mar. Nov 12th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Brésil 2014 : Bobby Irma

6 min read

Dans cette année de coupe du monde, il est plus que tentant de tirer des plans sur la comète sur les scénarii qui pourraient se dérouler pendant le mondial brésilien. Votre serviteur et son imagination fertile se prêtent à l’exercice pour le plus pessimiste comme le plus improbable.

Contexte : 
Nous sommes le 14 juin 2014 et l’équipe de France est à la veille de son entrée en lice dans le mondial brésilien. Après une défaite 3-1 face aux Pays-Bas au début du mois de mars, Didier Deschamps convoque un groupe de 23 joueurs pour trois matchs amicaux de préparation face au Paraguay (0-0), à l’Autriche (2-1) et au Sénégal (1-0). Les victoires sont là mais l’inquiétude guette le groupe bleu. En effet, les succès sont là mais ils sont balbutiants et l’équipe de France doit ses victoires à un coup du sort contre l’Autriche et ce but de Benzema plein d’opportunisme après un ballon relâché par le jeune Lindner puis un penalty généreusement accordé à l’heure de jeu d’un match soporifique contre le Sénégal. Un ultime match de préparation qui verra la blessure de Samir Nasri contraignant Didier Deschamps à pallier son absence par Romain Hamouma fort de ses 11 buts et 10 passes décisives en Ligue 1 cette saison.

Les 23 :
Gardiens : Lloris, Mandanda, Landreau
Défenseurs : Evra, Digne, Koscielny, Sakho, Varane, Mangala, Debuchy, Sagna
Milieux : Cabaye, Matuidi, Pogba, Mavuba, Sissoko, Gourcuff, Hamouma
Attaquants : Benzema, Giroud, Valbuena, Rémy, Thauvin

15 juin 2014 : France-Honduras, Premier tour

Le XI : Lloris (cap.) – Debuchy, Sakho, Varane, Evra – Pogba, Matuidi, Cabaye – Valbuena, Giroud, Ribéry
Remplacements : Thauvin (Valbuena), Mavuba (Cabaye), Benzema (Giroud)

L’Equipe de France entre en lice avec un retour au 4-3-3 des barrages après l’échec relatif du 4-2-3-1 majoritairement utilisé pendant les matchs de préparation. Sakho et Varane sont reconduits malgré le retour de suspension de Laurent Koscielny. Le Honduras résiste bien mais peine avec les débordements des latéraux français. Evra et Debuchy offrent de multiples solutions de dédoublement aux ailiers français et les centres pleuvent dans la surface des sud-américains. Après un ballon bien smashé par Giroud mais repoussé par la défense, Valbuena laisse traîner son pied et pousse le ballon au fond du but hondurien.
En tête à un quart d’heure de la fin de match, Deschamps lance Thauvin et Benzema pour finir de dynamiter les espoirs sud-américains. Thauvin, pas impressionné, joue le jeu qui l’a fait se révéler au football français durant les deux derniers exercices de Ligue 1. Il offre le but du 2-0 dans les arrêts de jeu à Benzema.
La France démarre avec une victoire, du jamais vu depuis le France-Afrique du Sud de 1998.

Score final : France 2 – 0 Honduras

20 juin 2014 : Suisse-France, Premier tour

Le XI : Lloris (cap.) – Debuchy, Sakho, Varane, Evra – Pogba, Matuidi, Cabaye – Valbuena, Giroud, Ribéry
Remplacements : Thauvin (Ribéry), Rémy (Giroud)

Fort de sa victoire en ouverture, le milieu français résiste bien à la bataille du milieu de ce Jérôme Cahuzico. Les tricolores se montrent dangereux avec une frappe de Cabaye à la retombée d’un corner mal dégagé par les Helvètes. La France maîtrise son sujet en première période avec une possession autour de 55% mais paradoxalement, sa domination se fait payante avec un but en contre-attaque en début de seconde période. Franck Ribéry vient conclure une contre-attaque menée par Matuidi puis Valbuena. Thauvin est de nouveau lancé pour tenter d’assurer la victoire. Mais l’équipe de France va se faire surprendre en fin de match, mauvais alignement de la défense qui couvre Shaqiri. Égalisation. Les francophones partagent les points et tout se jouera dans la dernière journée.

