C’était l’affiche de cette 18ème journée de Ligue 1. L’ASM recevait l’OM. Nous avions là le moyen de mettre le PSG à quatre points et d’être sacré champion d’automne. Cependant, aux termes d’un match terne des deux équipes, c’est Monaco qui s’impose sur un éclair de génie de Silva à la 67ème minute. Retour sur un match que nous aurions pu marquer, si encore une fois nous n’avions pas manqué de réalisme en première mi-temps. Ce match était tuable à la 30ème minute.

bielsa

Payet, à nouveau invisible 

Il était l’homme fort de l’OM depuis quelques matchs, il faut bien dire que Dimitri Payet a été invisible ce soir. Baisse de régime, ou bon placement des Monégasques, il faut croire que quand Payet ne mène pas le jeu, l’OM galère. C’est de lui que part le jeu et c’est aussi lui qui peut sortir l’OM d’une situation délicate. Ce match montre à quel point un grand Payet nous est nécessaire. Tout comme Gignac qui a été beaucoup moins performant ce soir que les autres soirs et ce, que ce soit à la récupération de balle, au pressing, ou sur ces deux têtes qui auraient du finir au fond des filets monégasques. Il semblerait que les corps lâchent en cette fin de première partie de saison. Encore une fois, je suis déçu du manque de réalisme de mes joueurs surtout que c’est la troisième fois que cela nous arrive après Paris et Lyon. nous travaillerons ça pendant la trêve, mais je vais essayer de les faire se reposer un peu. C’était peut-être une mauvaise idée de faire jouer Payet alors qu’il n’a pas pu s’entraineur de la semaine du fait de ses chevilles. Par contre, je me félicite d’avoir aligné ce 4-2-3-1. C’était la bonne composition d’équipe face au 4-3-3 monégasque. Par ailleurs, Imbula a été excellent au milieu, mais je pense que quelque chose n’a pas fonctionné avec Lémina qui gênait Payet. Nous reverrons tout cela avant d’aller à Lille.  La charnière centrale a fait un bon match quand même et Thauvin n’a pas été si mauvais que ça à droite même s’il s’épuise trop inutilement.

Monaco, la gagne mais pas de jeu 

Il serait difficile de trouver du beau jeu ce soir et ce, du côté des deux équipes. Monaco a marqué certes, mais Monaco n’a pas joué pendant les 66 minutes précédentes et s’est montré très rarement dangereux pour l’OM. De même que mes joueurs, bien qu’un peu plus incisifs, ne se sont pas montrés extrêmement dangereux pour les Monégasques. Nous avons eu quelques occasions de mettre le ballon au fond mais sans jamais concrétiser leurs occasions à l’image de ces deux têtes ratées par André-Pierre Gignac. Je regrette que les joueurs se soient fait endormir par les Monégasques qui ont attendu, attendu, jusqu’à trouver une brèche. Il est quand même important de souligner que les Monégasques, n’ont créé aucun jeu pendant les 60 premières minutes. Ils ont essentiellement joué en contre. Du côté marseillais, il y a eu beaucoup trop de déchets techniques essentiellement en attaque. Les joueurs offensifs se sont retrouvés face à un Toulalan des grands jours.

Ce match fut un des plus mauvais matchs de l’OM depuis le début de la saison. Le but est venu sanctionner un niveau technique beaucoup trop faible, et un réalisme, là encore, manquant. On sent cependant que la fatigue est bien présente et que la trêve est la bienvenue. Nous pouvions nous mettre à l’abri du PSG ce soir et prendre 4 points sur le club de la capitale et il va donc falloir faire une belle performance à Lille afin de conserver cette première place.

Les notes du match :

ASM : Subasic 6 – Fabinho 6 – Toulalan 7 – Abdennour 6 – Raggi 5 – Moutinho 7 – Bakayoko 6 – Bernado 7 – Martial 7 – Ferreira-Carrasco 7 – Dirar 6

OM : Mandanda 6 – DDD 5 – N’Koulou 5 – Fanni 6 – Mendy 6 – Imbula 7 – Lémina 6 – Payet 4 – Thauvin 5 – Ayew 5 – Gignac 5