ven. Nov 15th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

No Santini, no party ! Le Standard orphelin de son buteur

4 min read

C’est officiel, Ivan Santini sera un joueur du Stade Malherbe de Caen pour les trois prochaines saisons créant une réaction de dégoût chez une partie des supporters Liégeois. Ivan n’avait pas livré la plus grande saison de sa carrière sous le maillot Rouche mais son but décisif en finale de la Coupe de Belgique contre le Club de Bruges avait fait pleurer de joie tout un peuple.

Toujours décisif en Belgique !

Ivan Santini est un attaquant croate de 27 ans. Arrivé à Courtrai en provenance du NK Zadar en 2013, il inscrit 15 but en championnat (play-off 2 compris) lors de sa première saison en Belgique. Lors de la saison suivante il arrive a égaler son total mais en participant aux play-off 1 (2 buts lors de ces derniers). Suite à cette deuxième belle saison chez les Kerels il est transféré au Standard de Liège.

A Sclessin sa saison est un poil plus compliquée, l’équipe se cherche une grande partie de la saison et rate ses objectifs en Championnat et Europa League. Il finit par marquer 11 buts en Jupiler Pro League (1 en PO2) et surtout le 2-1 en finale de Coupe de Belgique.

Comme vous pouvez le remarquer suite à ses buts, Ivan est un attaquant de rectangle, c’est là qu’il excelle. Privilégiez sa tête, il a un bon timing et est capable de la mettre puissante ou placée. Le Croate sait aussi jouer dos au but, sa première touche n’est pas toujours exceptionnelle mais si le défenseur fait une petite erreur, il saura le punir.

Sur un match il va souvent redescendre et sera le premier à travailler pour l’équipe. Malgré l’amour que j’ai pour lui, Ivan n’est pas parfait non plus. Il a tendance à jouer des coudes lors des ses duels aériens et n’est pas le plus rapide. Ne le lancez pas en profondeur, c’est peine perdue. Mais Ivan est un battant, il a toujours mouillé son maillot et est apprécié du vestiaire. Un bon footballeur et un grand homme.

Une assurance but, même en Ligue 1 ?

Ivan c’est aussi un homme de duo. Lors de son épopée courtraisienne il formait, avec Teddy Chevalier (qui vient de signer à Lens), un duo d’enfer qui a fait fait trembler toutes les défenses du pays. Ils se trouvaient les yeux fermés. Tant et si bien que lorsque le croate a signé au Standard, tout le monde s’attendait à voir Chevalier en rouche. Il n’en fut rien et Ivan se retrouva seul devant, dans une équipe sans fond de jeu la plupart du temps ou seul les exploits individuels rapportaient des points. Difficile pour le grand Santini de s’exprimer et malgré tout il arriva a planter ses 10 roses. Même avec les pires contraintes il arrivait à être décisif dans le grand, voir le petit rectangle. Il laissera un grand vide au Standard, certes il n’est resté qu’une saison, certes ce n’est pas un un garçon qui a effectué une partie de sa formation au club comme un Michy Batshuayi, certes ce n’est pas une fusée qui dynamitait les défenses comme Ezekiel, mais Ivan a su être décisif dans LE grand moment de la saison, et c’est ce qu’on attend de son avant centre.

Cette saison, sur le plan personnel, a bien commencé puisqu’il a déjà marqué deux buts en deux sorties officielles. Le premier fut le but d’ouverture de la saison belge lors de la Super Coupe (défaite 2-1 à Bruges). Ensuite il marqua le premier but du Standard en championnat lors du partage des points face à Westerlo, son 47ème et dernier en Belgique en 3 saisons et 2 matchs (pour 14 assists et 20 cartes jaunes). Sur ces deux derniers matchs Ivan à eu 2 occasions et demi. Deux ont finies au fond du but. Le garçon est en forme, préparé et opérationnel.

Cependant, il reste un point d’interrogation, la transition en Ligue 1. Nombre d’attaquants performants dans notre petit championnat ont reçu une chance en France, peu ont brillé. De plus Santini n’a pas le calibre d’un Michy et la comparaison (vu sa provenance) pourrait lui faire plus de mal que de bien. Il remplacera surement Delort, ciblé par le Standard en 2014, et si le SMC joue avec deux attaquants, Ivan devrait faire ce qu’il a toujours fait en Belgique, planter des buts et faire vibrer le stade. Ivan tu me quittes déjà, notre histoire n’aura pas duré longtemps mais Merci et bonne chance au SMC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.