sam. Déc 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS : Le XI type 2016-2017 des bons coups pour la Ligue 1

8 min read

Ce n’est désormais plus un secret pour personne (mis à part dans l’hexagone, allez savoir pourquoi [hum… nombrilisme… hein quoi ?]), les Etats-Unis et le Canada regorgent de talents depuis quelques années, et les pays des autres championnats du top 10 l’ont bien compris. Que ce soit en MLS, ou dès les équipes de jeunes, les clubs européens enchaînent et intensifient les recrutements. Comme le disait Damien Perquis, lors de son passage très mitigé à Toronto : « les Américains sont des athlètes et ont des capacités [techniques] », malgré quelques lacunes tactiques. L’Américain Caleb Stanko, ex-Fribourg, révélait quant à lui que son début de carrière en Allemagne lui avait permis « d’apprendre beaucoup tactiquement« , et d’avoir un « avantage tactique sur ses compatriotes« .

Et c’est la raison pour laquelle la majorité des joueurs nord-Américains sont appréciés en Europe : tels des diamants bruts aux compétences physiques supérieures, et à la qualité technique équivalente de ce qu’on retrouve dans les meilleurs pays de football, il ne manque qu’à aiguiser leur conscience tactique pour en faire des joueurs de très haut niveau, obtenus très souvent à des prix dérisoires.

Voici un XI de joueurs que pourraient, et devraient, recruter les clubs de Ligue 1 pour ajouter de la qualité physique et technique à leur effectif.


Andre BLAKE (Philadelphia Union)

blake

A bientôt 26 ans, le portier Jamaïcain de la Philadelphia Union est en train de se faire un nom dans le monde du football. En effet, avant cette saison, Andre Blake était voué à cirer le banc de la franchise au fameux sponsor Bimbo. Mais ayant connu des problèmes à ce poste lors de la saison 2015, avec notamment le flop monstrueux de Raïs M’Bolhi, Jim Curtin (coach de Philly) a décidé de tester plusieurs gardiens, avant de donner une chance à Blake pour la saison 2016, se révélant au final comme le meilleur gardien de la ligue. Son défaut ? Aucun ! Le gardien des Reggae Boyz est très complet, et sa notoriété naissante pourrait se révéler intéressante pour un club de Ligue 1, qui pourrait l’acquérir pour une broutille.

 

Alvas POWELL (Portland Timbers)

Powell

Pour faire simple, Alvas Powell était compté parmi les meilleurs latéraux du monde côté droit selon le site WhoScored en 2015. Après un début de saison moyen, mais correct, le Jamaïcain (OUI ENCORE UN), revient à son meilleur niveau en même temps que son équipe de Portland, championne en titre. Eclipsé par la « hype Keegan Rosenberry » à son poste, Powell fait mal à ses adversaires silencieusement, que ce soit par ses courses à une vitesse fulgurante, ou sa qualité de centre. Le pire dans tout ça ? Il fait même l’effort de revenir défendre. Cela dit, Powell a du caractère, est un peu trop agressif, et pourrait même être qualifié d’un mot en trois lettres habituellement désagréable. Mais à seulement 22 ans ça peut se corriger avec un peu de temps.

 

Jonathan CAMPBELL (Chicago Fire)

jonathan-campbell-chicago-fire-facebook

A 23 ans, Jonathan Campbell entame sa carrière pro avec le Chicago Fire, lui qui est sorti de la fac de North Carolina. Le 12e pick de la dernière SuperDraft impressionne et est l’une des rares satisfactions du côté de la lanterne rouge de la ligue cette saison. Puisque cet article concerne les « bons coups pour les clubs de Ligue 1 », nous tenons à placer ces joueurs pour qui signer en Ligue 1 ne poserait aucun problème sportivement. En MLS, il y a bien entendu de meilleurs défenseurs que Jonathan Campbell, mais il est difficile de trouver un joueur qui pourrait envisager de changer complètement de plan de carrière à ce poste. Campbell pourrait être recruté pour une bouchée de pain et un homme qui progresse en défense pour un promu ou une équipe de milieu de tableau (oui on pense aussi à ces équipes-là). On parle quand même d’un gars qui transforme David Villa en chaton inoffensif.

