sam. Jan 25th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’œil de Carlo : Cruz Azul – Real Madrid

6 min read

Ah ce 24 mai 2014, cette victoire à Lisbonne nous permet d’être, ici, au Maroc pour le mondial des clubs. Avant de penser à gagner le trophée, il fallait battre Cruz Azul et c’est chose faite. Asi Asi Asi gana el Madrid !

carlo-ancelotti-regardera-d-un-oeil-ferme

Avant Match

Je suis de retour et pas pour n’importe quel match, notre première participation au mondial des clubs (enfin cette « nouvelle » version). On se déplace donc au Maroc, terre de madridistas. L’objectif est simple : conclure cette superbe année 2014 par un nouveau trophée, un des seuls manquants au Real Madrid. Même si cette compétition est souvent considérée comme mineure (surtout en Europe), il ne faudra pas prendre à la légère nos adversaires. A commencer par Cruz Azul, les Mexicains ont sorti l’équipe de Western Sydney Wanderers 3-1 après prolongation en quart de finale. « On continue à faire ce que l’on fait depuis maintenant 20 matchs. Du beau jeu précédé par des efforts défensifs importants, de l’implication et le jeu porté vers l’avant. Surtout on prend du plaisir. »

La composition

James et Modric toujours out, c’est donc Illaramendi qui est de nouveau titularisé avec Isco et Kroos. Sinon c’est l’équipe type qui est en place.

Les titulaires : Casillas / Marcelo – Ramos – Pepe – Carvajal / Kroos – Illara – Isco / Bale – Benzema – Cristiano

Première mi-temps

Comme prévu on prend rapidement possession du ballon, poussé par le public du Marrakech Stadium, Cristiano offre un premier frisson sur une reprise « taclée » à bout portant mais c’est repoussé par le gardien. Karim va lui tenter de mettre la folie dans la surface mais fera le dribble de trop (7e).

C’est sur contre que les mexicains vont tenter de se montrer dangereux, ils obtiennent un corner sur un léger cafouillage, le coup de pied arrêté sera repoussé par une tête de CR. Moi je mâche mon chewing-gum et pas forcément sereinement.

Carvajal tente un débordement, et se fait sécher par Pinto (non pas le mauvais à natte). Coup franc de Kroos – superbement tiré – et c’est Ramos qui claque sa tête. 1-0. L’homme de la 92:48, le sauveur de Lisbonne qui nous a permis d’être ici, ouvre la marque. C’est beau.

Ca a le mérite de réveiller les Mexicains, mais ils manquent de précision pour réellement inquiéter Iker. A la 29e Ramos va tacler une frappe qui semblait dangereuse. Nous pendant ce temps-là on se contente de faire tourner le ballon. Du coup quelques minutes plus tard Kroos tente de nous réveiller avec une frappe mais elle manque de puissance pour vraiment mettre en danger Corona.

La lumière viendra donc de Carvajal qui après un super travail sur son côté droit à coup de drible et de grand pont sert Karim d’une petite balle piquée. Benzema se loupe pas et du bout du pied vient tromper le portier mexicain. 2-0 à la 35e. Ça soulage.

Mais quatre minutes plus tard, Ramos va se faire « piéger » par Pavone. L’attaquant joue parfaitement le coup en laissant passer le ballon devant lui, Ramos lui accroche l’épaule. Penalty. Torrado s’élance et … SAN IKER S’INTERPOSE ! Comme vendredi dernier, Casillas arrête le penalty.

Et deux minutes après, San Iker nous sauve encore en gagnant son un contre un. Illara négocie mal une passe en retrait et Pavone s’en saisit mais Casillas joue le coup avec expérience et gagne son duel.

L’arbitre sifflera donc la mi-temps avec un avantage de 2-0 en notre faveur. C’est mérité mais sans plus. Le plus dur a été fait mais il faudra se méfier de cette équipe mexicaine tout de même en évitant de se laisser endormir par notre propre jeu.

oeil

Deuxième mi-temps

La seconde période part sur les mêmes bases, on essaye d’aller de l’avant notamment par l’intermédiaire de Marcelo. Mais c’est sur une récupération d’Isco (par un contrôle Zidanesque) que l’on fera une nouvelle fois la différence. La Magia lance la BBC. Karim parvient à décaler CR sur la gauche de la surface qui délivre un caviar sur la tête de Gareth Bale. 3-0. Tiens le gallois marque de la tête comme un certain 24 mai.

