mar. Oct 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 2: Premières victoires pour la classe biberon.

4 min read

usa

Les deux franchises d’expansion ont remporté leur première victoire en MLS ce week-end. Un week-end marqué par des surprises, le retour des buts mais surtout des actions gags…

usa-today-8443428.0
Soit Shea, soit Avila s’est pris un vent. (Source: The ManeLand/ USA Today)

En 2012, l’Impact de Montréal (exempté cette semaine pour cause de Ligue des Champions à préparer) avait attendu son sixième match pour décrocher sa première victoire, un 2-1 contre le Toronto FC. Orlando City et le New York City FC n’ont déjà plus à se soucier de cette statistique. Vendredi, lors du premier affrontement de la semaine, la franchise floridienne a patienté jusqu’à la 74e minute et une bourde inhabituelle de Tyler Deric pour s’imposer sur le terrain du Houston Dynamo (0-1). New York lui a emboité le pas dimanche. Devant les 43,507 personnes venues garnir le Yankee Stadium, David Villa et Patrick Mullins, qui a embrassé l’écusson du club, ont permis au NYCFC de battre le New England Revolution (2-0). Néanmoins, pas de plan sur la comète ou de culture de l’instant ici. La saison inaugurale sera difficile pour ces deux équipes. En 2011, les Vancouver Whitecaps avaient remporté leur premier match MLS contre Toronto (décidément…) avant de terminer à la dernière place, avec 28 points et seulement six victoires au compteur.

031415-SOCCER-SJ-Chris-Wondolowski-Seattle-Brad-Evans-MM-PI.vresize.1200.675.high.59
En vert, Brad Evans avant sa boulette. En blanc, Wondolowski, qui n’en demandait pas tant. (Source: sportspyder.com).

Devenue depuis l’une des formations les plus prometteuses de la ligue, Vancouver a décroché une victoire à l’extérieur samedi. Le Chicago Fire a beau avoir eu la possession du ballon (58,7 %), il n’a pas su bien l’utiliser, contrairement aux Whitecaps. Soit la différence entre une équipe en construction et une qui se connaît déjà bien. Le second but de l’Uruguayen Octavio Rivero a suffi pour glaner les trois points (0-1). Outre Orlando et Vancouver, les San Jose Earthquakes ont également réalisé une performance à l’extérieur, peut-être la plus surprenante du week-end. Les Californiens ont profité d’un non-match des Seattle Sounders pour faire taire le CenturyLink Field (2-3). Wondolowski a retrouvé ses instincts de buteur avec un doublé, dont un but offert par la bourde de Brad Evans. Les aficionados de la Ligue 1 seront également ravis d’apprendre le premier but d’Innocent Emeghara (ex-Lorient) sous les couleurs des Quakes ou encore le doublé de Fernando Aristeguieta. Néanmoins, s’il a profité de deux erreurs défensives de la défense du Real Salt Lake,  le Vénézuélien roux passé par Nantes (Kamoulox !) n’a pas permis au Philadelphia Union de revenir de l’Utah avec la victoire (3-3). Pour beaucoup de supporters de Philly, le fautif se nomme Allen Chapman. L’arbitre de la rencontre, est accusé d’avoir donné un penalty au RSL après une faute jugée peu évidente par nombre d’entre eux.

KamaraCrewcrest
Kei Kamara a déjà remporté le trophée de la meilleure célébration de l’année. (Source: MLSsoccer.com).

Une seule autre rencontre s’est terminée sur un résultat nul, celle entre les Portland Timbers et le Los Angeles Galaxy. Toujours sans ses deux pièces maîtresses, Portland fut à deux doigts de renverser le champion en titre. Fanendo Adi a inscrit son deuxième but (une habitude pour lui) à la 90e minute, soit deux minutes avant l’égalisation d’Alan Gordon pour le Galaxy (2-2). Avec cette gestion des absences de Will Johnson et de Diego Valeri, les Timbers semblent intéressants en ce début de saison. Tout comme le Columbus Crew. Alors que sa domination avait été inutile contre Houston la semaine dernière, le Crew a disposé du Toronto FC lors de la première manche de la Trillium Cup (2-0). La franchise de l’Ohio a profité de l’expulsion de Justin Morrow pour prendre la main et inscrire deux buts en quatre minutes. Pas mal pour inaugurer le nouveau nom du stade, le Mapfre Stadium. L’image de la soirée restera cependant la célébration de Kei Kamara, rendant hommage à l’ancien logo du club.

Pour terminer, le FC Dallas a pris la tête du classement général en disposant du Sporting Kansas City grâce notamment à un doublé de Blas Perez (3-1). Contrairement à la classe biberon, les Texans signent ici leur deuxième victoire en autant de rencontres.

Résultats: Houston Dynamo 0-1 Orlando City SC ; Chicago Fire 0-1 Vancouver Whitecaps FC ; Columbus Crew SC 2-0 Toronto FC ; FC Dallas 3-1 Sporting Kansas City ; Real Salt Lake 3-3 Philadelphia Union ; Seattle Sounders FC 2-3 San Jose Earthquakes ; New York City FC 2-0 New England Revolution ; Portland Timbers 2-2 Los Angeles Galaxy.

Exempts: Colorado Rapids, D.C. United, Impact de Montréal, New York Red Bulls.

Programme Week 3 (date et heure françaises):

Philadelphia Union – FC Dallas – 21/03 à 00h00

New England Revolution – Impact de Montréal – 21/03 à 20h00

Colorado Rapids – New York City FC – 21/03 à 21h00

Orlando City SC – Vancouver Whitecaps FC – 22/03 à 00h30

Sporting Kansas City – Portland Timbers – 22/03 à 01h30

Los Angeles Galaxy – Houston Dynamo – 22/03 à 03h30

New York Red Bulls – D.C. United – 22/03 à 22h00

San Jose Earthquakes – Chicago Fire – 23/03 à 00h00

De plus, l’Impact de Montréal recevra les Costariciens d’Alajualense ce mercredi pour le compte de la demie-finale aller de la Ligue des Champions CONCACAF.

@FatVince

Source Photo de couverture: Eurosport.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.