ven. Juil 19th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 22: Un premier au revoir pour Landon.

6 min read

Aujourd’hui, je reprends un peu la plume pour vous parler d’une semaine chargée en MLS. Un petit évènement a eu lieu il n’y a pas très longtemps aux Etats-Unis.

Le Bayern tire la langue devant le talent de Landon Donovan.
Le Bayern tire la langue devant le talent de Landon Donovan.

 

Pour commencer, parlons du dix-neuvième All-Star Game qui a eu lieu ce mercredi. Contrairement aux autres ligues majeures, l’édition MLS propose une équipe composée de joueurs de toute la ligue et l’oppose à un club européen en phase de préparation. Cette année, c’est le Bayern Munich qui était au menu. La sélection All-Star s’est offert le scalp des champions d’Allemagne dans un contexte tendu, engagé (2-1). Pour manifester son mécontentement contre ce trop-plein d’engagement, Pep Guardiola a même refusé de serrer la main de Caleb Porter, son homologue des All-Stars, à la fin du match. Sur le terrain, chaque équipe a marqué pendant sa mi-temps. Lewandowski a ouvert le score à la 8e minute. En seconde période, Bradley Wrigh-Phillips, meilleur buteur du championnat, lui a répondu. Le but de la victoire a été inscrit par l’inévitable Landon Donovan.

Le meneur de jeu américain, MVP de la rencontre, a annoncé le lendemain du match ce que le microcosme du soccer US pensait encore impossible il n’y a pas si longtemps : sa retraite. Non pas sa retraite internationale mais sa retraite complète. La saison 2014 sera donc la dernière du meilleur buteur de la sélection US. Le premier match du reste de sa carrière s’est déroulé vendredi. Hasard du calendrier, il concernait les deux franchises qui ont vu le prodige passer dans leurs rangs. Il s’agissait également d’un derby californien où les San Jose Earthquakes ont arraché le nul sur le terrain du Los Angeles Galaxy (2-2). Dans cette rencontre, le nouveau joueur désigné des Quakes, l’Argentin Matias Pérez, a éclaboussé la rencontre de son talent. Le premier au revoir de Landon s’est donc soldé sur un match nul.

Il y a encore quelques semaines, on pensait les Seattle Sounders imprenables à l’Ouest. Deux défaites (contre L.A. et San Jose) ont réduit la marge de manœuvre des coéquipiers de Clint Dempsey sur le reste de la conférence. Seattle est néanmoins toujours leader après sa victoire contre le Houston Dynamo (2-0). Le club du Washnington est sous la menace du Real Salt Lake, large vainqueur de D.C United ce week-end (3-0). Dans une rencontre déjà pliée après 25 minutes, Nick Rimando a battu le record de clean sheets en MLS avec ce 133e jeu blanc. Les Clarets and Colts sont désormais à deux points des Sounders, mais avec deux matchs de plus.

S’il y a une autre équipe qui cavale vers les play-offs, c’est bien le FC Dallas. Le club texan a enchaîné un huitième match consécutif sans défaite lors de son succès sur les Colorado Rapids (3-0). Métamorphosés depuis l’arrivé d’Oscar Pareja, les Hoops pourront aussi compter sur un Mauro Diaz enfin revenu de blessure pour retrouver une post-saison qui leur échappe depuis 2011. Les autres résultats du week-end et la situation actuelle laissent présager que quatre équipes vont se disputer les deux autres places qualificatives, celles qui envoient au wild-card round: Los Angeles (qui a la faveur des pronostics grâce à ses matchs en retard), Vancouver, Colorado et Portland, auxquels on serait tentés d’ajouter San Jose, qu’il ne faut jamais enterrer trop vite. Quant aux Portland Timbers, ils profitent des matchs contre les mal-classés pour se refaire une santé. Après Montréal la semaine dernière, les Timbers ont disposé des Chivas USA (2-0). Mais Portland risque à la fin de payer son début de saison poussif et ce malgré un des plus bels effectifs de la ligue. De leur côté, les Californiens sont retombés dans leurs travers avec cette quatrième défaite consécutive et semblent distancés dans la course à la qualification.

L’homme sans bras tire les penaltys pour le Chicago Fire.
L’homme sans bras tire les penaltys pour le Chicago Fire.

 

A l’Est, rien de nouveau. Le Sporting Kansas City est toujours leader de la conférence, un point devant D.C United. Néanmoins, le SKC peut s’en vouloir pour n’avoir pas su creuser l’écart ce week-end. En effet, le champion en titre s’est incliné sur le terrain des Vancouver Whitecaps (2-0). A la troisième place, le Toronto FC a réalisé son premier sweep (100% de victoires contre un adversaire) en Trillium Cup. Le club canadien a remporté sa troisième victoire de la saison contre le Columbus Crew (2-3) et file vers sa première participation aux séries éliminatoires.

Dimanche, un but de Mike Magee a suffi au Chicago Fire pour s’imposer devant les New York Red Bulls (1-0). Il s’agit seulement de la quatrième victoire de Chicago cette saison. Pourtant, l’équipe est plus que jamais en course puisqu’elle peut se reposer sur son petit nombre de défaites (cinq, le second plus bas total de cette année). Par comparaison, Seattle a subi plus de revers que le Fire. Cette situation semble indiquer que la Conférence Est sera encore une fois la plus intéressante à suivre lors du sprint final. Désormais, cinq équipes sont à la lutte pour les deux places du wild-card round: New York et Chicago donc, mais aussi Columbus, New England et Philadelphie. En effet, le Philadelphia Union a pris sa revanche sur l’Impact de Montréal, désormais complètement distancé (2-1). La franchise du Québec ne semble en plus même pas capable de lâcher les chevaux pour espérer un accessit. Du côté de Philadelphie, il faut signaler qu’il s’agit du nouveau club de Raïs M’Bolhi, gardien de la sélection algérienne lors des deux dernières Coupes du Monde. Mais il n’était pas encore présent sur la feuille de match. Et comme souvent ces derniers temps, c’est l’attaquant français Sébastien Le Toux qui a permis aux siens de l’emporter, grâce à un doublé. L’ancien joueur de Lorient en est désormais à 44 buts inscrits en MLS (dont 38 avec Philly). Ce qui est bien, mais très loin du meilleur buteur de l’histoire de la ligue, un certain Landon…

Résultats: Los Angeles Galaxy 2-2 San Jose Earthquakes ; Philadelphia Union 2-1 Impact de Montréal ; Columbus Crew 2-3 Toronto FC ; FC Dallas 3-1 Colorado Rapids ; Real Salt Lake 3-0 D.C. United ; Portlando Timbers 2-0 Chivas USA ; Chicago Fire 1-0 New York Red Bulls ; Vancouver Whitecaps FC 2-0 Sporting Kansas City ; Seattle Sounders FC 2-0 Houston Dynamo.

 

Exempt: New England Revolution (qui a attendu que je sois en vacances pour gagner un match).

 

Sources images: abcnews et mlssoccer.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.