mer. Fév 19th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’œil de Carlo : Real Madrid – Ludogorets

8 min read

Dernier match au Bernabéu de l’année, il fallait faire bonne figure et continuer à gagner. La victoire est là, 6/6 en phase de poules. Premier club à réaliser un sans-faute deux fois (la première fois était en 2011-2012 sous Mourinho) dans la première phase de Ligue des Champions. Asi asi asi gana el Madrid.

carlo-ancelotti-regardera-d-un-oeil-ferme

Avant-match

Déjà assuré de finir premier, c’est un match sans réel enjeu. Ah si, le record du Barca peut tomber ce soir en cas de 19e victoire consécutive et s’il y a bien un truc qu’on aime bien, c’est de battre le club catalan. Ludogorets quant à eux peuvent espérer accrocher la qualification pour l’Europa League en cas de bon résultat au Bernabéu et d’une victoire du FC Bale sur la pelouse de Liverpool. Il faudra donc se méfier des Bulgares qui ne sont pas venus à Madrid pour faire du tourisme (et repartir avec une valise, vous l’avez ?). Pour le discours, je commence à me répéter mais ce que je veux c’est simple : de l’application, une équipe qui défend ensemble, du beau jeu et la victoire bien sûr.

La composition d’équipe

Comme dit précédemment, la qualification et la première place assurée, ce match est l’occasion de donner du temps de jeu et de reposer certains joueurs. Ramos est suspendu pour accumulation de cartons jaunes, Khedira toujours en phase de récupération pour sa commotion, James et Modric sont forfaits, tous ceux-là ne sont donc pas dans le groupe.

Pour le système de jeu, pas de réel changement. Une nouvelle fois le 4-3-3 qui se mue rapidement (et facilement) en 4-4-2.

Titulaires : Navas / Coentrao – Nacho – Varane – Arbeloa / Kroos – Illaramendi – Isco / Cr7 – Bale – Chicharito

Sur le banc : Casillas, Carvajal, Marcelo, Pepe, Medran, Jesé et Benzema

Première mi-temps

Forcément, on prend rapidement possession du ballon. Cristiano décide de se dégourdir les jambes, il envoie donc une grosse frappe pour échauffer le portier bulgare qui détourne en corner.  Les cinq premières minutes du match sont très ouvertes, Navas peut toucher le ballon à deux reprises, sur une frappe facilement captée et une sortie dans les pieds. Les bulgares ne reculent pas tant que ça, et se montrent même (un peu) dangereux notamment par l’intermédiaire de Marcelinho et de Dani Abalo.

Du coup nous aussi on veut se montrer, sur deux très bonnes passes Illaramendi va tenter de trouver la faille. La première fois pour Isco (14e) qui s’en va buter sur Stoyanov puis deux minutes plus tard ce sera au tour de Ronaldo de voir sa tentative contrée.

Ludogorets se montre menaçant sur les contres, ce qui permet à Navas de nous sortir une belle frappe sous la barre d’une main opposée.

On joue la 19e minute lorsque le match prend un tournant décisif en notre faveur. Sur un corner frappé par Toni, Varane claque une belle tête mais c’est repoussé par Marcelinho de la main sur sa ligne. Bale reprend et propulse le ballon dans les filets. Trop tard, M. Turpin avait déjà sifflé. Il indique penalty et carton rouge. Décision logique au vu du règlement, mais avec un peu plus de « logique sportive », il aurait pu laisser l’avantage et valider le but du Gallois puis simplement avertir Marcelinho. Ronaldo, lui, ne se pose pas la question et vient tromper Stoyanov (le dernier à lui avoir arrêté un penalty) d’une panenka. 1-0.

A 11 contre 10 il est encore plus simple de maitriser le jeu. Kroos d’une frappe lointaine arrive presque à faire le break juste quelques minutes plus tard mais le portier bulgare détourne sur son poteau.

Bale est certainement le Madrilène le plus en jambe ce soir, en essayant de combiner avec Ronaldo (28e) ou alors en tentant directement sa chance (29e). Coentrao essayera lui aussi de tromper le gardien mais son enchaînement contrôle poitrine suivi d’une frappe est capté par Stoyanov. Mais à part ça, on voit clairement qu’on joue avec le frein à main. On presse de manière plus soft que d’habitude, même si ça suffit pour récupérer le ballon, les joueurs ont l’air moins motivés. Plus ou moins logique pour un match (quasi) sans enjeu.

La différence viendra une nouvelles fois d’un corner tiré par Kroos. L’Allemand trouve Bale qui catapulte sa tête sur la barre mais le ballon rebondit tout de même derrière la ligne. 2-0 à la 38e.

Navas va une nouvelle fois se mettre en évidence sur une frappe d’Espinho. Le Costaricain, bien concentré, détourne en corner.

