jeu. Août 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 10: New York Red Kings

6 min read

usa

 

Au programme de cette semaine de MLS: le premier derby de New York, une statistique assez incroyable et deux équipes toujours au sommet à l’Ouest. (Clinton) Enjoy.

10 May 2015, Harrison, New Jersey, USA --- David Villa, (right), NYCFC, challenges Chris Duvall, New York Red Bulls during the New York Red Bulls Vs NYCFC, MLS regular season match at Red Bull Arena, Harrison, New Jersey. USA. 10th May 2015. Photo Tim Clayton --- Image by © Tim Clayton/TIM CLAYTON/Corbis
L’un de ces deux joueurs a un niveau gênant cette saison. L’autre, c’est Duvall des Red Bulls. (theguardian.com)

Un événement historique. Sur les réseaux sociaux, la Major League Soccer a bien vendu l’évènement de ce week-end. Pour la première fois de la jeune histoire de la ligue, deux équipes représentant l’aire métropolitaine de New York se sont affrontées. Orphelin du duel entre le Galaxy et les Chivas, le championnat nord-américain a mis le paquet sur le plus court déplacement d’une franchise vers une autre. Et ce sont les banlieusards du New Jersey qui ont récupéré la première manche. Au début de chaque période, Bradley Wright-Phillips a permis aux New York Red Bulls de terrasser les citadins du New York City FC (2-1). Plus que pour l’histoire, cette victoire a eu également un effet sur le classement MLS. La Conférence Est est désormais menée par un groupe de quatre équipes qui devance les autres de  5 points. Comme les Red Bulls, troisièmes, le Columbus Crew (qui n’a plus le plus beau logo du monde, note de l’éditeur) s’est imposé ce week-end. Et avec la manière puisque ce sont ni plus ni moins que les Seattle Sounders qui ont mordu la poussière (3-2). Installée à la quatrième place, la franchise de l’Ohio a encore pu compter sur Kei Kamara. L’ancien joueur de Middlesbrough et Norwich, auteur d’un nouveau doublé, est désormais co-meilleur buteur du championnat, avec 7 réalisations, à égalité avec un certain Clint Dempsey, qui évolue…à Seattle.

Ces résultats ont pour conséquence un groupement en tête. En effet, les deux premiers de la conférence ont signé un match nul et stagnent à 18 points. En Floride, le New England Revolution a mené de deux buts avant de se faire rattraper par Orlando City (2-2). Aux buts de Charlies Davies et Kelyn Rowe ont répondu le Canadien Cyle Larin et le Français Aurélien Collin, auteur du point égalisateur en fin de rencontre devant les 27,243 spectateurs du Citrus Bowl. Orlando continue son succès populaire, un signe positif un an avant l’ouverture de son propre stade. De son côté, New England a craqué en fin de rencontre et peut s’estimer heureux de ne pas voir D.C. United gagner à la maison. Devant le Sporting Kansas City, la franchise de la capitale a en effet concédé un match nul après le but marqué de Dom Dwyer. D.C. reste à égalité avec New England.

MLS Week 10 A
Octavio Rivero (Vancouver, en blanc) et Richie Marquez (Philly, bleu et or). (philadelphiaunion.com)

A l’Ouest, Kansas City est désormais à la cinquième place, à six points du duo de tête. Les deux larrons ont encore gagné cette semaine. Dans un Toyota Stadium encore peu garni, le FC Dallas a montré sa force de caractère devant le Los Angeles Galaxy (2-1). Menés par les Californiens à l’heure de jeu, les Texans ont réussi à renverser la vapeur grâce à ses deux attaquants, Blas Pérez et Tesho Akindele, rookie de l’année en titre. Mais la palme revient à Mauro Diaz, dont les deux passes décisives ont égayé cette rencontre. Grâce à son noyau offensif, Dallas reste en tête de la conférence, à égalité avec les Vancouver Whitecaps. Les Canadiens n’ont fait qu’une bouchée du Philadelphia Union (3-0). Morales, Rivero et Mattocks ont marqué pour Vancouver. Du côté de Philadelphie, on ne retiendra sans doute pas la très mauvaise statistique offensive. En effet, la franchise de Pennsylvanie est la seule à ne pas avoir marqué du week-end. Problèmes offensifs, situation inquiétante au niveau des gardiens (deux blessés, M’Bolhi en pleine phase de réflexion, gardien de D2 prêté sur du court terme)… Rien ne va plus à l’Union.

