mar. Oct 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Major League Soccer, Week 32 (du 04 au 06 octobre): Red Bulls, premiers de cordée

5 min read

Début du dernier mois de compétition. Trois semaines avant la fin de la saison régulière, aucune équipe n’est déjà qualifiée pour les play-offs. Ce week-end, quatre équipes pouvaient y remédier. Parmi ces quatre larrons, un seul a rempli sa mission: les New York Red Bulls de Thierry Henry.

 

Nous avons enfin découvert le secret du succès des Red Bulls: l’incantation mystique.


 

New York a réalisé son premier objectif de la saison. Habitués ces dernières saisons à une certaine irrégularité (avec notamment une qualification en dernière semaine en 2011), les Red Bulls ont cette fois été les premiers à assurer la qualification et à savoir qu’il existe une vie après le mois d’Octobre. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour que l’équipe de Thierry Henry, titulaire, connaisse la désillusion d’une défaite face au New England Revolution (2-2). C’est l’Australien Tim Cahill qui a permis l’égalisation au bout du bout des arrêts de jeu. Auparavant, le Revolution a cru avoir fait le plus dur grâce à deux buts tardifs de Nguyen (85e) et Fagundez (90e+1). Désormais, New York peut se concentrer sur un autre objectif: remporter le Supporter’s Shield, soit le trophée de meilleure équipe de la saison régulière, récompensé par une qualification en Ligue des Champions de la CONCACAF. De son côté, la qualification du Sporting Kansas City n’est plus qu’une question de jours. Avec huit points d’avance sur le Chicago Fire, sixième de la conférence Est, et avec encore trois rencontres à jouer, les homes de Peter Vermes peuvent voir venir. Le défenseur Ike Opara a inscrit le seul but de la victoire à Columbus (0-1). Désormais, le SKC demeure la seule franchise qui semble pouvoir concurrencer les New York Red Bulls pour la première place de la conférence.

L’Impact de Montréal a longtemps joué un rôle de troisième force de la conférence cette saison. Cependant, avec une seule victoire lors des cinq derniers matchs, les Québecquois marquent actuellement le pas. Dernière contre-performance en date, cette défaite au Texas, contre le Houston Dynamo (1-0). Montréal laisse passer son adversaire du jour devant au classement. Ces deux équipes, troisième et quatrième, vont désormais lutter dans une compétition à cinq pour les trois dernières places qualificatives de la conférence. A la cinquième place, nous retrouvons le Philadelphia Union, qui a souffert et qui a attendu les derniers instants de la rencontre pour se débarrasser du Toronto FC (1-0), déjà éliminé, grâce à un coup franc de Kléberson, champion du monde 2002. Dans la nuit de vendredi à samedi, le Chicago Fire a surclassé D.C. United sur son terrain (0-3) et se retrouve sixième, un point devant New England Revolution. Du côté de Washington, la semaine se termine nettement moins bien qu’elle avait commencé puisque le club de la capitale avait enlevé trois jours plus tôt la 100e édition de l’US Open Cup en disposant du Real Salt Lake. Une sixième équipe peut encore espérer se mêler à la lutte avec les cinq équipes précitées, le Columbus Crew. Néanmoins, ce sera très difficile pour la franchise de l’Ohio, à quatre points de la cinquième place avec seulement deux rencontres restantes à jouer contre trois pour ses adversaires directs (et même quatre pour l’Impact).

Vicente Sanchez (n7, Colorado Rapids) a de quoi être surpris : son adversaire a utilisé une technique digne d’Inazuma Eleven pour lui subtiliser le ballon.


Cette concurrence n’est pas identique à l’Ouest où les écarts sont un peu plus creusés. Après les résultats du week-end, il y a quatre points entre le cinquième (et dernier qualifié), les Colorado Rapids, et le sixième, les San Jose Earthquakes. Alors que les Nord-Californiens étaient exempts cette semaine, les joueurs du Colorado ont réalisé la performance du week-end en écrasant tout simplement les Seattle Sounders (5-1), l’équipe en forme du moment. Cette victoire a été marquée par le second but le plus rapide de l’histoire de la ligue, inscrit par le rookie jamaïcain Deshorn Brown. De son côté, Seattle a laissé passer l’occasion d’assurer sa qualification, ce qui fut également le cas de l’autre équipe concernée, le Real Salt Lake. Ainsi, la franchise de l’Utah n’a pu faire mieux que match nul devant le FC Dallas (1-1). Néanmoins, ce n’est partie remise pour ces deux formations, et notamment pour Seattle qui aura cette semaine deux occasions d’assurer sa qualification, lors de deux derbys Cascadia, contre Vancouver et à Portland.

Ces deux dernières équipes se sont d’ailleurs affrontées dans la nuit de dimanche à lundi. Les Whitecaps ont su arracher un nul (2-2) grâce notamment à un grand final et deux buts somptueux de Camilo Sanvezzo (un coup franc et surtout un retourné acrobatique). De leur côté, les Timbers confirment qu’ils sont les rois des nuls, avec ce quatorzième partage des points. Et pourtant, ils sont bien accrochés à la troisième place et ne sont pas loin de leur première qualification en play-offs depuis leur arrivée en MLS, en 2011. Ils sont pour l’instant devant le double champion en titre, le Los Angeles Galaxy, auteur du carton du week-end lors du SuperClasico de Los Angeles devant des Chivas USA déjà éliminés (5-0). Les Californiens ont pu compter sur leurs deux principaux atouts offensifs, Robbie Keane et Landon Donovan, chacun auteur d’un doublé. D’ailleurs, ce doublé a permis à la star américaine d’égaler le record de buts inscrits en Major League Soccer. Déjà meilleur buteur de l’histoire de sa sélection et pas très éloigné du record de sélections détenu par Cobi Jones (153 pour Donovan contre 164 pour l’ancienne star du Galaxy), le numéro 10 de la franchise californienne n’a plus qu’un but pour rentrer encore plus dans la légende du soccer US.

Résultats: D.C. United 0-3 Chicago Fire ; Houston Dynamo 1-0 Impact de Montréal ; Columbus Crew 0-1 Sporting Kansas City ; Philadelphia Union 1-0 Toronto FC ; Real Salt Lake 1-1 FC Dallas ; Colorado Rapids 5-1 Seattle Sounders FC ; New York Red Bulls 2-2 New England Revolution ; Los Angeles Galaxy 5-0 Chivas USA ; Vancouver Whitecaps FC 2-2 Portland Timbers

Exempt: San Jose Earthquakes

FatVince (Crédits photos: MLSsoccer.com).

2 thoughts on “Major League Soccer, Week 32 (du 04 au 06 octobre): Red Bulls, premiers de cordée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.