Score final : Suisse 1 – 1 France

25 juin 2014 : Equateur-France, Premier tour

Le XI : Lloris (cap.) – Debuchy, Koscielny, Varane, Evra – Pogba, Matuidi, Cabaye – Valbuena, Benzema, Ribéry
Remplacements : Sissoko (Valbuena), Gourcuff (Cabaye), Giroud (Benzema)

Deux changements pour ce dernier match de poules : Koscielny remplace Sakho qui est suspendu après deux cartons jaunes reçus lors des deux premiers matchs. Karim Benzema est préféré à Olivier Giroud.
L’Equipe de France marque tôt dans cette partie avec un coup de casque de Koscielny dans le premier quart d’heure. Pourtant les latéraux et les marathoniens du milieu semblent souffrir des divers changements climatiques et les assauts équatoriens se font nombreux sur la cage du capitaine Lloris, peu employé lors des premiers matchs. En fin de première mi-temps, Luis Antonio Valencia centre pour son homonyme donc la tête décroisée heurte la base du poteeau de Lloris avant d’aller mourir en sortie de but. La France a chaud et le paye en début de deuxième mi-temps. Sur un corner équatorien dévié au premier poteau, Debuchy touche le ballon de la main. Penalty transformé à l’heure de jeu. La France est virtuellement qualifiée mais son avantage au classement n’est dû qu’à une différence de but favorable par rapport aux Suisses. Le temps s’égraine la France reprend du poil de la bête  après ses remplacements mais ne parvient pas à concrétiser ses quelques occasions. A Manaus, la Suisse ne prend pas l’avantage face à l’Honduras.
La France prend la deuxième place de sa poule et se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Score final : Equateur 1 – 1 France

1er juillet 2014 : Bosnie-France, Huitième de finale

Le XI : Lloris (cap.) – Debuchy, Sakho, Varane, Evra – Pogba, Matuidi, Sissoko – Valbuena, Giroud, Ribéry
Remplacements : Rémy (Valbuena), Gourcuff (Sissoko), Thauvin (Ribéry)

Une alerte à la cuisse pour Yohann Cabaye oblige Deschamps à le remplacer dans son onze par Moussa Sissoko. Le combat face aux Bosniens, leaders surprises du groupe F, s’annonce des plus rudes. Il faudra canaliser Pjanic, idole de la nation après un but et trois passes décisives sur coups de pied arrêtés lors du premier tour.
La jeune garde de la défense centrale française a reçu le message et hausse le ton en redégageant autoritairement les quelques tentatives bosniennes sur coups de pied arrêtés. C’est d’ailleurs sur corner que la France va encore se montrer dangereuse. La tentative de Sakho est redégagée sur sa ligne par un bosnien. Les deux équipes regagnent leur vestiaire sur un score vierge. Les entrées en jeu de Thauvin, Rémy et Gourcuff ne changeront rien à la physionomie du match, les deux équipes ne marqueront pas non plus en deuxième mi-temps et les deux équipes vont aux prolongations. La Bosnie se montre encore dangereuse sur un corner de Pjanic bien repris par Dzeko mais le ballon frôle le poteau d’un Hugo Lloris battu. A la 116e, le fringant Thauvin se joue de son défenseur et centre pour Giroud qui remet en retrait pour Rémy dont la frappe écrasée meurt dans le petit filet de Begovic. Le poteau de corner est pris d’assaut par le buteur et les remplaçants bleus. Deschamps recadre ses milieux et ses défenseurs pour les dernières minutes, ça tient. La France est en quart de finale.

Score final : Bosnie 0 – 1 France

5 juillet 2014 : France-Ghana, Quart de finale

Le XI : Lloris (cap.) – Debuchy, Sakho, Varane, Evra – Pogba, Matuidi, Cabaye – Valbuena, Giroud, Ribéry
Remplacements : Sissoko (Valbuena), Benzema (Giroud), Thauvin (Cabaye)

L’Equipe de France retrouve le Ghana en quart de finale. Les Black Stars, deuxièmes du groupe de la mort qui a vu l’élimination surprise du Portugal dès le premier tour ont ensuite sorti les Russes en huitième de finale. Et les africains démarrent fort et surprennent l’équipe de France dès la 10ème minute. Asamoah Gyan, bien lancé dans la profondeur s’en va tromper Lloris en deux temps avec un maximum de réussite.
La France tente bien de réagir mais le revenant Cabaye voit sa frappe, la seule des Français dans cette première période, être contrée. Les Bleus ne sont pas dangereux et partent donc à la mi-temps avec un retard d’un but.  Au retour des vestiaires, rien de meilleur dans le jeu. Les esprits s’échauffent et Matuidi est exclu pour un deuxième carton jaune. L’Equipe de France n’a plus qu’une demi-heure et 10 joueurs pour tenter de revenir. Valbuena est sacrifié pour faire entrer Sissoko et la France passe en 4-3-2 avec Giroud (puis Benzema) et Ribéry pour mener l’attaque. Mais ça ne suffira pas, les Bleus piétinent et le temps continue de filer. Le retard ne sera jamais comblé et l’Equipe de France sort du mondial brésilien en quart de finale.

Score final : France 0 – 1 Ghana

4 thoughts on “Brésil 2014 : Bobby Irma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.