jeu. Nov 21st, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Liga MX: le retour de Ronnie

4 min read

Cette quatrième journée de Clausura marquait le retour de Ronaldinho avec son équipe de Querétaro. C’est raté pour le brésilien qui a déçu le public de La Corregidora. Dans les autres matches, les favoris se sont imposés: Toluca et Tijuana ont brillé et l’América a vaincu sans convaincre.

 

Ce ne fut pas le meilleur match du week-end, mais ce fut le plus significatif et probablement l’un des plus tristes. Au Stade de la Corregidora, le Querétaro FC recevait une bonne équipe de Santos. Privé de Camilo Sanvezzo, meilleur buteur du dernier tournoi, les supporters des Gallos Blancos ne peuvent même pas compter sur la présence de leur star Ronaldinho depuis janvier. Et c’est dire si le Ballon d’Or 2006 a déçu. Après un retour tardif de vacances de Noël, durant lesquelles le staff et la direction de Querétaro l’ont cherché et harcelé, le brésilien n’a fait sa première apparition sur une feuille de match que lors de cette 4ème journée.

Ronnie en plein doute

Et c’est dire si le retour de l’astre brésilien fut compliqué. Déjà, son équipe était menée depuis la 33ème minute et un but chanceux de Jesus Molina, dont la frappe déviée par le dos d’un défenseur a heurté le poteau avant de franchir la ligne de but. Entré à la 62ème minute de jeu, Ronnie a bien essayé de renverser la tendance mais il s’est plus concentré sur les prestations de l’arbitre que sur les siennes. D’abord en tentant d’obtenir un pénalty alors que sa frappe avait bien trouvé la tête de Molina et non sa main. Puis en se jetant face contre terre après un bon tacle défensif d’un joueur de Santos; une simulation pour le moins gênante.

 

C’est davantage un joueur en plein doute que l’on a vu apparaître pour son grand retour qu’un dribbleur fou. Attendu comme le leader technique de son équipe, son rendement déçoit. Le dernier but de l’ancien parisien remonte au mois d’octobre et Querétaro ne fait que s’enfoncer, au point qu’Ignacio Ambriz risque de se faire remercié avant la fin de l’hiver. Sans son meilleur buteur Camilo Sanvezzo, l’autre brésilien de l’équipe, et avec un Ronnie dont on ne parvient pas à situer le réel niveau, les Gallos Blancos ne peuvent espérer se qualifier en Liguilla lors de ce Clausura 2015. Il serait en plus dommage de voir la carrière de l’un des derniers joueurs-samba se terminer ainsi.

Tijuana et Toluca brillent, l’América moins

Lors de cette quatrième journée, peu de surprises ont eu lieu. Tijuana a ravit la place de leader à la faveur de sa large victoire 4 buts à 2 face à une inquiétante équipe de Morelia. Gabriel Hauche, champion en Argentine cet hiver avec le Racing a marqué un doublé, son premier avec Tijuana. Déjà derniers du dernier tournoi, les Monarcas ne sont pas inquiétés par la descente cette saison. En effet, le système du pourcentage, qui comptabilise le nombre de points obtenus sur les trois dernières saisons leur permettra de se maintenir lors de ce Clausura 2015. Les Monarcas se doivent cependant de relever la tête car si les résultats négatifs persistent, l’objectif assumé de la saison prochaine sera le maintien.

Gabriel Hauche se baptise avec les Xolos
Gabriel Hauche se baptise avec les Xolos (mexsport)

Toluca s’est également facilement imposé face à une équipe de l’Universidad de Guadalajara bien mal en point, qui occupe désormais la place de relégable. Edgar Benitez a inscrit un doublé, et Gerardo Rodriguez a inscrit un but plein de classe, grâce à une magnifique passe décisive de Paulo Da Silva (3-1). les Diablos Rojos se placent pour la Liguilla. Inutile de dire qu’ils seront au rendez-vous au printemps prochain pour une place en demi-finale, au moins. C’est Fidel Martinez, le « Neymar équatorien » qui avait réduit l’écart en seconde mi-temps d’un subtil coup-franc bien placé.

 

Les Chivas ont également obtenu une précieuse victoire face à Pachuca sur une action litigieuse, une faute peu évidente sur Carlos Fierro que Giovani Hernandez a converti en but (1-0). Dans un remake de la finale de l’Apertura 2014 jouée au mois de décembre, l’América recevait quant à elle dans son Stade Azteca une équipe de Tigres en plein doute qui a perdu pour la troisième fois en 4 matches. C’est Dario Benedetto, ancien attaquant de Tijuana arrivé cet hiver qui a marqué l’unique but, une tête lobée bien sentie (1-0). Oribe Peralta, l’attaquant de la sélection a raté une nouvelle occasion, mais l’ange gardien azulcrema Moises Muñoz veillait sur ses cages.

Carlos Fierro (Chivas) face à Pizarro (Pachuca) (Mexsport)
Carlos Fierro (Chivas) face à Pizarro (Pachuca)      (Mexsport)

Les autres clubs de la capitale ont pour leur part chopé un point à l’extérieur. Les Pumas ont égalisé dans le temps additionnel face à l’Atlas (1-1), et Cruz Azul a ennuyé le public à Puebla, qui sauve un point pour le maintien (0-0). Dans une rencontre « féline », le Léon FC n’a pu faire mieux qu’un nul à domicile face aux Jaguares de Chiapas (1-1). Mauro Bosellia ouvert le score alors qu’Aviles Hurtado a égalisé pour les visiteurs. Enfin, Monterrey, qui pensait obtenir les trois points face à Veracruz suite à un but de Dorlan Pabon a concédé le nul dans les derniers instants du temps additionnel.

 

Résultats:

Querétaro 0-1 Santos

Tijuana 4-2 Morelia

Toluca 3-1 UdeG

Chivas 1-0 Pachuca

América 1-0 Tigres

Atlas 1-1 Pumas

Puebla 0-0 Cruz Azul

Léon 1-1 Chiapas

Monterrey 1-1 Veracruz

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.