 

Axel SJOBERG (Colorado Rapids)

axel-sjobergp1

Il parait que la Ligue 1 adore les géants Suédois… Nous sommes même persuadés qu’il y en a eu 3-4 qui ont brillé dans notre championnat, même si nous avons malheureusement oublié leurs noms. Bref, pourquoi pas en ajouter un autre ? A 25 ans, le joueur des Rapids est le taulier de la meilleure défense de MLS, pour sa deuxième saison professionnelle (pour ceux qui ne savent pas, les joueurs issus de la fac débutent leurs carrières à des âges qui paraissent tardifs pour nous europénes). Le joueur formé à Djugardens et passé par la fac de Marquette est un imposant défenseur de 2m01, plutôt lent, mais masquant ce manque d’agilité par une intelligence de jeu plus qu’étonnante. Les Suédois veulent le voir en sélection, et sa nationalité permettrait à un club de Ligue 1 de ne pas lâcher une place d’extra-communautaire. (Notez Giovinco qui se fait martyriser sur la photo)

 

Keegan ROSENBERRY (Philadelphia Union)

keegan-rosenberry-mls-all-star-game

Autre rookie de 22 ans dans ce XI des bons coups pour clubs de Ligue 1, Keegan Rosenberry éblouit la MLS de sa classe cette année au poste de latéral droit. Son niveau de jeu pour son jeune âge en a fait de lui un All-Star, envoyant aux oubliettes des stars ou des MLSers qui ont déjà pas mal de bouteille. Véloce, contribution défensive impressionnante, montées efficaces, capable de faire de longues touches, le 3e pick de la dernière SuperDraft n’aurait qu’à régler un léger souci de concentration pour évoluer dans un club considérable sur la scène européenne.

 

Wil TRAPP (Columbus Crew)

trapp

Le jeune milieu central de Columbus est l’un des plus grands espoirs du soccer Américain, et sera sans doute l’un des meilleurs à son poste d’ici quelques années. A 23 ans, cet Homegrown Player (formé au Columbus Crew) a toutes les qualités requises pour partir dans un club de haut de tableau en Ligue 1, et MLS oblige, ne représenterait pas une grosse dépense pour l’une des équipes en question. Deux sélections seulement avec l’USMNT depuis 2015, mais n’oublions pas que les Etats-Unis sont très encombrés à ce poste. Son profil ? Un gratteur de ballon qui envoie de bons ballons.

 

David ACCAM (Chicago Fire)

accam

Pour faire court, David Accam a passé un essai à Stoke City cet hiver. Le staff des Potters avaient déclaré « avoir assité à l’essai d’un ailier d’un niveau rarement vu », et ont transmis une offre à la MLS et Chicago. Cela dit, n’étant pas européen puisque Ghanéen, et pas encore international, Accam n’a pas pu obtenir de permis de travail pour évoluer dans le Staffordshire. Bref, pour résumer, c’est ce qu’on appelle un « crack ». Il ne devrait donc plus faire de vieux os de ce côté là de l’Atlantique.

Darlington NAGBE (Portland Timbers)

nagbe

Cela fait désormais deux saisons que Darlington Nagbe surnage, que ce soit en poste de milieu offensif, d’attaquant de soutien, ou d’ailier. Le tout nouvel international Américain est connu et reconnu dans le monde entier après le titre de 2015 obtenu par les Timbers, pour lequel sa contribution fut primordiale. Sans cesse en progression, il serait imprudent d’attendre si un club de Ligue 1 était intéressé, puisque nombre de bons clubs européens le suivent de près. D’autant qu’étant titulaire d’un passeport Libérien, il n’occuperait aucun emplacement de joueur extra-communautaire aux cadors de Ligue 1.