Début de mi-temps parfait, ce qui va permettre de lever le pied. Même si 5 minutes plus tard Bale aurait pu inscrire un doublé mais le n°11 du Real était hors-jeu (malgré l’excellent service de CR). A la 60e Bale, encore lui, ne met pas assez de puissance dans sa tête pour tromper Corona. Ronaldo était une nouvelle fois au départ de l’action. D’ailleurs deux minutes après, Cristiano va tenter un coup du foulard en reprise de volée. Geste de grande classe mais qui est facilement capté par le gardien. Ca fait rire Hierro et le banc, moi un peu moins.

Changement à la 64e, Varane remplace Ramos qui semble touché à la cuisse. Dans la foulée, Barrera sur son premier ballon envoie une frappe croisée sur le poteau de San Iker qui n’a pas bougé.

72e : Cristiano est sur le côté gauche de la surface, enchaine les passements de jambes pour décaler Isco dans l’axe de l’entrée de la surface. La Magia va enchainer les doubles contacts pour rentrer dans la surface et marquer son but. 4-0. J’en profite pour sortir Kroos pour Khedira. Un allemand peut en cacher un autre. Puis 3 minutes plus tard c’est au tour d’Isco de laisser sa place à Jesé. Une pluie de cœur s’abat sur Marrakech.

On va pas se mentir, il ne se passe plus grand-chose. On se contente de gérer, en gardant un maximum d’énergie pour la finale de samedi.  Jusqu’à ce que Khedira trouve le montant de Corona sur un service de Jesé.

Les mexicains essayent quand même de sauver l’honneur mais comme tout au long de la soirée, les joueurs de Cruz Azul manquent de précision pour tromper Casillas. CR7 tentera de se mettre en valeur sur un dernier coup franc à la 87e mais sa frappe puissante est repoussée des poings par Corona.

Victoire 4-0. Prestation correcte mais sans plus, l’ouverture du score a permis de gérer sans encombre ce match. Cette 21e victoire en autant de matchs nous propulse donc en finale ce samedi pour tenter de décrocher un 4e trophée en 2014.

Note des joueurs

Casillas : 7.5 – Impeccable, un nouveau penalty sauvé à un moment important. San Iker is back. (C’est le premier gardien à arrêter un penalty en Coupe du Monde et à la Coupe du Monde des Clubs)

Marcelo : 7 – Bon match, quoique un peu léger défensivement au début du match mais s’est rattrapé par la suite

Ramos : 7 – Penalty concédé, mais sinon encore un bon match avec un but en prime.

Pepe : 7.5 – M. Propre une nouvelle fois.

Carvajal : 7.5 – Rien à redire, il apporte vraiment un plus offensivement. Au-dessus du latéral droit game en ce moment.

Illara : 6.5 – Prestation en dessous de celle de ses coéquipiers, des pertes de balles et des passes approximatives.

Kroos : 7.5 – Très bon match, récupération et relance propre. Une vraie machine à laver au milieu de terrain. ON ATTEND TON GOLAZO.

Isco : 7.5 – Isco Disco une nouvelle fois. Partout, tout le temps. Impliqué (récupération qui amène le 3e but) et buteur.

Bale : 7.5 – Encore quelques soucis dans la finition mais quand même buteur. Montre de belles choses en termes de qualité d’appel et de présence.

Benzema : 8 – Un but mais surtout quel implication dans le jeu. Constamment en train de faire des appels pour libérer de l’espace, belle intensité dans le pressing. Elu homme du match.

Cristiano : 8 – Mis en échec plusieurs fois par Corona, quand il n’arrive pas à marquer le portugais fait briller ses collègues. Deux passes décisives ce soir. Ronaldo est donc le meilleur buteur du club (32 buts) et le meilleur passeur (12). #BallondOr

Petit bonus : Quand Carvajal perd contre Isco à Fifa 15, ça donne ça :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.