mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 5: Spectaculaires rivalités.

4 min read

MLS

Voici la deuxième édition de la Rivalry Week. Pour la deuxième année consécutive, les matchs au programme opposaient deux équipes rivales. Mais, à la différence de la saison dernière, seulement quelques rencontres étaient concernées, à degrés variables de rivalité. Voici un dictionnaire pour s’y retrouver. Et sans le mot « ennemi », contraire à ma vision du football (c’est beau, n’est-ce pas?, note de l’éditeur)

Et, hop, triplé pour Clint Dempsey lors de cette rencontre (Légende sans imagination).
Et, hop, triplé pour Clint Dempsey lors de cette rencontre (Légende sans imagination).

Cascadia Cup: Sans doute la plus belle rivalité de MLS. Elle concerne trois clubs: les Vancouver Whitecaps, les Seattle Sounders et les Portland Timbers et dépasse le simple cadre du soccer. Mais, généralement, Vancouver est considérée comme la troisième roue du vélo…. Ce samedi, cette rencontre a donné un formidable match nul au Providence Park de Portland (4-4). 41 tirs, 8 buts, un triplé de Clint Dempsey, une ambiance formidable (un classique à Portland): ce duel a tenu toutes ses promesses. Néanmoins, ce sont les Timbers qui peuvent nourrir le plus de regrets, étant donné qu’ils menaient 4-2 à dix minutes de la fin.

Trillium Cup: Cette rivalité, du nom de la fleur officielle de l’Ontario et de l’Ohio, concerne le Columbus Crew et le Toronto FC. Depuis 2008, année de son instauration, elle n’a été remportée qu’une seule fois par Toronto (en 2011). Pourtant, au Columbus Crew Stadium ce samedi, les Canadiens se sont imposés en prenant rapidement la tête grâce à un joli but de Michael Bradley. Ensuite, le premier but de Nakajima-Farran a doublé le score et sécurisé la victoire de Toronto (0-2). Première défaite pour Columbus cette saison qui a désormais le même bilan que son rival.

Texas Derby: Le duel entre le Houston Dynamo et le FC Dallas. Les deux formations texanes sont disposées dans des conférences différentes (Est pour Houston, Ouest pour Dallas) et ne se rencontrent qu’une seule fois par an depuis 2012, ce qui donne de l’intensité aux confrontations. A Houston, ce sont les pensionnaires de la Conférence Ouest qui ont frappé un grand coup (1-4). Il a fallu dix minutes au FC Dallas pour marquer trois buts et creuser cet écart. Le FCD est toujours invaincu dans cette édition 2014.

Superclasico: Voici le seul duel entre deux clubs de même ville. Il oppose le Los Angeles Galaxy aux Chivas USA. Néanmoins, il faut affirmer que cette rivalité n’a jamais réellement pris même si les deux équipes partagent le même stade du Stubhub Center. Le Galaxy a en effet toujours considéré les San Jose Earthquakes comme son principal rival. La dualité entre la Californie du Nord et celle du Sud y est pour beaucoup. De plus, les Earthquakes ont souvent joué dans la même cour que le Galaxy, ce qui n’est pas le cas des Chivas. Cet élément s’est d’ailleurs retrouvé dans la rencontre de dimanche soir où le Galaxy a surclassé son rival, à « l’extérieur » (0-3).

I-95 Rivalry: Quatre équipes sont concernées. L’I-95 désigne une route de l’Est qui passe par quatre grandes villes implantées en MLS: Washington, New York, Philadelphie et Boston. Le duel de samedi opposait les deux franchises les plus éloignées, D.C. United recevant New England Revolution, peut-être l’affrontement le moins imprégné de rivalité. Et cette rencontre s’est terminée sur une première victoire cette saison pour les hommes de la capitale (2-0). Deux buts inscrits par José Gonçalves contre son camp (ironie du sort quand on sait que le Revolution en a profité la semaine dernière) et Chris Rolfe, récent transfuge de Chicago.

José Mari et Dillon Powers ont prévu de tourner dans un éventuel remake de Ghost.
José Mari et Dillon Powers ont prévu de tourner dans un éventuel remake de Ghost.

Petite rivalité également (mais sans nom officiel pour l’instant) entre le Sporting Kansas City et le Real Salt Lake. Dans cette revanche de la dernière MLS Cup, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité nul et vierge (0-0). Deux rencontres de la Conférence Est étaient prévues aussi et ont toutes deux accouché du même score de parité et du même scénario. Au Stade Olympique, l’Impact de Montréal a rapidement mené mais a été rejoint puis dépassé par les New York Red Bulls. Au final, un but de Felipe a permis à l’Impact de décrocher le nul à l’heure de jeu (2-2). Le même scénario a eu lieu à Chicago où Mike Magee a ouvert le score avant que le Philadelphia Union ne marque deux buts coup sur coup. Mais le Chicago Fire a préféré pimenter le match en égalisant à la 86e minute par Anangono (2-2). Pour terminer, résumons un duel de l’Ouest. Les Vancouver Whitecaps ont eu énormément d’occasions franches mais ont dû attendre la 70e pour trouver l’ouverture par l’intermédiaire de Darren Mattocks. Avant que l’Espagnol José Mari n’en décide autrement. Grâce à deux buts spectaculaires, il permit aux Colorado Rapids de ne plus être prisonniers des penaltys pour marquer et de faire honneur à cette Rivalry Week plutôt spectaculaire.

Résultats: Portland Timbers 4-4 Seattle Sounders FC ; Impact de Montréal 2-2 New York Red Bulls ; Chicago Fire 2-2 Philadelphia Union ; Columbus Crew 0-2 Toronto FC ; Vancouver Whitecaps FC 1-2 Colorado Rapids ; D.C. United 2-0 Philadelphia Union ; Houston Dynamo 1-4 FC Dallas ; Sporting Kansas City 0-0 Real Salt Lake ; Chivas USA 0-3 Los Angeles Galaxy

Exempt: San Jose Earthquakes

Toutes les photos sont issues du site officiel de la MLS.

1 thought on “MLS – Week 5: Spectaculaires rivalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.