ven. Déc 6th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil de Der Zak’ : Nantes-Toulouse

6 min read

            Après le match compliqué face à l’OM vendredi dernier, on se doit de réagir ce soir à la maison. Une victoire à domicile nous ferait du bien avant d’aller affronter le PSG samedi. Une victoire à domicile qui nous échappe depuis la 6ème journée (Nice 2-1), il s’en est suivi une série de 4 matchs nuls consécutifs. Le Téfécé se présente comme l’adversaire idéal puisqu’il reste sur 6 défaites lors des 7 derniers matchs.

 der zakarian

Le onze de départ :

Au vu de notre paire de milieux défensifs, la vague hipster n'épargne personne.
Au vu de notre paire de milieux défensifs, la vague hipster n’épargne personne.

            Je fais toujours confiance à la même défense malgré les errements défensifs du dernier match. Au milieu Deaux retrouve sa place de titulaire aux côtés d’Hansen. Audel et N’Koudou animeront les couloirs, Veretout jouera en soutien de Shechter. Bammou incertain avant la rencontre prend place sur le banc avec Dupé, Alhadur, Bessat, Gomis, Bedoya et Gakpé.

La causerie :

            Vous avez l’occasion de vous ressaisir ce soir face à un adversaire en difficulté. A part Ben Yedder qui sera à surveiller, ils n’ont pas de grosses individualités. Cependant c’est une équipe difficile à manœuvrer, souvenez-vous ils étaient venu nous taper la saison dernière. Jouez votre jeu, soyez plus concentrés et appliquez-vous. Il y aura des occasions c’est sûr alors à vous de les mettre au fond. Bon match les gars.

Première période :

Le coup d’envoi est donné par les violettes dans une Beaujoire qui sonne vide, la Brigade Loire ayant décider de boycotter les 15 premières minutes. Les visiteurs parviennent à s’installer dans les premières minutes mais c’est nous qui nous montrons dangereux avec Shechter (5′). C’est fou on se croirais à la Route de Lorient, je profite donc du silence pour gueuler mes consignes à savoir qu’on balance trop devant sans chercher à passer par le milieu.

On parvient ensuite à mettre le pied sur le ballon et on se procure deux grosses occasions sur un coup franc de Veretout d’abord, Djilobodji smashe sa tête mais Ahamada sort un bel arrêt (20′). Puis sur un débordement d’Audel, Veretout est servi en retrait mais ne trouve pas le cadre (22′).

Vient ensuite la 24ème minute où nous concédons l’ouverture du score : Ben Yedder sur le côté droit centre fort dans la surface, le ballon traverse la surface et Sylla reprend du bout du pied. 1-0 pour eux.

On parvient à réagir mais aucune tentative n’est cadrée par Shechter, Djilobodji ou encore Veretout (31′). Les toulousains reculent de plus en plus. On parvient à déborder et à rentrer dans les 30 derniers mètres mais on manque le dernier geste, la dernière passe. La fin de la première période est pour les visiteurs. Braithwaite met sa tête dans le petit filet (35′) et Didot tire à côté (43′).

Toulouse s’en sort bien mais le score est presque logique tant on a pêché dans le dernier geste.

 oeil

Deuxième période :

On repart avec la ferme intention d’égaliser au plus vite. Hansen envoie une mine de 35 mètres qui passe juste à côté du montant. Bien servit pas Cissokho, Shechter manque encore de précision sur sa reprise de la tête qui ne trouve pas le cadre (49′). Toulouse peine à dépasser le milieu de terrain depuis la reprise mais on ne trouve toujours pas la faille.

Après avoir raté sa conduite de balle Shechter tente le tout pour le tout en simulant de manière dégueulasse dans la surface mais l’arbitre ne trouve pas ce jeu d’acteur très convaincant. Je procède a un double changement à la 59′ : l’Israélien cède sa place à Bammou, et Bedoya rentre en numéro 10 à la place de Deaux. Veretout descend d’un cran.

On continue de pousser, Veretout tente de loin, Ahamada détourne une nouvelle fois. Veigneau réalise ensuite une action robertocarlesque en passant un sombrero en une touche puis en centrant fort au point de pénalty. Spajic met la main, l’arbitre siffle péno. On a l’occasion de revenir dans le match. Veretout porte ses couilles et transforme sur sa droite (63′). Égalisation méritée 1-1.