L’arbitre siffle la mi-temps et on rentre au vestiaire avec une avance de deux buts malgré ça on ne joue clairement pas notre meilleur football. On se doit de faire beaucoup mieux, notamment en termes de finition et dans la dernière passe. Bale fait plaisir à voir, on a l’impression de retrouver le Gallois de l’année dernière. Celui qui est capable de porter l’équipe en cas de coup dur, qui n’hésite pas à se mettre en valeur. Illaramendi est très bien intégré au milieu de terrain et réalise un très bon travail. Par contre Chicharito est très décevant, brouillon et lit mal le jeu.

oeil

Deuxième mi-temps

Le match reprend sans changements des deux côtés, et comme en première période la possession tourne en notre faveur. J’envoie Jesé s’échauffer pour tenter de dynamiter nos attaques (mais aussi réveiller le Bernabéu). A la 50e, Arbeloa s’illustre sur un centre de Coentrao mais son coup de casque passe juste au-dessus. Bale et Chicharito vont tenter eux aussi de tromper le portier bulgare mais sans réussite.

On assiste à une très large domination, Ludogorets laisse beaucoup d’énergie à la poursuite du ballon et logiquement, leurs offensives manquent de précision. A noter tout de même la très belle envolée de Keylor à la 57e sur une frappe de Dyakov.

Double changement deux minutes plus tard, avec la rentrée de Marcelo à la place de Coentrao et de Jesé à la place de Kroos. Logique car l’allemand a besoin de souffler. Le brésilien se met rapidement en valeur par sa vitesse de débordement et tente de trouver Cristiano, sans succès.

Isco fera parler sa magie à la 67e, avec des dribles et une conservation de balles dont il a le secret il décale Chicharito qui frappe mais n’arrive pas à tromper le gardien. Encore une fois c’est sur un corner qui intervient à la 72e qu’on va se montrer dangereux. Arbeloa devance CR de peu et claque une tête puissante sur la barre. Toujours 2-0. Bale, lui, est toujours en feu d’une frappe trop croisée manque d’un rien le doublé, Cristiano était à deux doigts de reprendre le ballon.

79e, de nouveau un corner et de nouveau c’est danger. Le ballon rebondit sur CR7 puis atterri dans les pieds d’Arbeloa qui reprend directement. Le ballon est dégagé par le portier mais avait bel et bien franchi la ligne. Qui a besoin de la goal line technology  quand il y a M. Turpin ? 3-0.

Deux minutes plus tard sur une accélération, Bale va se prendre un coup de coude, certes involontaire, dans le nez qui lui fera quitter le terrain. Medran le remplace pour les 10 dernières minutes de jeu.

C’est d’ailleurs du jeune prodige espagnol que viendra la dernière lumière du match, sur une passe de Jesé, Medran s’avance puis se met sur son pied gauche et arme la frappe. Le ballon est (légèrement beaucoup) dévié et s’en va lober Stoyanov. 4-0.

Fin du match sur un coup franc de CR7 qui assomme un joueur bulgare. 19e victoire consécutive toutes compétitions confondues. Au niveau du score ça semble un très bon match, mais il y a tout de même à redire sur ce match.  Trop de difficultés à se trouver dans les zones décisives, des passes « faciles » manquées et du mal dans la finition (malgré le score fleuve). On ne va pas faire la fine bouche mais presque. A l’année prochaine mon beau Bernabéu.

Notes des joueurs

Navas : 7.5 – A réussi tout ce qu’il a eu à faire, des « camera saves » aux sorties dans les pieds. Très belle prestation.

Coentrao : 6.5 – Beaucoup moins incisif offensivement qu’avant sa blessure, ça reviendra au fur et à mesure.

Nacho : 7 – Nouvelle bonne prestation, rien de spécial à ajouter.

Varane : 7 – Aurait pu ouvrir le score sur sa tête, mais il a préféré provoquer un carton rouge et un penalty. Bel homme

Arbeloa : 8 – Homme du match selon l’UEFA, match offensif très réussi notamment avec un but et une barre. A su profiter des espaces. Par contre quand on monte il faut aussi redescendre défendre (rapidement c’est encore mieux)

Kroos : 7.5 – A l’origine des deux premiers buts grâce à ses corners très bien tirés, plus discret dans le jeu mais toujours présent à la récupération.

Illaramendi : 8 – Prestation plus que sereine, deux matchs de suite qu’il prouve qu’il mérite sa place de titulaire (certes dû à des absences). Des passes lasers qui aurait pu être décisives et c’est lui qui a dicté le tempo du match.

Isco : 7 – Il nous a habitués à des prestations plus éblouissantes, loin d’être un mauvais match tout de même.  Il peut faire la différence à n’importe quel moment, et ça, ça n’a pas de prix tout comme les efforts défensifs qu’il fait à chaque match.

Bale : 8 – Très en jambe, a marqué et c’est souvent de lui qu’est venu la différence. Faut continuer sur cette lancée par contre.

Chicharito : 6 – Match très moyen du mexicain, attiré par le but mais n’arrive pas à marquer. Une prestation qui ne va pas aller dans son sens pour un transfert définitif.

Ronaldo : 7 – Bien en jambe sur le début du match, un peu plus éteint par la suite. Un but plus une passe dé quand même. Pour la première fois de sa carrière il portait le brassard de capitaine en LDC. Peut-être s’est-il mis la pression tout seul ?

5 thoughts on “Dans l’œil de Carlo : Real Madrid – Ludogorets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.