lun. Fév 24th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 2: Toronto frappe déjà.

3 min read

MLS

Nouvelle semaine américaine riche en émotions. Au programme, des Français qui brillent, une armada qui se met déjà en évidence et des matchs nuls pleins de suspense.

DeAndre Yelin (Seattle, en vert) n’avait pas assez d’énergie pour que son attaque « Berceuse » endorme tous les joueurs de Toronto.
DeAndre Yelin (Seattle, en vert) n’avait pas assez d’énergie pour que son attaque « Berceuse » endorme tous les joueurs de Toronto.

Dire que ce Seattle-Toronto était attendu est un euphémisme. Voici un duel présenté comme celui entre les deux formations les plus ambitieuses de la ligue (c’est en tout cas l’avis de Grant Wahl, de SportsIllustrated). C’était surtout la première occasion de voir le Toronto FC new-look, avec Defoe, Bradley et Julio César dans le onze de départ. Dès le début de la rencontre, la force de frappe de Jermain Defoe permit aux Canadiens de partir sur de bons rails. L’international anglais, à Toronto pour espérer une place au Mondial, a su profiter des erreurs de la défense des Seattle Sounders pour inscrire un doublé et donner une victoire précieuse aux Reds (1-2). Le but de Clint Dempsey n’a rien changé. Toronto envoie un message dès ses premiers pas en 2014.

Premier match de la saison également pour les Colorado Rapids. Malgré une première période convaincante, les hommes de Pablo Mastroeni (nommé entraîneur la semaine dernière) ont vu Thierry Henry ouvrir le score pour les New York Red Bulls. Un penalty de Vicente Sanchez permettra plus tard d’arracher le nul (1-1). Un duel inter-conférences, un Français qui marque, un match nul. C’est également ce qui s’est passé à Kansas City où Aurélien Collin a placé une tête sur corner. Mais dans les arrêts de jeu, c’est une autre tête, celle défenseur Matt Hedges, qui scella le sort du match et permit au FC Dallas de repartir de l’antre du Sporting Kansas City avec un point (1-1). Enfin, nouveau match nul à domicile pour les Portland Timbers. Au Providence Park, les locaux ont constamment buté sur la défense du Chicago Fire. Comme la semaine dernière contre Philadelphie, c’est l’Argentin Gaston Fernandez qui a sauvé les meubles en égalisant à dix minutes du terme (1-1).

  Raison de la défaite de New England: Bobby Shuttleworth, son gardien, a oublié d’utiliser les mains.

Raison de la défaite de New England: Bobby Shuttleworth, son gardien, a oublié d’utiliser les mains.

Du match nul, il y en a aussi eu lors des duels entre formations de même conférence. Pour leur premier match de la saison, les San Jose Earthquakes ont fait honneur à leur réputation de guerriers.  Menés 1-3 à la pause par le Real Salt Lake et son efficacité redoutable, les Californiens ont attendu les vingt dernières minutes pour revenir. C’est le défenseur hondurien Victor Bernardez qui a inscrit ces deux buts (3-3). Toujours en Californie, mais plus au Sud, les Chivas USA ont démontré que la performance à Chicago n’était pas sans lendemain. C’est le buteur maison Erick Torres qui a débloqué la situation, bien aidé par…les fesses de Jay DeMerit. De leur côté, les Vancouver Whitecaps n’ont pas capitalisé sur leur victoire de la première semaine. Les deux équipes se sont séparées sur un match nul obtenu dans les derniers instants par les Canadiens et Kekuta Manneh (1-1).

A l’Est, les deux équipes qui recevaient ont gagné sur le même score, le plus petit possible. Will Bruin a planté un but bizarre lors de la victoire du Houston Dynamo sur l’Impact de Montréal (1-0), au sein d’une rencontre encore marquée par l’intensité du match de play-offs de la saison dernière. En Pennsylvanie, Sébastien Le Toux a permis au Philadephia Union de disposer du New England Revolution, décidément à la peine sur ses deux premiers matchs (1-0). Grâce à son buteur français, Philly possède déjà quatre points dans son escarcelle. Mais attention, la route est encore longue.

Résultats: Philadelphia Union 1-0 New England Revolution ; New York Red Bulls 1-1 Colorado Rapids ; Seattle Sounders FC 1-2 Toronto FC ; Sporting Kansas City 1-1 FC Dallas ; Houston Dynamo 1-0 Impact de Montréal ; San Jose Earthquakes 3-3 Real Salt Lake ; Portland Timbers 1-1 Chicago Fire ; Chivas USA 1-1 Vancouver Whitecaps FC

Exempts: Columbus Crew, D.C. United, Los Angeles Galaxy.

 

 

FatVince.

Crédits photos: Sites des Seattle Sounders et du New England Revolution.

2 thoughts on “MLS – Week 2: Toronto frappe déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.