Le TFC est de plus en plus sous pression, tout le monde se projette vers l’avant pour marquer un deuxième but. Il reste 20 minutes et Ahamada commence à jouer la montre. Je fais rentrer Bessat à la place d’Audel pour apporter un peu plus dans le dernier quart d’heure. Bammou tente une volée (76′) et Djilobodji veut faire un remake de l’an dernier (79′). Le portier capte.

Toulouse est asphyxié, il reste moins de dix minutes alors qu’arrive le hold-up de la soirée. Suite à une touche côté gauche, Moubandje centre au deuxième poteau. Veigneau est trop court, le ballon revient sur Braithwaite qui fusille Riou du droit. Si les proctologues ont un mentor, il ressemble sûrement à Lenny Kravitz. 1-2 (86′).

La dernière occasion est pour Bedoya à l’entrée de la surface mais l’Américain tape un drop dans la tribune (90′). Fin du match et défaite très amère à mon goût.

Les notes :

Riou : 4 – N’a pas fait un seul arrêt. Il faut dire que Toulouse n’a cadré que deux frappes. Il peut sûrement mieux se placer sur le premier but. Rien à dire sur la mine de Braithwaite.

Vizcarrondo : 5 – Il a été plutôt solide ce soir face à Pesic. Heureusement pour lui Ben Yedder ne l’a pas trop titillé.

Djilobodji : 5 – Il a eu du mal à rentrer dans le match au début mais il s’est ressaisi et s’est montré autoritaire dans ses duels. Il n’a pas hésité à se projeter pour aller marquer.

Cissokho : 4 – C’est à croire qu’Issa n’apprend pas de ses erreurs. Comme face à Marseille, c’est le joueur qu’il a au marquage qui parvient à couper devant lui pour ouvrir le score. Offensivement il a eu du mal à combiner avec N’Koudou.

Veigneau : 5 – C’est dur pour notre capitaine. Il a fait le match parfait jusqu’à cette erreur d’appréciation qui laisse Braithwaite tout seul face à Riou. Le danois a été transparent tout le match à cause de lui et c’est sur un de ses centres qu’il provoque également le pénalty. 10 petites secondes d’inattention sur 90 minutes…

Deaux : 4 – Un match moyen pour Lucas qui était associé à Hansen aujourd’hui. Il aurait pu apporter un peu plus de mordant au milieu pour permettre de récupérer plus haut et d’enflammer la rencontre. Sorti déçu à la place de Bedoya (59′) qui était plutôt en jambes ce soir.

Hansen : 6 – Malgré un début de match compliqué il a donné le tempo en alternant jeu court et jeu long grâce à sa qualité de passe. Également bien présent défensivement pour récupérer le ballon au milieu.

N’Koudou : 5 – Il a un peu moins forcé son jeu que d’habitude. Toujours un peu trop de déchet technique mais il a plusieurs fois fait la diff’ face à son adversaire direct.

Veretout : 7 – Il s’est retrouvé isolé au milieu face à la densité de toulousains dans sa zone en première mi-temps. En deuxième il a clairement pris le jeu à son compte dans une position plus reculée. Jo tente de loin, provoque balle au pied, joue dans les petits espaces… Et il marque sur péno avec sang froid. Le patron c’est lui.

Audel : 5 – Plutôt à l’aise côté gauche, il a adressé pas mal de centres en première mi-temps. Puis s’est éteint petit à petit. Remplacé par Bessat à la 74′.

Shechter : 4 – Souvent sollicité dans le jeu aérien, il a eu des opportunités de marquer. Malheureusement ça ne sera pas pour ce soir. Remplacé à la 59′ par Bammou qui s’est retrouvé dans quelques bon coups.

Comme l’an passé, Toulouse l’emporte à l’arrache 2-1. C’est une deuxième défaite consécutive pour nous, on commence à rentrer dans le rang. On a encore manqué de réalisme et on peut s’en vouloir de n’avoir joué qu’une mi-temps. Le moral ne sera pas au beau fixe avant d’aller au Parc des Princes ce week-end.

3 thoughts on “Dans l’oeil de Der Zak’ : Nantes-Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.