jeu. Oct 22nd, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Brasileirao 2013 : Numéro 2

3 min read

En ce moment quand on parle Brésil, on parle plus d’émeutes et de bastons dans les rues que de football. Quand ce ne sont pas les émeutes, on nous parle du passage d’un retraité en tunique blanche venu bénir la foule et passer ses petites vacances au soleil à Rio… Mais rassurez-vous, chez TLMSF, on n’oublie pas la vraie valeur des choses. Le Brésil, c’est le football. Bon ok, vous allez me dire que c’est aussi le carnaval et la samba, sans oublier les bikinis sur la plage de Copacabana. Malheureusement, nous n’allons pas non plus parler de bikinis dans cette rubrique (même si je suis certain que vous auriez aimé, mais pour cela, il y a d’autres sites plus spécialisés). Trêve de plaisanteries, voici ce qu’il s’est passé dernièrement dans le championnat le plus technique au monde !

Gloire au Galo

Interrompu pendant un mois en raison de la Coupe des Confédérations,  le Brasileirao a d’emblée repris ses droits pour faire doucement retomber l’effervescence du sacre de la Seleçao. Du côté de la ville de Belo Horizonte, l’effervescence est vite remontée grâce à la victoire de l’Atlético Mineiro face aux paraguayens d’Olimpia, en finale de la Copa Libertadores, la plus prestigieuse des compétitions sud-américaines. En championnat, l’équipe de Ronaldinho s’accroche et pointe à la 11ème place du classement. Nombreuses ont été les équipes brésiliennes qui ont eu du mal à allier à la fois Copa Libertadores et Brasileirao, en raisons d’effectifs souvent trop justes. Mais l’Atlético Mineiro tient encore la route (seulement 8 points derrière le leader avec deux matches de retard) et vit actuellement la plus belle passe de son histoire.

 

L’Internacional et Botafogo mènent la danse

Avec seulement une défaite en 9 matches, l’Internacional Porto Alegre se place en tête du championnat. Déjà 5 buts pour l’attaquant vedette, Diego Forlan, qui semble à l’inverse de la saison précédente, désormais bien installé dans cette équipe. La série en cours de 4 victoires d’affilés contre Vasco, Fluminense, Flamengo et Sao Paulo, démontre que l’Internacional entraîné par Dunga est un sérieux prétendant au titre. Juste derrière, Botafogo suit la cadence et se repose essentiellement sur son milieu de terrain exemplaire (Seedorf, Renato, Lodeiro), à défaut de se reposer sur son attaque, très peu prolifique. Meilleure équipe à domicile (4 matches, 4 victoires), les noirs et blancs seront difficile à jouer dans leur enceinte d’Engenhao cette saison. Troisième au classement, la surprenante équipe de Coritiba continue son petit bonhomme de chemin mais commence à montrer une certaine impuissance à l’extérieur (0 victoire). Elle peut tout de même compter sur un Alex toujours en pleine forme (4 buts) pour continuer à titiller le haut du classement.

 

Le champion en titre déjà largué

4 défaites de rang. C’est le triste bilan en cours de Fluminense. La dernière fois que le club tricolor a perdu 4 fois de suite, c’était lors de la saison 2009. Etincelant lors de la Coupe des Confédérations avec le Brésil, l’attaquant Fred connaît désormais un coup de moins bien avec son club. Récemment expulsé lors du derby de Rio contre Vasco, l’ex-lyonnais s’est tenu à s’excuser auprès des supporters. Une mauvaise passe qui vaut au « Flu » une piètre  14ème place au classement avec seulement 9 points pris en 8 matches. On se souvient que juste après son titre de 2010, Fluminense avait complètement raté sa première partie de saison 2011, pour ensuite finir en boulet de canon à la 2ème place du classement, après une deuxième partie de saison exceptionnelle. L’histoire semble se répéter aujourd’hui et l’avenir nous dira si l’équipe d’Abel Braga a encore des ressources pour réitérer l’exploit et revenir en haut du classement.

 

3 thoughts on “Brasileirao 2013 : Numéro 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.