagawa, Takashi Usami aura au moins l’opportunité d’être titulaire à deux reprises en toute fin de championnat. Il verra même depuis le banc de touche la finale de Ligue des Champions perdue à domicile par le Bayern face à Chelsea.

En revanche malgré la frustration d’absence de temps de jeu en équipe première, ces performances en équipe réserve sont bonnes et remarquées. Et le fait de s’entraîner pendant un an avec des joueurs comme Ribéry ou Robben inspirent forcément un jeune joueur comme Usami… Néanmoins cela reste insuffisant pour le Bayern qui décide de ne pas lever l’option d’achat assortie au prêt.

usamihoffMais ce n’est pas pour autant l’heure du retour à Osaka puisque le TSG Hoffenheim le récupère pour la saison qui suit, également en prêt. Et il y trouve alors ce qu’il n’a pas eu au Bayern : du temps de jeu en Bundesliga. Les débuts sont plutôt bons à titre personnel, symbolisés par un superbe but à Stuttgart, mais l’équipe, elle, ne marche pas du tout. Au final une saison carrément galère pour Hoffenheim qui finira par se sauver lors des barrages contre le troisième de D2. Usami termine la saison avec seulement 2 buts et 2 passes (le tout dans les premières semaines de la saison) et comme un an auparavant l’option d’achat n’est pas levée… Et là cette fois, l’heure est au retour au Japon. Et ça tombe bien, parce que le Gamba Osaka a un besoin urgent de son attaquant.


Retour du Prince au Gamba

On est en Juillet 2013 et le Gamba Osaka est alors en pleine saison de J League 2 après une saison 2012 horrible qui les a vus descendre… C’est à ce moment qu’ils retrouvent donc un Takashi Usami qui donne alors l’impression d’avoir passé deux ans dans la Chambre du temps et de l’espace si vous voyez ce que je veux dire. Déjà que le Usami de 2010-2011 aurait fait très très mal aux défenses de la deuxième division, alors une version boostée à la Bundesliga pour ce qui est de sa finition et de son coffre physique…

Avec du recul le principal intéressé a déclaré au sujet de cette période : « J’y ai progressé dans tous les aspects de mon jeu. J’ai énormément appris dans ces deux clubs. J’ai surtout réalisé que j’avais besoin de changer, non seulement techniquement mais aussi dans l’approche mentale, afin de devenir un meilleur joueur. J’ai beaucoup changé là bas, en tant que joueur mais surtout en tant qu’homme. J’ai acquis beaucoup de confiance en moi au final et ça se sent au niveau de mon jeu. J’ai amélioré mon jeu de passes, mes dribbles, ma finition. C’est aujourd’hui mes plus grandes forces. »

Le retour au pays fut un carnage pour les défenses de J2. 19 buts marqués en 18 matchs et un titre de champion de J2. La remontée immédiate en J1 est vite réglée.

Les retrouvailles de Takashi Usami avec la J1 vont néanmoins devoir attendre un peu plus que prévu. La faute à une sale blessure survenue pendant la préparation qui le tiendra éloigné des terrains. Le retour en tant que titulaire se fait seulement à la 12eme journée et sans lui le Gamba a très mal démarré son exercice 2014 puisqu’il pointe alors à la 15eme place en ayant gagné que deux matchs. Première titularisation, premier but et victoire 3-0. Vous avez dit indispensable ? Son retour en forme et l’arrivée du brésilien Patric durant l’été vont transformer l’équipe. La suite vous la connaissez peut être. Le Gamba, à l’issue d’une seconde partie de saison mémorable, sera sacré champion à la dernière journée devant Urawa tout en remportant les deux coupes nationales ! Pour Usami il s’agit des premiers titres de sa carrière, titres auxquels il a très fortement contribué vous l’aurez compris. Avec 10 buts et 10 passes décisives en 23 titularisations en J League, Takashi Usami termine dans le 11 type de la saison. Le trophée de MVP étant donné à son capitaine Yasuhito Endo.

2015 sera également une année très chargé. Elle commence sur les chapeaux de roue avec une victoire en Supercoupe et des grosses performances en championnat et en Ligue des Champions d’Asie, finissant à 11 buts à la mi-saison de J1. Sa régularité à ce niveau de performances lui ouvre enfin les portes de la sélection nationale pour les grands débuts de Vahid Halilhodzic en Mars dernier. Il marquera son premier but sous le maillot national dès sa 2eme sélection contre l’Ouzbékistan et est depuis appelé systématiquement par Coach Vahid. Pas de perte de temps cette fois ! En revanche le Gamba de 2015 ne parvint pas à conserver tous ses trophées devant concéder le Championnat et la Coupe de la Ligue. Du coup la Coupe de l’Empereur, dont les quarts de finale se joueront ce samedi 26 Décembre, est une superbe occasion de finir avec un autre titre.


Un autre retour pour un autre triomphe ?

Et nous revoilà dorénavant au présent, à la veille du retour en Bundesliga après le retour en J League. A l’heure où les prétendants se bousculent pour l’attirer dans leur équipe. Quoi qu’il en soit le départ est acté puisqu’il a refusé la semaine dernière une prolongation de contrat du Gamba à hauteur de 100 millions de Yens annuel (environ 800 000€), somme énorme pour un joueur de J League. Stuttgart et Hanovre en Bundesliga ont déjà déclaré leur intérêt pour un transfert en Janvier. Enfin il y a quelques semaines, la presse nippone évoquait aussi un intérêt de la part de l’OM. Mais depuis plus rien, et quand on connait la considération des recruteurs de Ligue 1 pour les joueurs sortant de leurs sentiers battus, on se dit qu’il y a très peu de chances de voir Takashi Usami fouler la pelouse du Vélodrome avec le maillot phocéen.

Au long de sa carrière il a prouvé qu’il pouvait évoluer à plusieurs postes et dans plusieurs dispositifs tactiques. Au Gamba on le voit pouvoir évoluer aussi bien à gauche dans un 4-2-3-1 qu’en pointe dans un 4-4-2 aux côtés d’un attaquant plus physique. C’est dans cette deuxième optique qu’on l’a vu le plus à son aise. Dans l’axe, avec la possibilité de décrocher, d’exprimer sa technique et sa vitesse d’exécution.

Les clubs évoqués sont en outre de bons points de chute, des clubs intermédiaires d’un top championnat où le temps de jeu est assuré, un pays qu’il a déjà connu et dont il connait la langue. Et enfin des possibilités d’évolution vers un club plus huppé sont tout à fait possibles. On ne peut pas s’empêcher d’ailleurs de faire le parallèle avec Yoshinori Muto, arrivé cet été à Mainz et qui connait une belle première saison européenne après avoir, lui aussi, martyrisé bon nombre de défenses de J League.

1 thought on “Takashi Usami à la recherche du temps européen perdu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.