Les coéquipiers de Le Toux et Nogueira ont été les seuls ce week-end à ne pas avoir su comment se défaire d’une équipe canadienne. Les trois franchises du pays de la feuille d’érable (trop cliché ?) recevaient et deux d’entre elles ont perdu. Au Québec, l’Impact de Montréal retrouvait la MLS après un mois (à cause de son parcours en Ligue des Champions) et son stade Saputo. Les Portland Timbers n’ont pas fait de sentiments et sont quand même repartis avec les trois points, grâce à Nat « The Beard » Borchers et à son playmaker Diego Valeri, sur le retour (1-2). Le même score a été recensé à Toronto où le Houston Dynamo a renversé le club local (1-2). Les Texans en orange ont gâché la fête de la réouverture du BMO Field, dont la capacité a été augmentée à plus de 30,000 places. Pour son retour à domicile, le Toronto FC est donc retombé dans ses travers malgré la présence sur la pelouse d’Altidore, Cheyrou, Giovinco, Bradley ou encore Perquis. Pourtant, et malgré un bilan de 3 victoires et 5 défaites, le TFC est toujours en position qualificative.

MLS Week 10 B
Giovinco serait capable de passer en dessous de la jambe de Garrido sans se baisser. (torontofc.ca).

Cette victoire de Houston à Toronto a permis de mettre en exergue une statistique. Ainsi, parmi les quatre équipes ayant joué en milieu de semaine, les deux qui se sont déplacées sur le terrain d’une franchise de l’autre conférence l’ont emporté. Mardi, Houston avait perdu à domicile contre les San Jose Earthquakes (0-1). Les hommes d’Owen Coyle ont encaissé un but suspicieux d’Adam Jahn. Et, en cette semaine 10, il y eut une autre rencontre de mi-semaine. Ainsi, le Real Salt Lake et le Galaxy nous ont offert une incroyable purge le lendemain (0-0).

Et bingo, la franchise de l’Utah a gagné samedi soir au Toyota Park du Chicago Fire grâce à Alvario Saborio et Luke Mulholland (1-2). Et si Los Angeles a perdu à Dallas, son homologue nord-californien a ramené un point de Denver (1-1). Après un but de Wondolowski, les Quakes ont tenu jusqu’à la fin de la rencontre avant d’encaisser un but de James Riley (1-1). Grâce à ce but, les Colorado Rapids ont signé leur septième match nul de la saison, après 10 rencontres disputées. Si l’équipe montre des progrès par rapport à leur piteuse saison 2014, elle reste quand même reine de Denver. Même si c’est plus simple qu’à New York.

Résultats: Houston Dynamo 0-1 San Jose Earthquakes ; Real Salt Lake 0-0 Los Angeles Galaxy ; Orlando City SC 2-2 New England Revolution ; Colorado Rapids 1-1 San Jose Earthquakes ; Chicago Fire 1-2 Real Salt Lake ; Impact de Montréal 1-2 Portland Timbers ; D.C. United 1-1 Sporting Kansas City ; Vancouver Whitecaps FC 3-0 Philadelphia Union ; Columbus Crew SC 3-2 Seattle Sounders FC ; FC Dallas 2-1 Los Angeles Galaxy ; Toronto FC 1-2 Houston Dynamo ; New York Red Bulls 2-1 New York City FC.

Résultats NASL: Ottawa Fury FC 0-0 Tampa Bay Rowdies ; Jacksonville Armada FC 1-0 Indy Eleven ; Minnesota United FC 1-0 Atlanta Silverbacks ; San Antonio Scorpions 1-0 Carolina RailHawks ; New York Cosmos 4-2 FC Edmonton.

Résultats USL: Charlotte Independence 3-0 Richmond Kickers ; New York Red Bulls II 1-2 Harrisburg City Islanders ; Rochester Rhinos 1-0 Toronto FC II ; Charleston Battery 3-1 Pittsburgh Riverhounds ; Saint-Louis FC 1-0 Wilmington Hammerheads ; Austin Aztex 3-2 Real Monarchs SLC ; Sacramento Republic FC 3-0 Seattle Sounders FC 2 ; Arizona United SC 1-1 Tulsa Roughnecks FC.

Résultats NWSL: Western New York Flash 0-1 FC Kansas City ; Chicago Red Stars 3-0 Boston Breakers ; Sky Blue FC 1-1 Seattle Reign FC ; Portland Thorns FC 2-2 Washington Spirit.

PROGRAMME WEEK 11

D.C. United – Orlando City SC, le 14/05 à 02h00

New York City FC – Chicago Fire, le 16/05 à 01h00

FC Dallas – New York Red Bulls, le 16/05 à 03h00

Impact de Montréal – Real Salt Lake, le 16/05 à 22h00

Vancouver Whitecaps FC – Seattle Sounders FC, le 17/05 à 01h00

New England Revolution – Toronto FC, le 17/05 à 01h30

Sporting Kansas City – Colorado Rapids, le 17/05 à 02h30

Houston Dynamo – Portland Timbers, le 17/05 à 02h30

San Jose Earthquakes – Columbus Crew SC, le 17/05 à 04h30

Orlando City SC – Los Angeles Galaxy, le 17/05 à 23h00

Philadelphia Union – D.C. United, le 18/05 à 01h00

@FatVince

1 thought on “MLS – Week 10: New York Red Kings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.