mer. Nov 13th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ça s’est passé… le 30 juillet 1930 : la première finale de Coupe du Monde de l’Histoire du football

2 min read

Officiellement, 68.346 spectateurs se sont massés dans le stade Centenario de Montevideo en Uruguay, pour assister à la première finale de Coupe du Monde de l’Histoire du football. Officieusement, le chiffre serait plus proche des 100.000. 400 journalistes, principalement sud-américains, sont également présents.

Ledit stade a été construit spécialement pour l’événement, pour un coût approchant le million de dollars, dans un contexte économique pourtant difficile. Il célèbre en outre le centenaire (comme son nom l’indique) de l’indépendance du pays dont la première constitution est intervenue le 18 juillet 1830, cent ans, quasiment jour pour jour, plus tôt. Pour l’anecdote, le Centenario a été terminé 5 jours après le début de la compétition.

Estadio Centenario

Ce match clôturant 17 jours de compétition oppose logiquement les deux favoris de la compétition : le pays organisateur, l’Uruguay, à son voisin et rival sportif, l’Argentine. L’histoire retiendra également que c’est un belge, John Langenus, qui accepte d’arbitrer l’évènement, après avoir obtenu des garanties pour assurer sa sécurité pendant et après le match.

Le ballon est tiré au sort, chacune des deux fédérations ayant apporté le sien. C’est celui de l’Argentine qui est utilisé en première mi-temps, celui de l’Uruguay au retour des vestiaires.

Le coup d’envoi est donné, et bien que l’Argentine semble dominer le début de partie, ce sont les uruguayens qui ouvrent le score dès la 12e minute, grâce à Pablo Dorado. Les Argentins égalisent logiquement 8 minutes plus tard par l’intermédiaire de l’ailier droit d’origine française, Carlos Peucelle. Mieux encore, ils prennent l’avantage peu avant la mi-temps grâce à l’inévitable Guillermo Stabile, surnommé « El Filtreador », pour sa capacité à s’infiltrer dans les défenses adverses, qui terminera meilleur buteur de la compétition avec 8 buts. Malgré les protestations adverses pour un hors-jeu, l’arbitre valide le but. À la mi-temps, la Céleste est menée 2-1.

Au retour des vestiaires pourtant, les locaux remettent le pied sur le ballon et c’est logiquement que Pedro Cea égalise à la 57è. 10 minutes plus tard, Iriarte redonne l’avantage à l’Uruguay, alors que dans les arrêts de jeu, Hector Castro, manchot de la main droite, porte l’estocade et scelle la victoire de l’Uruguay, premier vainqueur de Coupe du Monde.

Jules Rimet, français, président de la FIFA, remet le trophée portant son nom au président de l’association uruguayenne de football, Raul Jude. Ivres de bonheur, les supporters de la Céleste célèbrent la victoire le soir même puis le lendemain, 31 juillet, déclaré fête nationale pour l’occasion.

Remise du trophée

 

Retrouvez la rétrospective photo de la Coupe du Monde sur le site de la FIFA : http://fr.fifa.com/worldcup/archive/uruguay1930/photos/index.html

Follow @Hinho_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.