mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil de Der Zak’ : FC Nantes – Girondins de Bordeaux

6 min read

            Aujourd’hui c’est le dernier match de championnat à domicile avant la trêve et nous avons le devoir de relever la tête après cet enchaînement de trois défaites de rang. Et quoi de mieux qu’un (pseudo-) derby face à un rival historique pour piquer notre orgueil.

 Der Zak

Le onze de départ :

FCN FCGB
C’est moi ou Djilobodji a l’air d’un lilliputien ?

            Deux changements notables par rapport à l’équipe qui a débutée face à Paris. Deaux reprend sa place au milieu et Veigneau en difficulté ces derniers temps cède sa place au comorien Chaker Alhadhur. Papy récupère le brassard.

La causerie :

            « Les gars je veux que tout le monde soit sur le pont aujourd’hui. Il nous faut absolument les trois points pour stopper « l’hémorragie » et reprendre confiance. Face à nous il y aura une bonne équipe de Bordeaux qui produit du jeu et qui possède l’attaquant le plus imprévisible du championnat : j’ai nommé Cheik Diabaté. Soyez concentré derrière, même lui ne sait pas vraiment ce qu’il va faire avec ses échasses. J’attends de vous un match plein du début à la fin, on a trop souvent eu des trous pour espérer quoi que ce soit lors des dernières rencontres. Bon match les gars.« 

Première période :

            Le coup d’envoi est donné par Bammou et on va tout de suite presser haut pour gêner un maximum la sortie balle des adversaires. Le premier corner est pour nous mais le début est finalement pour les girondins : Khazri tente une première frappe (6′) puis Thomas Touré hérite d’un ballon en profondeur et se présente face à Riou. Il faut un sauvetage sur la ligne de Djilobodji pour éviter l’ouverture du score (7′).

            Le début de match est compliqué, on essaye de construire mais Bordeaux ne laisse pas d’espaces et parvient à garder le ballon. Pourtant à la 23ème minute, Riou dégage sur Bedoya positionné côté droit et étrangement seul. L’américain s’infiltre et glisse la gonfle dans le dos de la défense pour Veretout qui croise son tir et trouve le but, un peu aidé par le gardien. 1-0 contre le cours du jeu. On prend quand même hein.

            Malheureusement la joie sera de courte durée puisque quatre minutes plus tard, Khazri récupère le ballon le long de la touche suite à un mauvais contrôle de Djilobodji. Le sans-dent n’est pas attaqué et sert Sertic (oui cette tournure de phrase très recherchée) qui centre fort devant le but. Hansen conclut cette suite d’erreurs défensives en taclant dans ses propres filets. 1-1 il faut tenir jusqu’à la mi-temps car Bordeaux est reboosté par cette égalisation (27′).

            Le dernier quart d’heure est en effet pour les marines qui ont la main mise sur le match, on subit totalement. On utilise très mal le ballon et on ne sert pas assez le marquage. Le summum du stress est atteint lorsque Khazri envoie un coup-franc sur le poteau de Riou. Un but partout à la pause, Bordeaux a logiquement égalisé.

 oeil

Deuxième période :

            Le match reprend et nous repartons avec de bien meilleures intentions. On se procure quelques occasions par N’Koudou (48′) et Bedoya (51′). Les deux équipes ont changé de visage. On est bien mieux, Veretout organise le jeu alors que Bordeaux a du mal et ne se montre dangereux que sur les centres de Mariano.

            L’équipe arrive à tenir le ballon, suite à une longue possession Deaux tire un drop dans la tribune Erdre (58′). Je décide de sortir N’Koudou en très petite forme pour faire rentrer Bessat. Ça combine aussi bien à gauche qu’à droite, Bedoya obtient un corner suite à un beau mouvement avec Cissokho. Celui-ci est bien tiré par Veretout au point de penalty. Diabaté surpris se prend le ballon dans la tronche, le cuir rebondit sur le montant puis sur la tête de Jug qui plongeait (66′). Voilà peut être le but le plus moche de l’année. D’ailleurs la FIFA pourrait créer un prix Gerd Müller. 2-1 c’est plutôt mérité mais assez laborieux.

            Dans les quinze dernières minutes on continue à pousser pour se mettre à l’abri. Deaux est victime de crampes et est remplacé par Gomis. La Loire Atlantique : le pays du muscadet. La fin est un peu plus crispée pour nous. Bordeaux tente d’égaliser sur corner mais Bedoya réalise un double sauvetage de super-héros sur la ligne, sûrement l’influence de la culture comic des US.

            C’est donc une victoire étriquée face à un gros du championnat mais méritée dans l’ensemble tant Bordeaux a déjoué en deuxième mi-temps. La chance nous a souri aujourd’hui, c’est de bonne augure pour la suite.

Les notes :

Riou : 6 – Bon match de la part du divin chauve (le vrai, pas l’ex champion du monde en fin de cycle). Il est trahi par Hansen sur le but et a été rassurant pour sa défense notamment dans la dernière demie-heure.

Vizcarrondo : 6 – Sérieux et concentré, il a gagné son duel face à Diabaté. Son meilleur match depuis un moment.

Djilobodji : 5 – Beaucoup trop léger en première mi-temps, il donne même l’opportunité à Khazri d’amener le but. Plus incisif en deuxième.

Cissokho : 5 – Un match plutôt tranquille défensivement, la seule action de Maurice-Belay étant son embrouille avec Rolan. Il a quelques fois combiné avec Bedoya mais rien de transcendant.

Alhadhur : 5 – Chaker a fait le minimum syndical derrière mais il a été un peu trop timide dans son couloir. Ni bon ni mauvais quoi. Suffisant pour prendre la place de Veigneau ?

Deaux : 5 – Pas grand-chose à dire sur lui. Un match moyen.

Hansen : 4 – Totalement dépassé pendant 45 minutes, il marque contre son camp en voulant couper un centre de Sertic. Il a peu à peu sorti la tête de l’eau quand Bordeaux a déjoué.

N’Koudou : 2 – WTF GK ? 15 ballons touchés, 10 contrôles ratés. Remplacé à la 63′ par Bessat qui a fait une très bonne rentrée.

Veretout : 7 – Encore buteur et cette fois ci dans le jeu. Auteur d’une très grosse deuxième mi-temps où il a été le métronome au milieu. Toutes les actions passent par lui, il ne fait que des bons choix et il est très au dessus techniquement. Je n’ose pas imaginer où on serait sans lui. #Veretout2016

Bedoya : 6+2 – Déjà bien en vue au Parc samedi dernier, l’américain a livré une très bonne prestation sur son côté droit. C’est lui qui sert magnifiquement bien Veretout sur l’ouverture du score. +2 pour son double sauvetage dans les 5 dernières minutes qui nous permet de prendre 3 points cet après-midi.

Bammou : 4 – Très peu servi encore aujourd’hui, on sent que le rôle d’avant centre n’est peut être pas son poste de prédilection car il décroche beaucoup. Il a l’air plus à l’aise avec un autre compère à ses côtés.

            Voilà un bon match qui met fin à cette période de disette. Le prochain rendez-vous est pour mardi en Coupe de la Ligue face à Metz. Le dernier déplacement de l’année sera au Moustoir pour un match sans pression mais qui peut nous permettre de valider le maintien le plus rapidement possible en 2015.

2 thoughts on “Dans l’oeil de Der Zak’ : FC Nantes – Girondins de Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.