 

Thomas MCNAMARA (New York City FC)

McNamara_3-28-16_large

Malgré la présence de David Villa, d’Andrea Pirlo, de Frank Lampard, d’Andoni Iraola, ou de la sensation Jack Harrison… La star du côté de New York, c’est Thomas McNamara. Avant d’être un Citizen, Tommy Mac n’avait joué que six rencontres en compagnie des regrettés (ah non) Chivas USA. Mais en 2015, le Yankee Stadium a découvert un milieu offensif polyvalent, qui s’est affirmé comme le leader dans le système de Patrick Vieira en 2016. Ses dribbles, sa simplicité et ses frappes de loin chirurgicales, font de lui l’un des (si ce n’est le plus) joueurs de MLS les plus appréciés. Si Jurgen Klinsmann continue de faire des choix douteux, sans sélectionner le milieu offensif de City, l’Irlande va en profiter. D’ailleurs les Boys in Green ont déjà fait part de leur souhait d’inclure le milieu de 25 ans à l’équipe nationale. Et vous savez quoi ? Si possibilité de jouer pour l’Irlande, pas de place d’extra-communautaire occupée pour un club de Ligue 1. D’ailleurs, même chose que pour Nagbe, il faudra se dépêcher pour mettre la main sur McNamara, qui a déjà fait plusieurs essais et entraînements avec Manchester City cet hiver.

Kwadwo POKU (Miami FC, NASL)

poku3-large_trans++qVzuuqpFlyLIwiB6NTmJwfSVWeZ_vEN7c6bHu2jJnT8

On ne va pas parler d’un joueur de MLS ici, mais d’un joueur de NASL. Transféré cette saison du NYCFC au Miami FC, Kwadwo Poku a provoqué un mécontentement général envers Patrick Vieira. Acheté par le NYCFC dans le but de succéder à Yaya Touré à Manchester City (Yaya l’avait d’ailleurs nommé son « futur moi »), Kwadwo Poku était devenu l’un des joueurs les plus enthousiasmants à voir jouer du côté de New York en 2015. Cela dit, Vieira n’a vraiment jamais compté sur lui, et l’a vendu à Miami pour 1M$. Multipliez ce prix par 1.5 ou par 2, et voici ce qu’un club de Ligue 1 aurait à payer pour un international Ghanéen au futur doré. Si personne en Europe ou en MLS ne se manifeste pour Poku, c’est une potentielle grande carrière qui sera gâchée.

 

Fanendo ADI (Portland Timbers)

adi

Un seul attaquant dans notre XI des bons coups (on a poussé le vice jusqu’à faire un XI en 4-2-3-1, le système à la mode en MLS). Alors non, nous ne parlerons pas de Cyle Larin, puisque celui-ci coûterait cher (8M€ environ), et que Benfica, le Sporting ou encore la Lazio sont prêts à débourser cette somme pour le jeune monstre Canadien. Non, ici nous allons évoquer le cas du Nigérian Fanendo Adi, que l’ont peut surnommer le « Cheikh Diabaté avec du talent, de la vitesse, beaucoup plus de technique bref un mec pas du tout comme Cheikh Diabaté mis à part le fait qu’il est grand » (oui ce surnom est long). Tout comme Nagbe, Adi a énormément contribué au titre 2015 de Portland, en plantant de nombreux buts, et continue le massacre en 2016. Pisté par le Celtic, les Rangers, ainsi que plusieurs clubs de Bundesliga et Premier League, c’est le moment de faire un petit chèque aux Timbers, si les clubs de Ligue 1 ne veulent pas en avoir à faire un gros d’ici 3 ans pour obtenir Fanendo Adi.


Merci @MonsieurSoccer pour cet article ! Nous vous invitons à le suivre sur Twitter pour rester au plus près de l’actualité de la MLS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.